Crédit image : The Africa Report
Strat'Eco

Orage dans le ciel, Ethiopian Airlines passe en pilotage manuel

0

Le secteur aérien traverse une zone de turbulence. Une zone de turbulence nommée covid-19. Toute l’activité est impactée et l’horizon est loin de s’éclaircir. Pourtant, certaines compagnies ont repris les manettes et sont passées en pilotage manuel, afin de traverser cette dépressurisation dans l’atmosphère pandémique. Piloter dans des conditions difficiles n’est pas chose aisée. Pourtant, Korean air et Asiana y arrivent plutôt bien. Selon Jeune Afrique, elles font partie de la flotte des 3 compagnies à avoir réalisé un bénéfice, à l’issue de l’exercice 2020. La troisième étant Ethiopian Airlines.

Un passage en pilotage manuel

Crédit image : Pouvoirs d’Afrique

En comparaison de 2019, le trafic passager a baissé de 69% en Afrique, pour des pertes cumulées d’environ 1.050 milliards de francs CFA sur le continent. Au niveau mondial, cette chute est estimée à 67.565 milliards de francs CFA. Dans ce contexte critique, dans l’œil du cyclone, Ethiopian Airlines a revu sa stratégie et s’est orienté vers le fret aérien. Disposant déjà de 12 avions cargo, elle a ajouté, à sa flotte, 25 avion-passagers réaménagés pour s’adapter à ce plein gaz vers le fret aérien, selon Tewolde GebreMariam, le PDG de Ethiopian Airlines. Pour ce dernier, son entreprise a “démontré de l’agilité, une prise de décision rapide et une résilience…” Pour Raphael Kuuchi, directeur consultant pour les affaires légales, industrielles et gouvernementales de l’AFRAA (association des compagnies aériennes africaines) : ” Avant même le CovidEthiopian Airlines avait pris la décision de développer cette activité. La pandémie a permis de capitaliser les investissements antérieurs ” dans ce secteur en expansion. Entre le début de la crise sanitaire et maintenant, la demande, en la matière, est de +9%.


Pour approvisionner le monde

 

Crédit Image : Le Temps

Le besoin de transports, notamment de produits industriels, électroniques, d’équipements informatiques, de matériels médicaux et de vaccins, n’est pas étranger à cette augmentation de l’activité du fret aérien. Jeune Afrique rapporte qu’en 2020, Ethiopian Airlines a transporté 54.400 tonnes de marchandises vers ou depuis l’aéroport de Guangdong, en Chine. Le Chargé de recherche et de risque opérationnel chez Fitch Solutions, Chiedza Madzima révèle que : ” Depuis le début du mois de mai, Ethiopian a transporté plus de 20 millions de doses dans plus de 20 pays “. Ethiopian Airlines, grâce à une dextérité dans son pilotage, traverse le triangle des Bermudes et délivrent le nécessaire sur 3 continents. Aux dires de Tewolde GebreMariam, sa compagnie déploie 50 avions, par semaine, pour desservir l’Afrique, L’Europe et l’Asie. Ethiopian Airlines fait même le lien avec les Amériques, suivant les propos de Raphael Kuuchi.

Sans assistance

 

Tewolde GebreMariam, PDG de Ethiopian Airlines Crédit image : African Shapers

Le PDG de la compagnie éthiopienne affirme que son entreprise effectue ce vol tumultueux sans l’aide de son état, pourtant actionnaire à 100%. Pour cause, dans l’actuel environnement économique, Ethiopian Airlines honore ses obligations financières, sans procéder à des licenciements ou à des baisses de salaires. Et dans ce contexte périlleux du typhon coronavirus, tout le monde n’est pas Tom Cruise dans Top Gun. Ainsi, en octobre dernier, la compagnie aérienne a proposé son assistance opérationnelle à SAA (South African Airlines) dans le cadre d’une joint-venture, d’après JA. Ethiopian Airlines a, également, 49% de parts de Chadian Airlines45% de Zambia Airways49% de Malawi Airlines et 99% de Ethiopian Mozambique Airlines.

En 2018, Ethiopian Airlines a déclaré avoir atteint les objectifs de son plan vision 2025, avec sept ans d’avance sur son chronogramme. Elle a travaillé à la numérisation de ses process et à la diversification de ses sources de revenu. Mirehtab Teklaye, le directeur de communication marketing de la compagnie aérienne éthiopienne, explique qu’entre 2015 et 2020, ce serait près de 21,5 milliards de francs CFA injectés dans l’accroissement de ses ventes en ligne. Ethiopian Airlines a lancé son application mobile en 2018. Aujourd’hui, elle est la première compagnie aérienne, en Afrique, à tester le passeport Iata.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Un premier trimestre 2021 entaché par la covid-19, pour les contrôleurs aériens d’Afrique

Photoreportage : Session de mai 2021 du programme MUST du Bureau de représentation de HEC Paris En Afrique de l’Ouest et Centrale

Article précédent

Les bons plans de la semaine du 01 Juin 2021

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Strat'Eco