Crédit image : Abidjan.net
PRODUITStrat'Conso

Subvention pour le gasoil, hausse pour le super

0

Tout le monde pensait à un poisson d’Avril et, pourtant, ce n’est pas le cas. Alors que le prix du gasoil demeure inchangé, et cela, grâce à une subvention additionnelle de l’Etat de Côte d’Ivoire de 64 milliards de francs CFA pour le mois d’avril, le prix du super, à la pompe, subit une hausse de 60 francs CFA !  

Crédit image : Yeclo.Ci

Depuis le 01er avril, le prix du super, à la pompe, est passé de 635 francs CFA le litre à 695 francs CFA le litre, soit une augmentation de 60 francs CFA supportée par la poche du consommateur. L’information, déjà constatée sur les cadrans des pompes à essence des stations-service du pays, était notifiée dans un communiqué signé de Thomas Camara, ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie de l’Etat de Côte d’Ivoire, daté du 31 mars 2022, dont Strat’Marques a eu copie. Le maintien du prix du gasoil n’ a été possible que par  une subvention 64 milliards francs CFA consentie par l’Etat de Côte d’Ivoire, pour le mois d’avril. Et ce, pour garantir un approvisionnement adéquat du pays et des usagers, en produits pétroliers, tout en préservant les couches les plus vulnérables. L’objectif, ici, étant, clairement, d’éviter un impact, négatif pour le portefeuille du consommateur, en termes de coût de transports en commun, de transport de marchandises et une inflation généralisée, dans un contexte de cherté de la vie !

Thomas Camara, ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie / Crédit image Abidjan.net

Cette tendance à la hausse du prix des produits pétroliers sur le plan mondial, souligne le communiqué, est due, également, à la crise Russo-Ukrainienne. Une crise qui a entrainé “une importante augmentation des prix à la pompe, à la fois du super et du gasoil, partout dans le monde et, notamment, en Afrique.” a rappelée Thomas Camara.

 

Crédit image : Ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie

Selon le ministre Ivorien en charge des mines, du pétrole et de l’énergie, l’Etat de Côte d’Ivoire s’emploie à préserver, encore une fois, les populations contre ces hausses du cours du pétrole brut. Cependant, il prévient que l’économie est mondialisée, précisant que la Côte d’Ivoire dépend du pétrole brut international à 95% et qu’elle n’échappe pas à l’augmentation des cours, sur le plan International. Pour l’heure, pour le mois d’avril 2022, le pays est arrivé à maintenir le prix du gasoil, dans l’intérêt des couches sociales les plus défavorisées et il compte continuer, dans la mesure du possible, à protéger le pouvoir d’achat des populations en contrôlant, en maitrisant les coûts, les prix des produits à la pompe. Mais à l’impossible, nul n’est tenu, prévient le ministre. Si les cours continuent d’augmenter, l’Etat de Côte d’Ivoire avisera.

La rédaction

à lire aussi sur Strat’ Marques :

Carburant : Le litre de l’essence “super sans plomb’’ augmente

 

Le poids du pain quotidien dans la balance !

Previous article

Webinaire : Les qualités requises pour entreprendre en Afrique Subsaharienne

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in PRODUIT