Dossier

Les fêtes religieuses et la promotion de la bière, quels rapports ?

0

Les  fêtes de Ramadan et de Pâques sont devenues des évènements sur lesquels de nombreuses entreprises surfent pour faire la promotion de leurs marques de bière. Qu’en pensent les communautés directement concernées?

 

L’effervescence des fêtes donne l’inspiration commerciale aux entreprises dans le lancement de leurs produits. Cette inspiration passe par le changement de packaging et les promotions ventes. En effet, les fêtes sont devenues un évènement sur lequel nombreuses entreprises s’appuient pour faire du chiffre et recruter de nouveaux consommateurs. Les campagnes de communication et marketing s’accentuent et se remaquillent pendant ses périodes dans le but de sublimer les consommateurs.

En ces périodes festives, que ce soient dans les foyers, les maquis, les bars, les restaurants et autres lieux de distraction, l’alcool coule à flot et sans limite. Les campagnes de promotion de bière affluent et même si les pratiques diffèrent, le jeûne chrétien et musulman obéit aux mêmes principes: s’abstenir de répondre aux désirs et passions de la chair durant une période déterminée pour dompter l’âme et l’inciter à se consacrer pleinement à l’adoration de Dieu. La question reste posée : La promotion de vente de bière  en période de jeûne musulman ou chrétien est-elle de bon augure ?qu’en pensent les deux communautés ?

La Pâques

La fête de Pâques célèbre la Résurrection du Christ, sa victoire sur la mort qui est l’élément central de la foi chrétienne. Elle est la fête chrétienne la plus ancienne et la fête centrale de l’année liturgique. La célébration de la fête de Pâques est l’occasion pour les chrétiens de renouveler leur profession de foi baptismale.

Cette fête tend à perdre son sens premier (religieux) pour se transformer en une grande période de réjouissance, de retrouvailles entre amis, parents et communautés. En effet, la fête de Pâques est une journée de réjouissances pour les Chrétiens, car elle commémore la résurrection du Christ. Traditionnellement, cette période est favorable aux baptêmes. L’Église considère également que les Chrétiens doivent communier au moins une fois dans l’année, au moment de Pâques. D’où l’expression “faire ses pâques”, qui signifie se confesser et communier durant la période pascale. A cette occasion, il est de coutume de se réunir en famille autour d’un bon repas et d’organiser une chasse aux œufs pour les enfants.

Cependant, en Côte d’Ivoire par exemple, la fête de Pâques est rattachée ou fait penser à la communauté Baoulé vivant majoritairement au centre du pays. C’est une période très particulière pour cette communauté dont les familles se retrouvent dans les villes et villages pour festoyer, discuter et établir des projets. Qui dit rencontre, retrouvaille et réjouissance dit consommation de repas mais surtout d’alcool.

Les annonceurs s’appuient donc sur cette dévotion de la communauté à la Pâques pour promouvoir de la bière et se faire du chiffre. En témoigne Brassivoire qui pendant la Pâques avait lancé sa nouvelle bière nommée « Ivoire Paquinou ». En édition limitée, Ivoire Paquinou a accompagné les Ivoiriens dans la célébration de Paquinou 2019(appellation de la pâque en pays Baoulé). Il en est de même pour la  bière Allemande Kœnigsbier  dont Carrefour avait fait la promotion. Vu sous cet aspect, la consommation d’alcool devient un lieu commun.

Lire aussi Brassivoire lance Ivoire Paquinou la bière de la Pâques

Cependant, qu’en pense les fidèles chrétiens ?

Pour la plupart des chrétiens interrogés à ce sujet, ils estiment que pour un chrétien pratiquant, la promotion de la bière et sa consommation ne sont pas conseillées pendant le jeûne et la Pâques. Ce genre de pratique n’est pas compatible avec  la vie chrétienne.

Selon Akissi Jocelyne, « cette promotion de bière n’enlève en rien le caractère religieux de la Pâques. C’est une période de réjouissance saine loin de celle des profanes qui appel à consommer la bière, l’alcool en grande quantité. »

« La fête est avant tout nationale même si elle est religieuse alors on ne saurait empêcher les annonceurs de promouvoir leurs bières. Ce qui serait regrettable, c’est de voir des chrétiens se mêler à cette promotion voir consommer cette bière pendant le jeûne ou en abuser pendant la Pâques », affirme Jean Yves Gnapa.

Le Ramadan

Quatrième pilier de l’islam, le Ramadan désigne le neuvième mois du calendrier lunaire, qui comporte une dizaine de jours de moins que le calendrier solaire. Pendant ce mois du Ramadan, la communauté musulmane pratique le jeûne du lever au coucher du soleil.

Contrairement à la Pâques, pendant le jeûne musulman (Ramadan), les annonceurs accentuent leur communication sur les produits alimentaires et les Sodas.  Pour cause, le Ramadan est une période de jeûne mais aussi de grande consommation de denrées alimentaires pour les musulmans pratiquants.

Pour ce faire, les annonceurs comme le Groupe Carré d’Or à travers sa communication, met en avant tous ses produits agroalimentaires. Pareille pour Sania avec sa marque d’huile Dinor, NBCI qui fait la promotion des sodas Planète, sans oublier les produits comme Blue Band, Leader Lait, Pro Lait, La Vache qui rit, Maman et bien d’autres marques.

Le ramadan implique toute la communauté musulmane donc un grand marché de consommation. Une aubaine pour les marques qui comptent bien en profiter en visant cette fois directement ces consommateurs.  Le ramadan est une période particulièrement propice pour tester de nouvelles gammes de produits ou de remettre au goût du jour d’anciens produits en communiquant surtout sur son caractère festif et en minorant sa dimension religieuse. Les enseignes ciblent donc essentiellement les produits les plus consommés pendant la période.

Presque tous restent unanimes sur le fait que pendant la période de Ramadan les promotions de vente de bière ne sont pas à l’ordre du jour dans les stratégies de communication des annonceurs. A en croire certains tenanciers de dépôt de boisson, de bars et autres, pendant cette période les ventes de boisson chuteraient drastiquement. Les ventes redécollent juste après le Ramadan.

L’entreprise se fonde sur la notion de rentabilité alors toutes les occasions  sont bonnes pour elles pour atteindre cet objectif. Bien qu’ayant en mémoire le sens premier de certains évènements, (Fêtes de Noël, Pâques Ramadan, Tabaski, Saint Valentin, Ramadan,…) n’empêche que ces évènements soient des prétextes pour les entreprises de promouvoir leurs produits et surtout la bière.

Qu’ils soient chrétiens ou musulmans, tous restent focus sur le principe religieux qui préconise l’abstinence d’alcool, peu importe la période, le lieu et l’évènement.

 

Fernand Appia

 

Delicia Riz: Cette nouvelle marque de riz qui va bousculer les ténors.

Article précédent

SARA 2019 : Un Rendez à ne surtout pas manquer !

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Dossier