glo-ferme-boutiques-au-ghana_L
Marque

L’opérateur de téléphonie mobile Glo ferme boutiques au Ghana

0

glo-ferme-boutiques-au-ghana_L

Depuis plusieurs semaines, de nombreuses boutiques commerciales de l’opérateur de téléphonie mobile Glo, les Gloworld, ferment au Ghana. D’après une source interne à l’entreprise, citée par de nombreux journaux locaux, la filiale du groupe télécom, propriété de l’homme d’affaires nigérian Mike Adenuga est bel et bien en train de mettre fin à ses activités dans le pays.

La boutique de Dansoman est déjà close, celles de Lapaz, et Mallam Junction, toujours à Accra, devraient suivre. A Kumasi, celle d’Adum a également été fermée. Même dans l’Ashanti. C’est depuis le début du mois de novembre les fermetures ont débuté.

A lire: GreenN quitte la Côte d’Ivoire pour la Lybie

Au-delà de la cessation d’activité de certaines boutiques commerciales, l’entreprise aurait également déjà commencé le démantèlement de ses tours télécoms dans plusieurs parties du Ghana. Actuellement, le réseau Glo serait encore accessible uniquement dans cinq des neuf régions que compte le pays.

A lire: Téléphonie en Côte d’Ivoire : Orange Côte d’Ivoire leader en 2014

La raison du retrait de Glo du Ghana serait l’échec dans l’atteinte de ses objectifs financiers. Depuis deux ans, l’entreprise a perdu une grosse part de marché qui est passé de 7% à 4,4%. La dévaluation du Cédi, la monnaie ghanéenne au cours de l’année aurait également porté un sérieux coup dur au pouvoir d’investissement de la société.

A lire: GreenN Côte d’Ivoire, le grand retour en 2016 ?

Au niveau des employés qui assistent impuissant à ces fermetures de boutiques et au démantèlement de tours télécoms, c’est l’inquiétude sur la pérennité de leur emploi. Ils déplorent le fait qu’aucun cadre de l’entreprise ne se soit jusqu’à présent prononcé clairement pour leur expliquer ce qui se passe.

Source : Agence Ecofin

La revue de presse du Jeudi 03 Décembre 2015

Previous article

INSTITUT AFRICAINE DE RAFFINAGE EN COTE D’IVOIRE: HUILE AYA

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Marque