Queue à l'entrée du SADA / Crédit image : Strat'Marques
BONS PLANSStrat'Event

Reportage : Le SADA est enfin de retour

0



C’est officiel, en ce jeudi 16 septembre 2021, la quatrième édition du SADA, salon africain  des assurances, est lancée. Réalisé, pour la première fois, en 2017, le SADA n’a pu se dérouler en 2020, pour cause des restrictions prise dans le cadre de la lutte contre l’ennemi invisible. Grâce à la volonté de Valérie Kouamé, directrice générale de ORASSU et commissaire générale du salon, et toute l’équipe d’organisation, les professionnels des assurances (du continent africain et de l’occident), les entreprises de secteurs divers et le public échangent, à la Caistab du Plateau, sur un thème d’actualité : La digitalisation de l’assurance au profit de la population, Acte II. Strat’Marques couvre cet évènement de bout en bout, tout le long de sa durée.

SADA 2021 / Crédit image : Strat’Marques
SADA 2021 / Crédit image : Strat’Marques
SADA 2021 / Crédit image : Strat’Marques



SADA 2021 / Crédit image : Strat’Marques

Ce jeudi 16 septembre 2021, c’est à la Caistab du Plateau que le SADA a ouvert ses portes. Déjà, tôt ce matin, les exposants sont en pleine finitions du branding de leurs stands, afin d’accueillir les participants dans les meilleurs conditions, pendant que le public, les médias, les entreprises et les professionnels de l’assurance s’installent pour la cérémonie d’ouverture.

Troupe Artistique du SADA, SADA 2021 / Crédit image : Strat’Marques



SADA 2021 / Crédit image : Strat’Marques

Le marché des assurances, c’est près de 34 milliards de francs CFA de marché en 2020. Après les mots de bienvenue du maître de cérémonie et la prestation de la troupe artistique du SADA, Valérie Kouamé, commissaire générale du salon africain des assurances, est la première à prendre la parole dans l’amphithéâtre de la Caistab. Elle a, tout d’abord, salué les représentants de l’état de Côte d’Ivoire, Koné Mamadou, président de l’ASACI (association des sociétés d’assurances de Côte d’Ivoire), les officiels, le public et les médias. Elle a rappelé l’objet du SADA :  “Une plateforme qui permet, au public, de venir au contact des compagnies d’assurance et d’interaction entre professionnels du milieu “.

SADA 2021 / Crédit image : Strat’Marques

Il faut dire que les consommateurs dans le monde, notamment en Côte d’Ivoire, sont en quête de relations novatrices et simplifiées avec les assureurs. Ils demandent des solutions. Pour répondre aux demandes des populations. Le digital est une option incontournable, car le numérique s’est imposé au centre du système global. C’est un puissant levier. Pour les assurances, il permet d’appréhender les enjeux d’aujourd’hui et de demain.



Conférence SADA 2021 / Crédit image : Strat’Marques
Conférence SADA 2021 / Crédit image : Strat’Marques
Conférence SADA 2021 / Crédit image : Strat’Marques

Le président de l’ASACI, Koné Mamadou s’est dit fier de participer à ce salon et a salué l’initiative SADA : “Ce salon vient rappeler notre volonté de nous aligner aux nouvelles pratiques. La transformation digitale s’accompagne d’un certain nombre de chantiers, notamment, une réflexion sur nos modes de fonctionnement. Il faut casser nos habitudes. Il faut nous remettre en question, changer nos états d’esprit. Cette initiative lève le voile sur l’assurance.

SADA 2021 / Crédit image : Strat’Marques

En clair, il faut un changement de paradigme pour une assurance plus inclusive. Les allocutions se sont terminées sur une deuxième prestation de la troupe artistique du SADA, suivie de la coupure du ruban et de la visite des stands par les officiels et le public.



Les consommateurs sont de plus en plus exigeants. Les enjeux, ici, sont de répondre efficacement aux sollicitations des clients, avec réactivité. Le digital accélère la législation en matière de protection des consommateurs. Le SADA travaille à une assurance inclusive. Le salon africain des assurances, c’est, aussi, deux jours de stands, d’ambiance, de conférences, d’ateliers et de panels au langage adapté au grand public, à l’entrée du centre des affaires d’Abidjan. Le SADA s’achèvent le vendredi 17 septembre 2021. Il ne reste donc plus que 24h00 pour profiter de ce salon sous le signe de la transformation digitale des assurances pour le mieux être des populations.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :



SADA, une quatrième édition sous le thème du digital

Previous article

Nouveau Challenge pour HEC Paris et son bureau de représentation en Afrique de l’Ouest et Centrale

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in BONS PLANS