Itinéraire

Sur les traces de Fadima Diawara, conceptrice du smartphone 100% Africain

0

Kunfabo – La marque de smartphone 100 Africains

Fadima Diawara est l’une des premières filles guinéenne et Africaine à s’intéresser à la technologie. Résidante en Espagne, elle est l’initiatrice du téléphone Kunfabo, le smartphone de l’Afrique de demain.

Fadima Diawara a inscrit son nom dans le cercle des innovateurs Africain en mettant au point Kunfabo, le smartphone de l’Afrique de demain. Cette technologie classée deuxième du concours « Innovations Day » de la 4ème édition de « La semaine du numérique », à Conakry couronne ainsi le travail de la jeune Guinéenne.

L’histoire de Fadima Diawara

Etudiante en droit à l’université de Conakry, Fadima Diawara quitte son pays à l’âge de 23 ans, pour s’installer en Catalogne, dans la ville espagnole de Gérone. La dure réalité Européenne rattrape la jeune fille.  Elle fait face aux difficultés. En effet, ses études de droit validées dans son pays natal n’ont aucune équivalence en Espagne. Fadima Diawara se voit contrainte alors  de se réorienter en comptabilité et reprendre tout à zéro.

A lire aussi: Sandile Shezi, de vendeur à multimillionnaire

La suite de son histoire s’écrit avec son passage en tant que commerciale chez un grossiste qui vend des produits de décoration à travers toute l’Europe. Cette expérience de vendeuse permet à Fadima Diawara de comprendre les rouages du commerce à l’échelle régionale.

En 2016, Fadima Diawara, s’éprend d’amour   pour la technologie. L’idée lui trottine la tête de mettre à disposition de l’Afrique son propre smartphone. Alors, elle quitte son emploi et décide de créer sa marque, Kunfabo. Elle y investi plus de 100 000 euros, en fonds propres et avec l’aide de business angels.

Un smartphone 100% Africain

En malinké « être en contact » Kunfabo est la marque de Fadima Diawara, une Guinéenne de 33 ans. Le nouveau smartphone souhaite conquérir le marché africain d’ici  fin 2019. Encore en phase de prototype, ce téléphone veut se différencier avec des applications 100 % africaines. La conceptrice est en négociation avec des investisseurs pour lancer la commercialisation d’ici la fin de l’année.

A lire aussi: Cheick Yvhane: une valeur sûre de la communication en Côte d’Ivoire

Pour ce faire, le smartphone affiche un prix 100 euros, le smartphone Kunfabo souhaite concurrencer les géants du marché africain, comme  Infinix et Tecno. Ainsi, la marque veut se démarquer en intégrant des applications préinstallées purement africaines. A l’instar de Dikalo le « WhatsApp africain » , et une application de géo-localisation créée en Guinée qui, selon la fondatrice, répondront aux besoins des Africains qui vivent sur le continent.

Le développement  des  applications de la marque de téléphone Kunfabo est le fruit d’une imagination conjointe entre  Fadima Diawara et une équipe de jeunes guinéens (la majorité résidant en Guinée et l’autre en Espagne).  Kunfabo veut ainsi  répondre à un besoin de communication en Afrique. Il se veut également un label africain qui va conquérir le monde.

A lire aussi: Daniel Kretinsky, le milliardaire Tchèque qui a conquis la presse française.

Un smartphone de dernière génération

En termes de spécification, Kunfabo est munis d’un écran 5 72 pouces avec un format 18/9 et d’un système d’exploitation Android 8.1.Le smartphone est à double SIM avec une couverture 4G et une batterie de 3000 milli-ampère. Aussi, une micro SD mémoire externe de 64 GB max avec une mémoire interne de 16 GB et 2 GB de Ram. Il comprend en plus un support d’empreinte digitale. Son modèle phare (F99), qui devrait être lancé d’ici la fin de l’année, sera doté d’applications de géolocalisation des centres de santé : hôpitaux et pharmacies de proximité.

 

Fernand Appia

Pangolin, le nouveau chargeur qui maintient votre téléphone à flot

Article précédent

L’agriculture Biologique : une nouvelle approche au Burkina Faso

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Itinéraire