Une agente de Prudential tout soutire à son bureau
Crédit image : Prudential Belife Insurance.
AnalyseStratégie

Prudential Belife, immersion dans la stratégie

0

Prudential Belife Insurance est une joint-venture née de l’union entre Belife Insurance, du Groupe Beneficial, et Prudential. En 2019, la société d’assurance vie s’implante en Côte d’Ivoire. Peu de temps après, Kyle Maméry Silué intègre la branche Ivoirienne de l’entreprise, au poste de directeur du Développement commercial. Lors d’une interview exclusive accordée à Strat’Marques, ce travailleur de l’ombre s’est confié. Les raisons de son entrée à Prudential Belife, l’activité de la compagnie, sans ambages, il a accepté de dévoiler les axes stratégiques et les perspectives, en terre d’éburnie, de la société d’assurance vie.

Kyle Maméry Silué, Directeur du Développement commercial de Prudential Belife Insurance. Crédit image : Prudential Belife Insurance.

Il faut dire que Kyle Maméry Silué n’est pas un novice dans le milieu des assurances. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur de conception Marketing Management, il a commencé au bas de l’échelle. Ainsi, il a été, tour à tour, conseiller, chef d’unité, gestionnaire Bancassurance, puis chef du département des ventes et chef du département Développement, au sein de nombreuses entreprises du domaine. Fort de son expertise sur le marché, il est nommé, en juin 2020, Directeur du Développement commercial de Prudential Belife Insurance. A ce titre, il est en charge de la définition et de l’orientation stratégique de la compagnie. Et cela, en vue d’accroitre son chiffre d’affaires et sa position sur le marché.

Bonjour M. Silué. C’est un secret de Polichinelle, toute votre carrière professionnelle, vous l’avez construite dans les assurances. En 2019, vous entendez parler de l’arrivée de Prudential Belife Insurance sur le marché Ivoirien. Qu’est-ce qui vous pousse à vous diriger vers cette entreprise à fort ADN anglo-saxon ?

 

Le directeur du développement commercial de Purdential Belife Insurance Côte d'Ivoire

Crédit image : Prudential Belife.

Bonjour M. KOFFI-KOUAKOU Laussin et merci de réaliser cette interview sur Prudential Belife Insurance. A vrai dire, ceux qui me connaissent le savent. J’ai commencé ma carrière au bas de l’échelle. De conseiller à directeur du Développement, commercial, j’ai gravi les échelons, étape par étape. Avant d’intégrer Prudential Belife Insurance, j’étais chez le leader du marché des assurances en Côte d’Ivoire. Toutefois, je voulais me frotter à de nouveaux challenges. Prudential Belife est la 6ème société d’assurance dans notre pays. Cependant, il faut rappeler que c’est une entreprise qui, historiquement, évolue sur les marchés anglophones. J’ai vu un fort potentiel dans son implémentation, en Côte d’Ivoire, et cela m’a donné envie de participer à son développement sur le territoire.

Les populations, en Côte d’Ivoire, entendent beaucoup parler de l’assurance, sans réellement savoir en quoi elle consiste.  Pouvez- vous expliquer l’assurance dans des termes simples ? Quelles contributions Prudential Belife Insurance veut elle apporter au marché Ivoirien de l’assurance ?

 

Des personnes dans les locaux de Prudential Belife Insurance CI. Crédit image : Prudential Belife Insurance.

Tout d’abord, je tiens à souligner qu’en Afrique, on n’utilise pas les bons termes pour expliquer l’assurance. En résumé, je dirais que l’assurance, c’est la solidarité, à l’instar de celle que l’on retrouve culturellement dans nos sociétés, que ce soit pour un évènement heureux ou malheureux. Par exemple, sur le continent, on a des tontines, des cotisations de famille, des cotisations pour des évènements, etc. Eh bien, tout cela, c’est de l’assurance matérialisée par la solidarité d’un groupe d’individus. Maintenant, si je devais présenter une définition plus consensuelle, moins imagée, je dirais que l’assurance est une prévoyance. En d’autres termes, un moyen de prévenir les aléas de la vie. Des aléas qui, d’ailleurs, peuvent être de tout ordre. Je parle ici de changement de statut comme un départ à la retraite, un décès, un handicap, etc.

Crédit image : INPROUV AFRICA.

Concernant, notre contribution, il faut rappeler que Prudential Belife Insurance est le fruit du mariage de deux poids lourds de l’industrie mondiale des assurances. Aujourd’hui, dans notre stratégie de développement, nous sommes focalisés sur deux continents : D’une part, l’Asie et, de l’autre, l’Afrique. Nous nous sommes installés en Afrique en 2013, majoritairement dans des pays anglophones. Depuis 2019, nous intégrons les marchés d’Afrique francophone avec une volonté claire : Vous aider à profiter du meilleur de la vie !

A propos, spécifiquement, de vos offres. Quels types de produit mettez-vous à la disposition de votre clientèle ?

 

Crédit image : Prudential Belife Insurance.

Nos produits sont conçus à l’image de notre positionnement : Vous aider à profiter du meilleur de la vie ! A l’heure actuelle, alors que le marché Ivoirien repose sur l’épargne, nous sommes plutôt axés sur l’assurance. Par ce choix, nous voulons offrir une meilleure couverture client, notamment en matière de prévoyance.

Chez Prudential Belife, vous avez une stratégie de vente bien à vous. Pouvez-vous la révéler et préciser sa valeur ajoutée ? 

 

Crédit image : Prudential Belife Insurance.

Il ne fait aucun doute que notre stratégie est pragmatique car elle s’appuie sur notre vision : Vous aider à profiter du meilleur de la vie ! C’est pourquoi, dans tous les aspects de notre activité, tout est fait pour être en adéquation avec les besoins réels du client, pour qu’il bénéfice d’une expérience client optimale et confortable. De plus, pour dynamiser l’esprit d’équipe et cultiver l’excellence au niveau de notre réseau d’agents, nous offrons, chaque année, un voyage à une trentaine de nos meilleurs vendeurs, ceux-ci étant, évidemment, récompensés en fonction de leurs performances.

Justement, vous parlez de votre force de vente. Concrètement, de combien d’agents terrain disposez-vous ?

 

Crédit image : Prudential Belife Insurance.

Nous avons environ 2.300 agents. Et je peux affirmer, sans risque de me tromper, qu’ils sont à leur aise avec nous. Puisqu’ils ne cherchent pas à aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Car nous sommes une structure à visage humain. Et même si bon nombre de nos agents sont indépendants, chez nous, l’esprit de famille s’applique à tous. En outre, nos rémunérations sont relativement plus élevées. Comparativement à ce qui se pratique sur le marché Ivoirien. Enfin, nous organisons régulièrement des séances de team building, à l’intérieur du pays, et des voyages, à l’extérieur, pour les plus méritants. Comme je l’ai indiqué précédemment.

Comment se passe le recrutement, la formation et l’intégration ? Quelle méthodologie employez-vous ? Quels avantages y a-t-il à travailler pour Prudential Belife ?

 

Crédit image : Prudential Belife Insurance.

Au sujet du recrutement, il correspond à celui que l’on retrouve dans toutes les compagnies d’assurances. Cependant, notre particularité, c’est une méthode qui nous est propre. Ainsi, après le recrutement initial, nos agents vont, immédiatement, sur le terrain. En complément, ils sont non seulement accompagnés par des agents expérimentés, pour leur intégration, mais bénéficient, en plus, de coaching et de formations en continu.

Par ailleurs, nous leur proposons une rémunération qui leur procure de quoi subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles. Enfin, le côté humain est privilégié. Les voyages, les sessions de formations sont, bien entendu, un plus. Depuis 2019, les plus méritants ont pu se rendre à Rio de Janeiro, à Istanbul, à Dubaï. Cette année, ils iront à Singapour. Tous ces voyages sont organisés dans le cadre de 2 challenges :

  • Le Diamond Club qui permet aux meilleurs agents de faire un voyage vers une destination que nous avons choisie en amont.
  • Le MDRT -Million Dollar Round Table- , une compétition Internationale réalisée par une agence pour élire les meilleurs conseillers financiers au monde. Lors de cette rencontre, ils participent à des séminaires, des conférences, des échanges, des forums. A ce jour, nos agents constituent 3% des sélectionnés.
Sur la question du maillage territorial, votre ambition est de couvrir l’ensemble du territoire national. A ce jour, de combien d’agences disposez-vous ? Comptez- vous en ouvrir d’autres cette année ?

 

Crédit image : Prudential Belife Insurance.

Actuellement, nous avons 21 agences dont 8 points de vente. A Abidjan, nous disposons de 9 agences dont 3 points de vente. A l’intérieur du pays, c’est 12 agences dont 5 points de vente. Nous avons fait une étude de notoriété qui a révélé que Prudential Belife Insurance était très appréciée des consommateurs. Cela prouve que nos agents sont très actifs et très ancrés dans les communautés. Nous ambitionnons d’ouvrir, bientôt, des agences à Man, Bondoukou et Korhogo.

Alors que le monde apprend à vivre avec la CoVid 19, la digitalisation prend de plus en plus de place dans les process des entreprises. Comment avez-vous traversé le tsunami de la crise née de la pandémie à coronavirus ? Fort de cette expérience, comment avez-vous ajusté vos process à la nouvelle réalité du marché ?

 

Crédit image : Prudential Belife Insurance.

Notre force, c’est que notre groupe a géré plusieurs crises, tout au long de son histoire. De plus, notre entreprise est innovante et loin d’être rigide. Elle est flexible et sait s’adapter.

Crédit image : Prudential Belife Insurance.

Au fort de la crise, notre préoccupation primordiale était d’assurer et rassurer nos clients. Nous avons renoncé aux exclusions épidémie ou pandémie inscrites dans nos contrats et offert une couverture supplémentaire gratuite PruBcover+ à nos anciens et nouveaux clients. Concernant la sécurité de nos collaborateurs, nous les avons sensibilisés aux gestes et mesures à tenir au travail, face au facteur CoVid. Nous avons, également, digitalisé nos process avec, notamment, la souscription en ligne de nos produits.

Crédit image : Prudential Belife Insurance.

L’assurance est là pour pallier le risque, l’incertitude. C’est notre raison d’être. C’est pour cela que Prudential Belife Insurance est innovante dans ses produits. A titre d’exemple, pour les personnes les moins nanties, nous avons mis en place, avec Orange Money, le produit Indemnité hospitalisation. Indemnité Hospitalisation offre, pour 600 FCFA par mois, une couverture hospitalisation et décès !

A juste titre, vous avez parlé d’innovation dans un monde qui change. De votre point de vue, comment se porte le marché des assurances en Côte d’Ivoire, en Afrique et dans le monde ?

 

Crédit image : Prudential Belife Insurance.

L’assurance dans le monde est la même partout. En Afrique, le taux de pénétration est de 2% alors qu’il est de 7% à l’échelle mondiale. Ces chiffres montrent que l’assurance est mal connue par les populations. Cependant, en Côte d’Ivoire, les chiffres sont encourageants.

Crédit image : Facebook.

En effet, l’année dernière, le pays a observé un taux de pénétration de 11% sur ce secteur ! C’est dire que les populations, ici, s’y intéressent de plus en plus. De plus, il faut savoir que l’assurance à un rôle d’investissement. De ce fait, c’est un indicateur de la santé financière d’un Etat. Si le marché de l’assurance se porte bien, l’Etat se porte bien !

Quelle est la vision de Prudential Belife pour la Côte d’Ivoire ?

 

Crédit image : Prudential Belife Insurance.

Notre vision est d’aider toutes les populations de Côte d’Ivoire à profiter du meilleur de la vie. Pour ce faire, nous travaillons à vulgariser l’assurance, avec l’innovation et la digitalisation de nos produits et services. Dans les années à venir, nous voulons gagner 3 points et devenir le 3ème assureur du pays. L’Afrique regorge d’opportunités et de talents. C’est pourquoi chaque multinationale cherche à tirer son épingle du jeu.

Crédit image : apie project

Pour rappel, Prudential Belife Insurance propose des produits d’assurance vie. Elle s’est implantée en Côte d’Ivoire en 2019. A ce jour, le marché compte 10 entreprises d’assurance vie et 21 sociétés d’assurance non-vie.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

SADA, le digital à la conquête du monde des assurances ?

Le SIMA, pour une industrialisation véritable de la musique Africaine

Previous article

Sarah Traboulsi, à la conquête du monde avec NaturaBio

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Analyse