Young determined businesswoman with umbrella walking against strong wind
RECO DE PRO

PME : Huit bonnes pratiques pour survivre en temps de crise

0

Le management  s’adapte à chaque situation.  En temps de crise, il faut savoir changer de stratégie et adopter les bonnes attitudes pour maintenir l’activité et les collaborateurs. Diagnostiquer jusqu’à quel niveau l’entreprise est  touchée et utiliser les bons outils pour s’en sortir.

Une crise est une situation faite de difficultés à plusieurs niveaux : social, économique, financier etc,  qui  impactent directement le fonctionnement d’une entrepriseou une organisation donnée. L’image, la réputation de l’entreprise  et les collaborateurs sont touchés.

N°1 : Mettez sur pied un comité de crise

Anticipez la crise ou si elle s’est produite sans prévenir, suivez le processus habituel en cas de crise. Créez une cellule de crise qui réfléchira afin de poser le diagnostic de la situation, penser aux actions à mener pour sortir de la crise, démarrer le plan de sortiede crise, puis en chemin faire un bilan afin d’ajuster ce qui doit l’être.

N°2 : Réduisez les dépenses

Faites un point de vos dépensespuis supprimez celles qui sont inutiles ou pouvant être ajournées. Négociez  les coûts d’achat avec vos fournisseurs chaque fois que cela sera possible. N’hésitez pas non plus à consulter plusieurs fournisseurs afin d’avoir le meilleur en terme de qualité/prix.

N°3 : Dépensez en fonction de l’urgence

Analysez chaque dépense prévue afin de voir celles qui auront un impact sur l’activité ou non, celles qui sont urgentes ou non. Ajournez les moins urgentes mais ne les oubliez pas. Si le fait d’ajourner une dépense causera un blocage au sein de l’organisation, mieux vaut s’en abstenir.

N°4 : Communiquez

Ne laissez pas s’installer les rumeurs chez les collaborateurs car cela créera la démotivation et la baisse de productivité pendant la crise. Communiquez régulièrement sur l’avancement de la situation. Cela permettra aux collaborateurs de mieux appréhender la situation et de faire des efforts supplémentaires. Les collaborateurs seraient prêts à faire un sacrifice à condition d’en connaitre l’enjeu.

N°5 : Motivez  vos équipes afin d’éviter le découragement

Faites preuve de transparence et impliquez vos collaborateurs dans la gestion de la crise en partageant votre vision et en sollicitant au besoin leurs avis. Encouragez-les à maintenir l’esprit d’équipe et à ne pas s’isoler des autres ; la technologie et le digital sont là pour maintenir un temps soit peu  les rapports.

N°6 : Ne profitez pas de la situation pour licencier

Evitez  les licenciements pendant cette période sans négociation sauf dans les cas de fautes de l’employé comme le prévoit la  loi. Si vous êtes dans l’impossibilité de les payer, négociez un chômage technique ou partiel quitte à ce que l’employé lui-même démissionne.  Faire le contraire entacherait la réputation de l’entreprise même après la crise.

N°7 : Réfléchissez à comment relancer l’activité

Faites le maximum pour trouver de  nouvelles options d’activités à commercialiser et innover  afin de gagner de nouveaux clients.

N°8 : Prévoyez l’après-crise

Réfléchissez à un plan de relance post crise en mettant l’accent sur les atouts dont vous disposez.A ce stade, mettez en avant la valeur ajoutée de l’entreprise. Prévoyez une communication au besoin, proposez de nouvelles offres à vos clients à l’effet de les séduire. Formez vos équipes pour leur donner de nouvelles compétences nécessaires à la bonne marche du plan de relance. N’hésitez pas à demander de l’aide à des professionnels en ce qui concerne les nouvelles orientations stratégiques de l’entreprise.

En bref, une crise survenue doit faire l’objet d’un traitement drastique. En ayant les bonnes attitudes, vous pourrez accélérer le processus de sortie de crise.

 

Ruth KOFFI

Entrepreneuriat : Doit-on se lancer malgré la crise ?

Article précédent

Entreprise : Ce qu’il faut pour rebondir après la crise

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans RECO DE PRO