Maurice M'Bra Kouadio et Koffi Koffi / Crédit image : Strat'Marques
PRODUITStrat'Conso

Littérature : Les Akans, plus qu’un peuple, une culture

0

Le mercredi 07 juillet 2021, Maurice M’bra Kouadio était présent, à l’institut français du Plateau, pour présenter sa dernière œuvre :  Les religions ancestrales des Akans de Côte d’Ivoire. Publié chez L’Harmattan, dans la collection Etudes africaines, série ethnologie, cet essai est la synthèse des recherches de l’auteur sur les Akans de Côte d’Ivoire. Selon l’auteur, son livre est un essai d’anthropologie culturelle et sociale, le but étant de décrypter le pacte social chez les Akans. Dans cette œuvre, l’akanité n’est pas considéré comme un archaïsme, mais plutôt comme une expression de contemporanéité. L’Analyse considère que cette résilience de la culture Akan est un conservatisme de résistance face aux chocs perpétuels des civilisations.

Crédit image : Strat’Marques

À ce titre, l’ethnographie est un révélateur de l’organisation sociale de ce groupe, notamment du point de vue de son organisation sociale : Institutions, exercice du pouvoir, consécration, justice, éducation, événements divers. : “Pour retrouver la concorde civile, les chantiers d’investigations sont vastes, notamment pour la recherche universitaire ivoirienne. Le sujet de ce livre nous ramène aux enjeux contemporains de nos propres cultures, que nous revendiquons, parfois, dans le positionnement mondial ou dans la vie de tous les jours, sans pour autant savoir de quoi cela retourne réellement et objectivement. Je prétends que mon livre aborde calmement un sujet consensuel, à savoir la culture de nos groupes d’appartenance et leur importance dans notre insertion contemporaine. Je plaide pour que de telles études soient engagées pour tous les ensembles ethniques ivoiriens, ou qu’elles soient réactualisées et approfondies là où cela est fait. C’est précisément pour la culture de la paix civile que de tels projets ethnographiques devraient être encouragés. Je suis persuadé qu’une lecture scientifique ou tout au moins rigoureuse et rationnelle des différents aspects de nos réalités locales nous aiderait, par les travaux ainsi publiés, à mieux saisir l’immense richesse de notre pays, et sa complexité aussi. Vous savez, savoir dire correctement qui nous sommes et en quoi nous croyons peut nous apaiser et libérer de nos préjugés vis-à-vis de nous-mêmes et des autres.“, explique Maurice M’bra Kouadio.

Crédit image : Strat’Marques

Gnothi seauton, connais-toi toi-même”. Cette expression du grec ancien, attribué, à tort, à Socrate, résume bien la démarche de Maurice M’bra Kouadio, dans cet essai anthropologique. Les religions ancestrales des Akans de Côte d’Ivoire, édition L’Harmattan, collection Etudes africaines, série ethnologie est disponible, en ligne dans les réseaux FNAC, Amazon et L’Harmattan et, bientôt, dans les librairies de la terre d’éburnie.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Reportage : Un format inédit pour le 129eme café littéraire de Point de Lecture

 

Le SIBAL s’attaque à la malbouffe

Article précédent

Jean Luc Konan : Le génie de la finance inclusive

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans PRODUIT