Ralph Mupita, PDG MTN Groupe Crédit image : e-CONOMIE
DossierMarqueStrat'EcoStrat'UneStrat'Une__

Un exercice 2020 satisfaisant pour le groupe MTN

0

La pandémie à coronavirus a rudement éprouvé les entreprises, durant l’année 2020, et continue de perturber les modèles économiques. Pour survivre, les acteurs des différents secteurs d’activités réfléchissent et mettent en place des réajustements structurels. Pour MTN, l’un des réajustements majeurs est l’arrivée, à la tête du groupe, de Ralph Mupita. Interviewé par nos confrères de Jeune Afrique, à la mi-avril, il a livré le bilan de ses huit mois d’exercice et exposé sa stratégie. Strat’Marques revient sur quelques morceaux choisis de cet entretien exclusif.

Des débuts prometteurs

Crédit image : Afrique IT News

Malgré la crise de la Covid-19, le leader panafricain des télécoms s’en sort avec un bilan satisfaisant. Pour l’exercice 2020, le groupe a réalisé une progression de 11 %, soit un peu plus de 6 534 milliards de francs CFA de revenu sur l’année. Son bénéfice, après imposition, a doublé. Dans le cas d’espèce, il est évalué à 76 milliards de francs CFA. Avec un excédent brut de 13 % et une croissance annuelle de ses services de 12%, le titre MTN est estimé à 3 459,10 francs CFA soit un bond de 111 % sur un an. Étant donné la crise actuelle, due au virus à couronne, ces chiffres laissent rêveurs. Toutefois, en raison de cette situation difficile, affectant les économies au niveau mondial, et des besoins d’investissements du géant africain des télécommunications, aucun dividende ne sera reversé au titre de l’exercice 2020.

La Fintech en ligne de mire

Crédit image : TechFinancials

Le Zimbabwéen, à la tête, depuis le mois d’août 2020, du premier groupe de télécommunications en Afrique, ne craint pas la concurrence. Son entreprise peut se targuer de ses 205 millions d’abonnés.

Concernant sa stratégie, il souhaite séparer l’activité Fintech, en l’occurrence le service mobile money “MoMo”, de celle purement télécoms. Et cela, afin de valoriser la première citée.

Le développement de Ayoba

Crédit image : TechCorner.ng

Relativement au volet messagerie, Ralph Mupita compte se consacrer au développement de “Ayoba”. Cette application, marchant sur les plates-bandes de “Whatsapp”, est pensée pour répondre aux besoins spécifiques de la clientèle MTN et pour correspondre au marché. Fin 2020, Ayoba dénombrait un demi-million d’utilisateurs actifs par mois. Le PDG (président directeur général) de l’entreprise panafricaine vise les 100 millions d’abonnés, à l’orée 2025.

Le déploiement de la fibre optique

Crédit image : MTN

La fibre optique est un fil de verre ou de plastique servant de guide à un signal lumineux. Elle permet de transmettre des informations et des données à vitesse très élevée et sans risque de perturbations. Grâce à cette technologie, les particuliers comme les entreprises peuvent disposer d’une connexion haut débit de qualité. Ralph Mupita prévoit d’investir 271 à 542 milliards de francs CFA dans le déploiement de la fibre optique du réseau MTN.

Crédit image : LEconomiste Subsaharien

Habitué à évoluer sur des marchés compétitifs, Ralph Mupita à les pieds sur terre. Réaliste, il ne s’encombre pas de rêvasseries inutiles. Le seul sentiment qui l’anime est celui de “faire la différence”. Pour l’instant, le choix de sa nomination au poste de président directeur général de MTN semble être prouvé par le bon bilan du groupe, dans un contexte de pandémie. Cependant, l’épurement de la dette du roi panafricain des télécommunications et le complexe dossier du retrait d’Orient de l’entreprise, sont autant de prérogatives qu’il devra juguler.

KOFFI-KOUAKOU Laussin
Rédacteur en chef

Les bons plans de la semaine du 26/04/2021

Article précédent

Novelas Tv, la chaîne la plus regardée en Côte d’Ivoire !

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Dossier