Elèves du groupe scolaire Joseph d’Arymathée en salle informatique / Crédit image : Strat’Marques
Coup de coeurEmploi / FormationStrat'Emploi

Reportage : Le retour de l’école d’excellence

0



C’est un secret de Polichinelle, l’école Ivoirienne n’est pas au mieux de sa forme. Depuis deux décennies, des voix s’élèvent pour dénoncer la débâcle (la faillite) du système éducatif. Dans cette amertume teintée de déception, des acteurs ont décidé de prendre leurs responsabilités et s’érigent en véritables contributeurs pour un retour aux valeurs d’excellence. C’est le cas de Joseph Gnékré, qui, à l’orée de cette rentrée scolaire 2021-2022, se met au service de l’école Ivoirienne, avec son groupe scolaire Joseph d’Arymathée. La cérémonie officielle de lancement des activités de cet établissement est l’occasion, pour le Sous-préfet de Bingerville, de couper le ruban marquant le démarrage de l’année scolaire pour le groupe scolaire Joseph d’Arymathée.

Une cérémonie réunissant des élites

M. Joseph Gnékré, fondateur du groupe scolaire Joseph d’Arymathée lors de son allocution / Crédit image : Strat’Marques

C’est devant un parterre de personnalités, réunies dans la salle polyvalente du groupe scolaire Joseph d’Arymathée que s’est ouverte la cérémonie de lancement officiel des activités de l’établissement. En introduction, le directeur du groupe scolaire, M. Armand Badé, a remercié toutes les autorités administratives, coutumières et les leaders pour leur présence massive. Une présence qui rehausse l’éclat de cette cérémonie. Par la suite, Joseph Gnékré, fondateur de l’établissement, a présenté différents aspects de la quintessence de cette rencontre.

M. Ano BEDIA, Sous-préfet de Bingerville lors de son allocution / Crédit image : Strat’Marques



Une vue de la notabilité de Bingerville et d’invités / Crédit image : Strat’Marques

Une école pour de futurs leaders

Élèves du groupe scolaire Joseph d’Arymathée en salle de classe / Crédit image : Strat’Marques

“Le meilleur héritage qu’un parent puisse laisser à son enfant, ce ne sont pas les biens matériels, c’est plutôt une excellente éducation, et nous sommes prêts à donner cette éducation aux enfants qui fréquenteront cette école”, a déclaré Joseph Gnékré, le fondateur d’une école d’un nouveau genre. Pour lui, si les critiques constructives peuvent aider à redorer le blason d’une école en berne, le mieux est d’apporter des solutions pratiques qui serviront de modèle de société. C’est d’ailleurs ce qui l’a conduit à mettre sur pied, après des années de préparation, son groupe scolaire.

Façade du groupe scolaire Joseph d’Arymathée / Crédit image : Strat’Marques

Niché en plein cœur de la commune de Bingerville, au village d’Adjin, quartier Djobissandret, le groupe scolaire Joseph d’Arymathée est un établissement d’enseignement primaire et maternelle. Doté de six (6) classes du cycle primaire (du CP1 au CM2) et de trois (3) classes de maternelle (de la petite section à la grande section), cet établissement est né, selon Joseph Gnékré, d’une vision : “Notre Vision reflète le monde auquel nous aspirons : Être reconnue comme la meilleure école primaire, la plus réputée offrant un programme de formation d’excellence en vue de préparer les futurs leaders de la Côte d’Ivoire et du monde”. Dans cette optique, l’école veut développer, chez ses élèves, la pensée critique. Pour ce faire, il se propose d’en faire des écoliers parfaitement trilingues, ouverts d’esprit, confiants, autonomes, résilients, attentionnés et préparés à réussir dans un monde de plus en plus compétitif.

Des enseignants triés sur le volet

Le corps encadrant du groupe scolaire Joseph d’Arymathée / Crédit image : Strat’Marques

Les parents d’élèves se plaignent, régulièrement, du niveau des enseignants, en Côte d’Ivoire. Ce constat ne semble pas s’appliquer au groupe scolaire Joseph d’Arymathée. En effet, cet établissement a effectué un recrutement strict de ses enseignants. Cinq étapes clés sont intervenues dans le processus de recrutement, à savoir : L’examen des dossiers de candidature des postulants par un expert en la matière, le passage des candidats retenus devant un grand-jury composé de personnalités de l’éducation nationale, l’examen et la validation de chaque dossier par l’inspecteur de l’enseignement primaire de Bingerville, une mise à niveau des enseignants retenus, le tout couronné par un test de fin de formation. Ainsi, n’enseigne pas qui veut, dans cet établissement. Autant d’indicateurs de nature à rassurer les parents d’élèves, quant à la compétence du corps encadrant.

L’anglais et le mandarin au programme



En plus d’ un cadre convivial, propre, de ses deux (2) salles informatiques équipées de tablettes, d’ordinateurs, le groupe scolaire Joseph d’Arymathée, dans son projet établissement d’excellence, offre des commodités telles que des cars de transport d’élèves, une cantine, une infirmerie, des salles de jeux de société et d’intelligence. En outre, pour garantir, aux enfants, les aptitudes nécessaires aux standards internationaux, seront au programme, dans cette école : Le français, l’anglais et le mandarin (catégorie des langues chinoises comptant le plus grand nombre de locuteurs, dans le monde). L’enjeu majeur, ici, est de permettre à ces enfants de développer, très tôt, une maîtrise réelle de ces langues incontournables dans un monde globalisé. Pour preuve, quelques chiffres : Selon le site Geo.fr, l’anglais est la langue la plus prisée au monde, surtout pour les affaires, avec 1,268 milliards de personnes qui la pratiquent. Parlé par 1,012 milliards de personnes, le chinois mandarin occupe la deuxième place. Le français se classe en 5e position, avec 277 millions de locuteurs.

Des élèves en costume sur-mesure

Élèves du groupe scolaire Joseph d’Arymathée / Crédit image : Strat’Marques

Le costume, une tenue vestimentaire peu courante en Côte d’Ivoire, en l’occurrence pour des élèves de maternelle ou du primaire. Pour le fondateur du groupe scolaire Joseph d’Arymathée, c’est une gageure pour ses élèves. L’idée est de les familiariser au code vestimentaire des leaders de par le monde, dès leurs premières années d’apprentissage. Ainsi, hormis les heures de sport, les enfants arboreront le “costume-cravate“.

Coupure de ruban du groupe scolaire Joseph d’Arymathée / Crédit image : Strat’Marques

Le Sous-préfet de Bingerville a exprimé toute sa satisfaction pour ce projet novateur, lui qui a décidé d’aider, sans relâche, les entrepreneurs du système éducatif dans leurs projets de création ou de restauration d’écoles au sein de la commune de Bingerville. En initiant de tels projets, ces opérateurs contribuent à résorber les maux dont souffre le système éducatif Ivoirien. Il a encouragé les acteurs du groupe scolaire Joseph d’Arymathée à la réussite de ce pari. L’ouverture officielle des portes de l’établissement s’est faite par la coupure du ruban, par le Sous-préfet et l’inspecteur de l’enseignement primaire de Bingerville.

Visite de salle de classe du groupe scolaire Joseph d’Arymathée / Crédit image : Strat’Marques



Visite de la salle informatique du groupe scolaire Joseph d’Arymathée / Crédit image : Strat’Marques

La visite de l’établissement qui s’en est suivi a permis, aux au public d’apprécier les commodités offertes et rassurer les parents d’élèves présents de l’excellence promue.



Vue aérienne du groupe scolaire Joseph d’Arymathée / Crédit image : Strat’Marques

Dans un élan de prise de conscience graduelle, certains leaders posent des actes concrets en vue de porter au pinacle, l’école Ivoirienne . Cette école longtemps adulée par les pays de la sous-région. Avec Joseph Gnékré et tous les autres entrepreneurs de sa trempe, la Côte d’Ivoire s’inscrit, résolument, dans une dynamique de transformation du système scolaire Ivoirien. Nelson Mandela disait à juste titre : “L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde.En tenant cette arme, la Côte d’Ivoire pourra prophétiser d’un lendemain bien meilleur.

Vincent NGORAN

Directeur de publication

à lire aussi sur Strat’Marques :

Une école pour apprendre les bonnes manières : vous y aviez pensé, sinon elle existe à Abidjan

 



Orange Côte d’Ivoire à l’ambiance facile

Article précédent

Une rentrée décontractée pour le bureau de représentation de HEC Paris en Afrique de l’Ouest et Centrale

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Coup de coeur