Crédit image : E-Marketeur.fr
MarqueStrat'Conso

Une commission pour encadrer la guerre des étoiles

0

Si le sujet n’a rien à voir avec le célèbre film de science fiction de Georges Lucas, il s’agit tout de même d’une guerre des étoiles que d’autres verront plutôt comme une course aux étoiles. Et comme toute guerre, elle est doit être encadrée par des règles ! Longtemps demandé, tant réclamé par les consommateurs et les acteurs du marché, le processus de mise aux normes et de classement des établissements de tourisme, en Côte d’Ivoire a, enfin, son instance de validation et de décision. Une instance présentée le vendredi 4 février 2022, par le ministre du Tourisme et des Loisirs du pays.

Siandou Fofana, Ministre du tourisme et des loisirs de Côte d’Ivoire / Crédit image : Ministère du tourisme et des loisirs de Côte d’Ivoire

Siandou Fofana a officiellement installé la Commission nationale de classement des établissements de tourisme, le vendredi 4 février 2022, dans la salle de conférences du cabinet, à Abidjan-Plateau-Côte d’Ivoire. Le président de ladite Commission a, en compagnie de 9 autres membres, paraphé la Charte de bonne conduite. En attendant l’apposition de la signature du prochain directeur général de l’industrie touristique et hôtelière, ils se sont d’ores et déjà engagés à délibérer avec probité et rigueur et à intégrer le processus de qualité totale, comme nouveau dogme de l’industrie touristique Made in Côte d’Ivoire.

 

Crédit image : Ministère du tourisme et des loisirs de Côte d’Ivoire

L’objectif, non voilé, est de conférer plus de crédibilité à la destination Côte d’Ivoire, dans un marché international hyper concurrentiel et dans la perspective, proche, de la CAN 2023 (Coupe d’Afrique des nations de football) prévu l’an prochain, ici même, en terre d’éburnie. La Commission nationale de classement des établissements de tourisme devra œuvrer à la mise aux normes des établissements de tourisme, d’hébergement et de restauration. En conséquence, elle est conçue comme un instrument stratégique dans la mise à niveau des établissements de tourisme. Subséquemment, elle se doit d’agir avec objectivité, efficacité et conformément aux standards internationaux.

Crédit image : Ministère du tourisme et des loisirs de Côte d’Ivoire

Pour rappel, l’arrêté du ministériel édictant la Commission procède d’un décret, pris en Conseil des ministres, du 23 décembre 2021, relatif à la normalisation et à la promotion de la qualité des établissements de tourisme. En préalable à ce décret, la Côte d’Ivoire avait lancé l’opération de pose de panonceaux des hôtels, restaurants et maquis (bistrot), le 20 décembre 2021, à la veille des célébrations de la Noël. Aux dires de Siandou Fofana, cette action aurait mis fin à près de 37 ans d’inertie… Elle marque l’engagement pour une dynamique nouvelle, tenant compte des exigences irréversibles de la crise née de la pandémie à coronavirus.

Crédit image : Ministère du tourisme et des loisirs de Côte d’Ivoire

La Commission nationale de classement des établissements de tourisme comprend, outre son président, des directeurs et conseillers techniques et, surtout des représentants des principales faîtières de l’écosystème du Tourisme et de l’hôtellerie. La certification se fera sous la supervision opérationnelle de Codinorm, l’Agence Côte d’Ivoire Normalisation. De ce fait, en accord avec les principes internationaux et la procédure d’élaboration des normes nationales, le CT27 (Comité Technique 27) a été créé par Codinorm, sous mandat de l’Etat de Côte d’Ivoire, pour la coordination des travaux nationaux d’élaboration des normes et la gestion du système national d’évaluation de la conformité. A titre illustratif, en 2019 la norme de classement des hôtels était homologuée sous le n° NI 6500 : 2019. En 2020, la norme de classement des restaurants dits maquis sous le n° NI 6503-2020. Qu’en sera-t-il cette année, pour les aspirants à cette guerre des Étoiles, Fourchettes et Taliers. Les mois à venir éclaireront les lanternes.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef 

à lire aussi sur Strat’Marques :

CAN 2023, quelle stratégie pour l’industrie du tourisme ?

Compte rendu : AJEWO, l’initiative des jeunes entrepreneurs du Woroba

Previous article

Comment réussir sa transformation digitale ?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Marque