Crédit image : nundi
AnalyseStratégie

Nundi désenclave l’intérieur du pays

0

L’activité de livraison de colis à pignon sur rue. Si elle est en vogue dans les grandes villes de Côte d’Ivoire, l’ensemble du pays ne profite malheureusement pas de ce service à la personne. Or la crise actuelle a démontré l’importance de cette solution, pas si jeune que cela, dans un monde où il faut apprendre à vivre avec la maladie. Ainsi, en Côte d’Ivoire, notamment dans les grandes villes, des entreprises comme Jumia et Glovo, spécialisées dans l’e-commerce, ont développé, voire démocratiser, à quelques différences près, l’offre de services de livraison, dans le pays. Toutefois, pour l’instant, les zones rurales ne profitent pas suffisamment de ses bienfaits. Fondé en 2020, Nundi entre dans la danse, avec une spécificité : L’entreprise veut être le pont, pour les e-commerçants, entre Abidjan, la capitale économique de la terre d’éburnie, et le reste du pays. Strat’Marques s’est entretenu avec sa directrice générale et dit tout sur Nundi, la structure qui veut désenclaver l’intérieur du pays.

Cynthia Aïssy, DG de nundi / Crédit image : nundi

Cynthia Aïssy a un parcours atypique ! Originaire du Cap-Vert, du Sénégal et du Bénin, elle est diplômée en marketing, stratégie et management, de l’ESG Management School et de la Dublin Business School. Cette entrepreneure cumule 10 années d’expérience dans le secteur des médias et de la gestion d’entreprises. Cela fait plus de 6 ans qu’elle est installée Abidjan. Auparavant, elle a travaillé chez Publicis, à Accra, au Ghana. Ancienne responsable pays de Jumia Travel en Côte d’Ivoire (anciennement Juvago), l’un des pionniers de l’e-commerce sur le continent Africain, elle a développé une expertise pointue des écosystèmes numériques, en Afrique. Aujourd’hui, elle est la Directrice générale de Nundi, une startup opérant dans la livraison de plis et colis. Lors de la conversation avec Strat’Marques, elle confie qu’elle avait une appétence pour le digital :“J’ai décidé  de participer à l’aventure Nundi, car j’ai trouvé intéressant de travailler dans un domaine où il y a des besoins, au niveau local, notamment en matière de logistique, des grandes villes vers l’intérieur et de l’intérieur vers les grandes villes… Ces manques peuvent être comblés, grâce au digital. En s’appuyant sur les technologies de l’information et de la communication, Nundi veut faciliter la vie à des millions de personnes !”

Point relais / Crédit image : nundi

Implanté dans 50 villes de Côte d’Ivoire, disposant de 300 points relais répartis sur le territoire et d’un réseau fort de e-commerçants, Nundi offre des services adaptés aux réalités locales. “On a constaté une absence de services permettant aux e-commerçants  de livrer leurs produits à l’intérieur du pays. Nous souhaitons réduire la fracture existante, entre les zones urbaines et les zones rurales. Nous voulons, également, dynamiser le marché et envisageons de couvrir tout le pays”, indique Cynthia Aïssy. Comment ça marche ? Dans les faits, chez Nundi, les e-commerçants peuvent profiter du service de livraison de colis, proposé par la marque, en contactant, directement, l’entreprise sur son site internet dédié ou sur l’application Nundi. Ils y choisissent le point relais le plus accessible pour le client ayant passé commande. Le livreur récupère le colis au point relais choisi par l’e-commerçant et le livre au client. Le client peut aussi se rendre, lui-même, au point relais et récupérer sa commande. Le paiement du service se fait à la livraison et Nundi reverse son dû à l’e-commerçant dans un délai de 48h00. Cerise sur le gâteau ! Il est possible de suivre, en direct, l’avancée de la course sur l’interface web ou l’application Nundi.

Crédit image : nundi

Concernant son business model, la startup a opté pour un tarif unifié de 2000 francs CFA, sur l’ensemble du territoire, quelque soit la distance à parcourir et la destination du colis. Au niveau des investissements, pour l’heure, l’essentiel est dirigé vers le développement de la jeune marque. Pour ce faire, cette dernière s’est beaucoup axée sur le service réel et l’approche client. Sa directrice générale en dit plus sur les ambitions de sa structure : “Du fait de la pandémie, nous avons pris du retard sur le lancement officiel de Nundi, prévu courant mars 2020, dans le temps. Toutefois, cela nous a permis d’enquêter, afin d’approfondir notre connaissance du marché. Au départ, on était sur du C to C. on a retravaillé notre business model et on s’est ouvert au B to C et nous avons intégré, en 2021,  le paiement à la livraison. En définitive, la Covid-19 nous a permis de nous recadrer. Aujourd’hui, notre solution est bien accueillie sur le terrain. Pour les e-commerçants, elle permet d’élargir leur champ de prospection, avec un outil facile. Pour cette année 2022, nous ambitionnons de couvrir tout le pays et de livrer plus de 1.000 colis. Et si tout marche selon nos prévisions, nous comptons lancer, dès 2025, notre solution en Afrique de l’Ouest et ailleurs sur le continent”.

Livreur / Crédit image : nundi

Pour pénétrer, efficacement, le marché Ivoirien de la livraison de colis, Nundi effectue un travail de fond sur le terrain. “Nous sommes à l’écoute du client ! On va à la rencontre de la clientèle, on teste régulièrement l’application. Nous réalisons un véritable travail de sourcing et effectuons des mises à jour régulières… La digitalisation n’est rien sans  l’humain… notre credo, c’est la proximité “, notifie Cynthia Aïssy pour qui il est urgent d’accélérer la digitalisation de la logistique dans le secteur de l’e-commerce. Actuellement, Nundi dispose d’un call center, d’un site internet et d’une application.

Crédit image : nundi

En définitive, 2021 a été une année de construction pour Nundi. Celle de l’installation de la marque et de la solution qu’elle propose. Sans compter l’extension de son parking de points relais. Les Challenges affrontés, les sessions de brainstorming accomplies, les enquêtes de terrain ont permis à la jeune startup  de se consolider, afin d’être un outil incontournable pour les e-commerçants et un agent du désenclavement de l’Afrique.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Alliance inédite de Nundi et CoinAfrique

La culture Mandé sur petit écran

Previous article

Revue d’affiche de la semaine du 14 février 2022

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Analyse