Média

Messenger Rooms, le nouveau service de Facebook qui veut concurrencer le logiciel Zoom

0

Pour répondre à la crise sanitaire qui secoue le monde, Mark Zuckeberg-Pdg de Facebook a lancé un nouveau service de visioconférence qui permet d’accueillir jusqu’à 50 participants et qui est ouvert à toutes les personnes qui n’ont plus de compte Facebook.

Avec son nouveau service de visioconférence lié à Messenger, Instagram et Whatsapp, Facebook veut prendre le leadership dans le secteur de la communication vidéo. « L’idée est de pouvoir faire un saut chez quelqu’un, c’est conçu pour être spontané. Je peux juste garder une fenêtre ouverte et des personnes que je n’aurais pas pris la peine d’appeler pourront faire un saut par là. Je crois que c’est ce qui nous manque en ce moment » a déclaré le patron de Facebook. Les 50 participants sur MessengerRooms n’auront pas besoin d’avoir un compte Facebook et s’ils ne possèdent pas l’application, le lien envoyé par un ami ouvrira une page sur leur navigateur internet. De plus, avec l’application Rooms de Facebook les appels sont illimités.

Comment l’application Rooms fonctionne-t-elle?

Les utilisateurs de la plateforme pourront créer des pièces virtuelles ‘privées’ ou ‘publiques’qui s’afficheront en haut du ‘mur’. Ainsi, les personnes connectées sur Facebook pourront voir quelles ‘pièces’ publiques sont ‘ouvertes’ et pourront décider spontanément de ‘passer voir’ tel groupe d’amis ou telle activité culinaire.

Mark Zuckeberg a ajouté que cette nouvelle interface comportera des effets de la réalité augmentée, des arrière-plans immersifs comme c’est fait sur Zoom mais à 360 degrés pour donner une fausse impression qu’on est dans une jungle par exemple. En termes de Sécurité, Facebook assure avoir construit des défenses solides contre les risques de Zoombombing subis par l’application concurrente Zoom; avec une possibilité d’exclure des participants ou de fermer la ‘pièce’ virtuelle. Par ailleurs,il rassure sur le fait que même si la ‘pièce’ est publique, l’intelligence artificielle servira de filtre. « Tout le monde a des amis qu’ils n’ont pas forcément envie de voir débarquer… votre pièce apparaîtra sur le mur des personnes avec lesquelles vous interagissez régulièrement, ou celles auxquelles vous vous intéressez »  va-t-il ajouter.

Messenger Rooms sera disponible dans les prochaines semaines pour les 2,5 milliards d’utilisateurs dans le monde et Facebook indique que les appels et les vidéos ne seront ni écoutés ni regardés. Une possibilité de créer des ‘pièces’ depuis les applications Instagram et Whatssap  est aussi envisagée par le groupe californien. Ainsi, sur Whatssap le nombre de participants en simultané à un appel vidéo va passer à 8 et sur les directs sur Instagram, Facebook va donner la possibilité aux organisateurs de rendre l’accès payant pour soutenir les créateurs et les services qui dépendent des interactions en personne.

Découvrez l’application Zoom et ses avantages

Zoom qui est l’application qui permet d’organiser  des réunions vidéo gratuites en quelques clics est passé de 10 millions  à 200 millions d’utilisateurs depuis le début du confinement. En effet, elle était essentiellement utilisée pour les réunions professionnelles. Mais depuis que le covid-19 oblige le monde entier à rester à la maison, cette application sert désormais de salle de réunion, de classe, de salle de sport et même d’Eglise. Par ailleurs, Zoom revêt de nombreux avantages : elle permet d’appelergratuitement jusqu’à 100 personnesen simultané pendant 40 minutes et un abonnement payant permet d’avoir accès à plus de fonctionnalités.

Elle comporte toutefois quelques inconvénients: le phénomène ‘zoombombing’ est un problème de sécurité qui a apparu sur la plateforme Zoom et a vu des soutenances de thèse, des cérémonies religieuses perturbées par des images pornographiques et des propos violents. En outre, certains médias ont révélé que l’application Zoom fournissait des données personnelles à des entreprises telles que Facebook. Rappelons que l’application Zoom a été créée dans le Sillicon Valley en 2011 par un ingénieur nommé Eric Yuan et est depuis moins d’un an, cotée en Bourse.

Juliette Abwa

 

Covid-19: Les Transferts d’Argent devenus un parcours du combattant!

Article précédent

Transport Aérien : Le Covid-19 achève la South African Airways

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Média