novembre 16, 2018

Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière

Librairie : les éditeurs d’œuvres scolaires luttent contre la contrefaçon et le piratage

La contrefaçon et le piratage des œuvres sont des fléaux qui gangrènent le milieu de l’édition des œuvres de l’esprit. Face à ce constat, le président directeur général de « Sud-Editions » et certains éditeurs ont décidé d’engager des actions de lutte pour barrer la voie aux délinquants qui sévissent dans leur secteur d’activité.

Cette disposition a porté ses fruits. En effet, sept (07) individus présentés comme des seigneurs de la contrefaçon et du piratage ont été épinglés par la brigade de recherche de la gendarmerie nationale. Il leur est reproché d’avoir frauduleusement reproduit et diffusé des œuvres de l’esprit en 2017. L’affaire est portée devant la procureure près le tribunal de première instance de Yopougon et les accusés répondront ainsi de leurs actes ce mercredi 07 novembre dès 08h.

Toujours dans leur lutte, les éditeurs ont refusé de livrer leurs marchandises à ces gros libraires mis en cause dans ce procès contre le faux, et ont apposé des stickers sur leurs ouvrages.

Pour évaluer la portée de leurs actions à mi-parcours, le vendredi 02 nombre 2018, une réunion a été organisée par les patrons des quatre maisons d’éditions. Il ressort que les chiffres d’affaires ont significativement augmenté depuis qu’ils ont initié l’action contre les faussaires.

L’affaire de piratage et de contrefaçon est particulièrement suivie par le Garde des sceaux, ministre de la Justice qui, apprend-on, dans un courrier adressé à « Sud-Edition », milite pour l’assainissement du milieu de l’édition et des œuvres de l’esprit.

Fernand Appiah 

A lire aussi

COMMENTAIRES
BY KITAM D. / 08 29 44 97