Crédit image : Strat'marques
EventMédiaStrat'Event

Radio Côte d’Ivoire, 60 ans de légende

0

Mise en service le 26 octobre 1961, Radio Côte d’Ivoire a soufflé sa 60ème bougie, cette année. Le mois dernier, dans le courant de la dernière semaine d’octobre 2021, une célébration est organisée pour marquer les 60 ans de légende de la station généraliste, à vocation nationale et régionale. Radio Côte d’Ivoire produit 133 heures de programmes hebdomadaires et accorde une place de choix aux informations sportives, régionales et en langues nationales ainsi qu’aux émissions religieuses et de services.

Crédit image : Rti.info

Vieille de 60 ans, Radio Côte d’Ivoire entend consolider les relations privilégiées qu’elle a tissées avec les Ivoiriens, depuis sa création. À la fin du mois d’octobre 2021, Son anniversaire est célébré, à l’auditorium du cinéma Majestic du Sofitel Hôtel Ivoire, Cocody, Abidjan, et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays. Pour cet évènement important, c’est le Premier ministre Patrick Achi qui en a assuré le co-parrainage, avec le ministre de la communication, des médias et de la francophonie, Amadou Coulibaly. Le soixantième anniversaire de Radio Côte d’Ivoire a réuni des élus, le ban et l’arrière ban des professionnels des médias, des anciens journalistes et animateurs, des enseignants, des artistes, des travailleurs du secteur public et privé, des étudiants, de simples citoyens, des femmes, des hommes, des jeunes et des vieux, des Ivoiriens et non-Ivoiriens, etc. En somme, la Côte d’Ivoire plurielle en miniature a célébré, avec faste, l’anniversaire de cette radio dont l’histoire se confond avec celle du pays.

Sally Silué Konaté, directrice de Radio Côte d’Ivoire / Crédit image : Strat’Marques

Sally Silué Konaté, directrice de Radio Côte d’Ivoire, a exprimé sa gratitude « à toutes les voix » qui ont bercé et continuent de bercer « les Ivoiriens » et « les auditeurs ». « Radio Côte d’Ivoire qui a tant donné à la Côte d’Ivoire, depuis les premières heures de l’indépendance, mérite qu’on le lui rende », a-t-elle soutenu, avant de décliner les grandes articulations de la célébration. Radio Côte d’Ivoire a diffusé des émissions spéciales, concoctées pour tenir les auditeurs en haleine, durant la dernière semaine du mois d’octobre 2021, dans le cadre des festivités marquant ses 60 ans d’existence. Outre Abidjan et ses banlieues, Il y a, également, eu des célébrations éclatées dans les villes de l’intérieur  du pays, avec des émissions.

Fausséni Dembélé, DG de la RTI / Crédit image: Frat Mat info

Fausséni Dembélé, directeur de la RTI (radiodiffusion télévision ivoirienne), a mis l’accent sur la qualité du travail abattu par le personnel de la radio, depuis sa création: « Radio Côte d’Ivoire est le fleuron des médias nationaux de service public. Sous le triptyque informer, éduquer, divertir, des femmes et des hommes, munis de micros, sont allés par monts et par vaux, en quête de substances pour faire vivre l’antenne, avec brio ». Selon les premiers responsables de la radio soixantenaire, les perspectives sont bonnes. La radio a fait sa mue et s’est adaptée à un environnement difficile. Aujourd’hui, Radio Côte d’Ivoire fait une belle remontée. C’est une radio dotée d’un personnel mobilisé, autour de sa directrice. Cela montre que la radio a de beaux jours devant elle. L’accompagnement de l’État, à travers le ministère de la communication, des médias et de la francophonie et la redevance précomptée sur la consommation de la CIE (compagnie ivoirienne d’électricité) sont de grandes ressources pour la structure. Elle bénéficie, aussi, d’une attention particulière de sa maison mère, la RTI. Au total, la combinaison de tous ces éléments permet de dire que pour Radio Côte d’Ivoire, le meilleur reste à venir.

Credit image : News Abidjan.net

Pour rappel, en Côte d’Ivoire, depuis 1994, l’Etat a institué une redevance précomptée sur la consommation d’électricité, au profit de la RTI. Alors que cette chaîne était dans une situation de monopole. Il faut indiquer qu’à cette période, la concurrence était faible, voire inexistante, dans les sphères médiatiques radio et télévision. Toutefois, l’Etat de Côte d’Ivoire, conscient des lourds coûts d’équipements, d’activités et de productions et tenant compte de la sophistication et de la nécessité de renouveler le matériel, a tenu à soutenir ces médias. Selon Fausséni Dembélé, cette redevance évolutive rapporte une dizaine de milliards de francs CFA, à la RTI, sur un budget d’environ 21 à 22 milliards de francs CFA. Soit 48 à 49% d’apport contre 51 à 52% fournis par les ressources internes. Sur la question de l’autosuffisance du groupe à capitaux publics, il mentionne que la RTI a l’une des meilleures performances en termes d’autofinancement. « Il y a des pays africains où la subvention étatique, sous plusieurs formes, avoisine 91% des besoins de financement de ces radios et télévisions. La norme, en Afrique, par ailleurs en Afrique francophone, est entre 60% et 75%. En Europe, c’est, en moyenne, 75% de financement public direct de l’audiovisuel. En Côte d’Ivoire, le niveau de financement est d’environ 49%. Voilà la situation de la redevance telle qu’elle est aujourd’hui. » Les éditions FleurianesStrat’Marques et toute sa rédaction souhaitent, encore, un joyeux anniversaire à Radio Côte d’Ivoire, la radio précurseure en terre d’éburnie.

Rodrigue Cofye

Rédacteur

à lire aussi sur Strat’Marques :

Radio Côte d’Ivoire : Le sport au centre de la nouvelle grille de programme

 

 

 

 

Désiré Nhanou Messoum : « Le transport lagunaire facilite les déplacements des populations »

Previous article

STL Go, quand la technologie facilite le transport

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Event