116ème Réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme
Crédit image : Facebook
AnalyseStratégie

Tourisme et relance économique à Djeddah

0

La Sublime Côte d’Ivoire continue son petit bonhomme de chemin. En effet, la 116ème Réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme vient de se clôturer. Elle s’est déroulée du 7 au 9 juin 2022, en Arabie Saoudite. Précisément dans la ville de Djeddah. Et la Côte d’Ivoire y a figuré en bonne place. Puisque cette Session était présidée, par son Monsieur Tourisme et Loisirs : Siandou Fofana. Egalement Président en exercice, non seulement dudit Conseil. Mais aussi de la Commission régionale pour l’Afrique de l’OMT. Suivant les directives du Secrétaire Général de l’Agence spécialisée des Nations-Unies, Zurab Pololikashvili, les travaux ont porté sur les futurs du tourisme – Renouveau de la gouvernance et plaidoyer. Et ce, alors que le monde apprend à vivre avec l’ennemi invisible. C’est donc, à juste titre, que les délégations présentes ont qualifié l’enjeu de tournant décisif !

 

Une question de positionnement

 

116ème Réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme

Crédit image : Facebook.

Positionner la Côte d’Ivoire comme une destination touristique majeure. Voilà l’objectif que s’est fixé le pays. Tout autant, il souhaite être un acteur au cœur de la nouvelle émulation mondiale du secteur. Ainsi, Siandou Fofana, en aparté et en plénières, a présenté et défendu la stratégie Ivoirienne. Et, avec ses homologues, entre autres, Ahmed Al Khatteb pour l’Arabie Saoudite, ils ont su convaincre des dirigeants des secteurs public et privé. Les convaincre à s’associer et à s’unir autour de ce qu’il convient, désormais, d’appeler lAppel à l’action de Djeddah !

 

116ème Réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme

Crédit image : Ministère du Tourisme et des Loisirs.

En l’espèce, il s’agit de l’engagement pris par l’OMT. A savoir, repenser la gestion du tourisme à tous les niveaux. Afin de mieux s’adapter aux défis de la reprise mondiale. Il faut dire que la pandémie a montré les vulnérabilités systémiques du secteur. Prenant faits et actes, l’OMT a demandé la mise en place d’un système nouveau et repensé du secteur. Dans le but de renforcer la résilience aux chocs futurs. Tout en travaillant à un tourisme plus durable. Une posture intéressant autant Elcia Grancourt, Directrice Afrique du Secrétariat Général de l’OMT.

 

Résilience et réformes structurelles

 

116ème Réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme

Crédit image : Ministère du Tourisme et des Loisirs.

Or, résister aux chocs passe par des réformes structurelles et fonctionnelles plus fluides. C’est pourquoi Siandou Fofana a proposé, par exemple, la pertinence d’une régionalisation des Bureaux de l’OMT. Pour une meilleure pris en compte des spécificités des marchés. A l’instar de celui de Riyad. De plus, il a souhaité l’activation de relations bilatérales et régionales. Pour une meilleure prise en compte des activités de la faitière.

 

116ème Réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme

Crédit image : Facebook.

A cet effet, plusieurs audiences ont été réalisées. Parmi elles, celle avec Carlos Alberto Gomes de Brito, Ministre du Tourisme Brésilien, Ahmed Al Kateeb, celui du Royaume d’Arabie Saoudite. Et la non moindre rencontre avec Yacine Hamadi, Ministre du Tourisme et de l’Artisanat d’Algérie. Ces échanges ont, également, porté sur les opportunités transversales de développement du tourisme. Et la création de systèmes facilitant la mobilité entre les pays. D’ailleurs, le Bahreïn et l’Afrique du Sud ne semblent pas insensibles à cette initiative.

 

Les voies d’une meilleure visibilité

 

116ème Réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme

Crédit image : Ministère du Tourisme et des Loisirs.

Concernant la visibilité d’action, à Djeddah, les délibérations se sont, aussi, ouvertes sur les principaux défis et opportunités du secteur. En conséquence, le Forum Futurs du tourisme – Nouvelle gouvernance et promotion comportait deux sessions distinctes. D’une part, celle intitulée Vers une nouvelle gouvernance. De l’autre, la session sur le thème Une meilleure visibilité du tourisme en dehors du secteur.

116ème Réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme

Crédit image : Ministère du Tourisme et des Loisirs.

Le Secrétaire général de l’OMT l’a déclaré : « Il est temps de voir grand  d’exploiter le potentiel unique du tourisme pour stimuler la reprise, offrir des opportunités et renforcer la résilience. En améliorant et en renforçant la gouvernance. Et en se concentrant sur l’emploi, la formation et l’éducation ».

 

Et les médias dans tout cela ?

 

116ème Réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme

Crédit image : Facebook.

De grands représentants du monde des affaires, des destinations, des médias et des communications ont rejoint la conversation. Précisément : Euronews, PRM Global, Interbrand, Netcom, Amadeus et la Diriyah Gateway Development Authority (DGGA). Lors de son intervention Jerry Inzerillo l’a souligné. « Nous ne partageons peut-être pas la même idéologie. Nous ne partageons peut-être pas la même théologie. Mais nous partageons la même biologie ». Par ces mots, le Directeur Général de DGDA a rappelé le désir universel de voyager. Et de se connecter à d’autres cultures.

116ème Réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme

Crédit image : Facebook.

Côté médias, c’est Ruth Wright qui est intervenue. La  responsable de la rubrique Tourisme et style de vie d’Euronews, a insisté sur un fait : Les téléspectateurs continuent d’exiger la sécurité. Car, selon elle : « les voyageurs ont toujours l’impression que voyager est difficile et stressant ». Par conséquent, les contenus doivent s’axer sur les règles et les règlements. Même si les récits touristiques centrés sur l’humain deviennent plus populaires. « Les voyageurs aspirent à un retour à une époque où les voyages étaient amusants, insouciants et pleins de surprises inattendues ». A-t-elle ajouté.

116ème Réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme

Crédit image : Facebook.

Pour rappel, la stratégie Sublime Côte d’Ivoire vise à faire, de la Côte d’Ivoire, un hub touristique sous régionale et continentale. C’est donc dans cette optique que l’Etat multiplie les initiatives. Et cela, afin de faire, de la terre d’éburnie, une plaque tournante du tourisme mondiale.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques : 

La Sublime Côte d’Ivoire sur les marches de Cannes

#2 CREPMO, le cabinet de formation qui bouscule les codes !

Previous article

Brand Africa 100 : Ces marques qui se démarquent en 2022

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Analyse