Crédit image : Boutique-box-internet
AgendaBONS PLANSStrat'Event

L’imprimerie, une alternative au chômage des jeunes

0

Les 14, 15 et 16 novembre 2019, la première édition du salon des innovations technologiques de l’imprimerie a jeté les jalons d’un événement avant-gardiste. Une opération inspirante et de grande portée pendant laquelle les visiteurs du salon ont pu découvrir les avancés techniques, dans cette industrie. Si en 2020, la manifestation ne s’est pas déroulée, sa deuxième édition, prévu les 04, 05 et 06 novembre 2021, au palais de la culture de Treichville, Abidjan, Côte d’Ivoire, s’annonce grandiose. Le public sera transporté dans un monde de découverte,  voyagera dans l’univers du digital et des nouveautés des industries créatives, tant au niveau du packaging que de l’étiquetage.

Des opportunités pour les jeunes

L’imprimerie regroupe un ensemble de techniques permettant la reproduction, en grande quantité, sur supports matériels, d’écrits et d’illustrations, afin d’en effectuer une distribution de masse. Ce secteur, pourvoyeur d’emplois, est, malheureusement, mal connu de la jeunesse Ivoirienne. Selon une enquête diligentée par le ministère de l’Emploi, en 2018 : “la population en âge de travailler, en Côte d’Ivoire, est composée de 56% de d’actifs et de 44% de personnes non actives” . Quant aux salariés, selon la même enquête, ils représentent 25,4% de la population en activité. Les emplois indépendants non agricoles, eux, constituent 74,6% de cette tranche démographique. Toujours d’après les données de cette étude, l’agriculture, avec ses 43,5%, est le segment d’activité majoritairement pourvoyeur d’emplois, en Côte d’Ivoire. Elle est suivie par la filière des services et ses 26,4% d’individus exerçant dans le domaine, puis le commerce avec un taux de 17,6% et, enfin, l’industrie à 12,5%. Pour parer à cette situation, la formation des jeunes est primordiale. L’imprimerie, ce n’est pas seulement tirer des papiers offset. C’est un ensemble de métier : La sérigraphie pour l’impression sur tissu, t-shirt, la calligraphie sur les murs, l’offset, c’est-à-dire les impressions sur les bâches, affiches publicitaires, supports d’information et l’imprimerie numérique. L’imprimerie regroupe, donc, plusieurs domaines. Elle regorge de possibilités d’employabilité et peut participer à la réduction du taux de chômage. Une imprimerie moderne, c’est en moyenne 15 à 25 personnes en emplois directs et la même proportion, sinon plus, de manière indirecte, avec la maintenance des outils informatiques, des machines de production, la relation avec les fournisseurs, les restaurants autour des sites de travail, les chauffeurs-livreurs etc.… Tout ce vivier constitue un levier apte à soutenir l’activité économique, si l’industrie de l’imprimerie est encouragée.

Un rêve devenu réalité

Olivier Pepe, commissaire général du salon des innovations technologiques de l’imprimerie / Crédit image : 12rfr.com

Olivier Pepe est un pur produit des beaux arts. Ancien pensionnaire de l’INSAAC (institut national supérieur des arts et de l’action culturelle d’Abidjan), ce communicateur et publicitaire réalise son rêve d’organiser, au fil des années, un grand salon de l’imprimerie. En 2019, La première édition du salon des innovations technologiques de l’imprimerie s’est déroulé sur 3 jours, avec près de 2500 visiteurs journaliers ! Un franc succès auréolé par la participation de grands opérateurs du print et des arts graphiques. lors de ce premier coup d’essai, des solutions, à la problématique des enjeux d’une meilleure structuration du métier, sont recherchées. Pour cette 2ème édition, le commissaire général met les bouchées doubles. Nonobstant, la pandémie de la maladie à coronavirus, il remet le couvert, encore une fois. le tout, sous le sceau de l’innovation. Pour la deuxième édition, qui se tiendra les o4, o5 et o6 novembre 2021, au Palais de la Culture de Treichville, l’imprimeur ne va déroger pas à la règle. Les innovations technologiques et les nouveautés des industries créatives et numériques, tant au niveau du packaging que de l’étiquetage, y seront présentés. Et les autres aspects de la filière graphique ne seront pas en reste. Cette grande rencontre de la communication plongera, les professionnels et le grand public, dans les secrets du monde de l’imprimerie. Des activités connexes de l’industrie graphique, des animations, des expositions, des conférences publiques, des panels, des jeux ludiques et des démonstrations sont, également, au menu de cette manifestation.

Avec la technologie et la digitalisation 

Crédit image : l’imprimeur.ci

Le numérique a pris une place prépondérante dans le quotidien des hommes et dans l’économie. En Côte d’Ivoire, le digital a transformé le marché de l’imprimerie. Avec ses innovations technologiques, ce secteur est en perpétuel mouvement et de nouveaux métiers se créent. L’un des axes majeurs de la 2ème édition du salon des innovations technologiques de l’imprimerie est la technologie et la digitalisation de l’imprimerie. Lors des panels, deux thèmes seront abordés : L’imprimerie numérique, une voie salutaire face au problématique du chômage et monter une imprimerie performante face aux exigences de la clientèle. Pour les puristes de l’industrie, la technologie du jet d’encre incarne le mode d’impression sans contact (en anglais NIP pour non impact technology). Elle offre une grande vitesse de production et s’adapte à des  formats bien plus grand que l’électrophotographie. Pour exemple, le géant Allemand Koenig Bauer (KBA), le fameux empire KBA fourni, au  secteur de l’imprimerie, des machines de pointe.

La Rédaction

à lire aussi sur Strat’Marques :

Salon de l’Imprimeur : Les innovations et la technologie au rendez-vous

Bio Gold s’empare de Yvidero

Previous article

Yao Didier N’Guessan : “DomischooL inculque, à vos enfants, les valeurs de l’excellence “

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Agenda