Média

Media et Culture : François Konian, le Monument s’est effondré

0

STUDIO RADIO NECROLOGIE copie

« L’écrit ne pourra jamais traduire fidèlement la teneur d’une émotion » disent certains. Quoique cette forme d’expression a une durée de vie supérieure à la parole. Ecrire sur François Konian demande beaucoup d’encre et de papier. Surtout lorsque, nous venons de l’apprendre, un tel Monument vous fait faux bon.

Il y a quelques jours, précisément le 26 avril dernier, nous étions dans les locaux de RADIO JAM à la faveur d’une séance de travail avec la dynamique équipe Marketing. Nous avions été reçus par la Responsable Marketing et Chargée de la Stratégie et des Partenariats Mme Bettina Houffuet et son collègue Allah Jean-Martial de la Communication et Event.

Effectivement, il était question de partenariat entre cette Radio de premier rang et STRATMARQUES. Mais le reflexe de Journaliste a commandé que nous sollicitions par leur truchement, ‘’Papa François Konian’’. Nous avons estimé, et ceci incontestable, que ce grand homme méritait un hommage de la part de notre magazine.

Car il est bon de le souligner, indirectement, le patron de JAM a fait gros pour nous : diffusion de spots Stratmarques, plateaux, bref une belle campagne de communication « pour soutenir » nos efforts.

François KONIAN

En clair, nous voulions, les prières en soutien, que le 1er numéro de Stratmarques physique paraisse (Ndlr, début juillet 2016) avec ce Producteur au flair inégalé. Mais nous avions été avertis : « Nous allons essayer… Mais sachez que le vieux n’aime pas parler… »

Ce n’est pas faute de n’avoir pas essayé. Avoir François Konian en Co-Une et surtout dans la rubrique Itinéraire, c’est bien à cela que nous travaillions. Malheureusement, à l’évidence ‘’Papa François Konian’’ ne parlera pas…pis, le Fondateur de l’une des deux meilleurs Radios commerciales ivoiriennes, ne parlera plus jamais.

Toutefois, ‘’ses deux (2) pages (Itinéraire) demeurent. L’hommage n’a pu se faire de notre part de son vivant certes.

Néanmoins si l’on atteste qu’un artiste ne meurt jamais, ce n’est pas ce grand faiseur de stars qui mourra. Lui qui a transformé  par exemple un menuisier en artiste professionnel.

La mort, notre funeste compagnon, est passée par là ce mardi. Les spécialistes de la santé ont donc tiré leur conclusion. Les Réseaux sociaux ont ventilé à forte vélocité l’information. Cependant pour le monde de la culture, pour nous Hommes de média, une icône reste une icône.

Marius Aka Fils

 

 

SIBVAO : le 1er Salon des bétail- Viande Ouest Africain lancé

Previous article

Investissements publicitaires en CI : la saga de COCA COLA

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Média