Développement personnelRECO DE PRO

Marketing familial : L’extraordinaire thérapie des diners de famille

0

Nous vivons dans un monde très changeant. Tous nous évoluons, et particulièrement nos enfants. J’ai été adolescente mais je ne reconnais pas mes enfants adolescents. Ceux de maintenant sont d’une espèce très étrange, ni chair, ni poisson. Une race indéfinie, toujours épuisée, tout le temps énervée, mangeant pour trois, haussant les épaules quand on lui demande son avis mais mécontent quand on prend une décision à sa place.

J’étais larguée. A la recherche d’une solution, j’ai lu cette phrase dans un ouvrage : ‘’La famille qui mange ensemble, évolue ensemble.” Alors entre autres solutions, j’ai institué le diner familial. C’est ainsi que j’ai pu les observer, leur inculquer des notions de politique et les impliquer dans la vie de la maison.

 Une observation qui paie

Avez-vous remarqué que des personnes qui mangent sont détendues ? Elles cachent difficilement leurs sentiments. Alors à leur insu, je les observe et quand ils sont distraits ou ils manquent d’appétit, je comprends qu’ils sont préoccupés. Après le diner, je me rapproche d’eux pour un seul à seul. Nous avons ainsi décanté bien des situations qu’ils croyaient impossibles. Mes enfants me prennent pour un devin. Comme ils ne sont pas avec nous en ce moment, ils le croiront encore longtemps.

Pas de sujet tabou à table

Chez nous, pas de ‘’on ne parle pas à table.’’ Chacun est même invité à s’exprimer. Je me montre intéressée par ce que tous ont à dire. Nous faisons un tour de table pour éviter que tous parlent en même temps. Chaque fois, nous commençons par quelqu’un de différent. C’est souvent autour de la table qu’on en apprend le plus. Nous parlons de tout : politique, religion, faits divers, divertissement… avec ce que je sais, je réponds à leurs questions et j’enrichis ainsi leurs connaissances.

Pouvoir parler librement et savoir qu’il est écouté donne confiance à l’enfant, lui apprend à s’exprimer en public et lui donne sa place dans son environnement. Mes enfants comprennent que chacun est important même la petite dernière qui n’a pas demandé à être la plus jeune de la famille.

Renforcez l’estime de soi de vos enfants

D’ailleurs, nous ne sommes pas toujours à table. Les samedis, nous pique-niquons sur une natte ou sur du papier journal au salon ou sur la terrasse. Les enfants choisissent le thème qui donne le ton du menu, et de l’activité d’après-diner.

Impliquer son enfant dans le choix des repas, dans leur préparation, lui demander son aide pour mettre la table tout en lui montrant notre appréciation augmente son estime de soi.

De plus, un climat agréable lors des repas apporte réconfort et sécurité. Ces moments de plaisir à échanger ensemble ont un impact sur l’estime personnelle de l’enfant, sa confiance, son sentiment de sécurité, sa façon de communiquer et sa créativité.

Le sentiment d’être écouté et entendu lors des repas en famille contribue aussi à augmenter l’estime de soi en développant l’assurance et la détermination de l’enfant pour réaliser ses rêves.

Je partage avec vous cette anecdote. Quand ma fille avait 7 ans, à l’occasion de l’un de nos diners thématiques à la maison, elle a choisi pour thème, le roi lion. Nous avons mangé de la viande grillée, dans de la vaisselle décorée avec le thème du roi lion. Puis, nous avons chanté presque tous les chants du film. A la fin du repas, nous étions tous épuisés. Il ne nous restait plus qu’à rugir. Mais quand je l’ai regardée, sa joie m’a comblée.

Aujourd’hui à 11 ans, elle développe une indépendance qui m’agace. Mais c’est un des avantages recherchés avec cette méthode.

 En définitive, notez qu’il y a encore plusieurs avantages à manger en famille. Je vous en ai présenté trois. J’ai essayé le repas familial. Cette expérience a été un succès pour nous. J’ai repris la main sur mes enfants et sur ma maison. Nous évoluons ensemble de façon harmonieuse. Je vous invite à l’adopter car le faire est à la portée de tous.

Si vous êtes intéressés, vous pouvez commencer par une séance hebdomadaire et évoluer selon l’intérêt des enfants. Si elle semble imposée, ce sera une corvée de plus. Gardez en tête que peu importe le nombre de repas partagés, manger en famille est une bonne habitude à adopter. Quant à moi je profite encore des bénéfices de cette pratique.

Et vous, quand est-ce que vous vous lancez ?

Léocadie Abouo

Nous recrutons des rédacteurs-web chevronnés

Article précédent

Développement personnel : Le pouvoir de la diarrhée

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire