Crédit image : Expo 2020 Dubai
financesStrat'Eco

Les Émirats arabes unis, partenaires potentiels pour l’Afrique ?

0

Alors que l’Expo 2020 de Dubaï se termine cette semaine, après avoir attiré des visiteurs du monde entier, Akinwumi A. Adesina est arrivé, à Dubai, en cette dernière semaine du mois de mars 2022. Le président du Groupe de la Banque Africaine de développement entame, ainsi, une visite officielle de trois jours aux Émirats arabes unis. Il devrait y rencontrer S.A. Sheikh Maktoum Bin Mohammed Al Maktoum, ministre des Finances des Émirats arabes unis.

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi A. Adesina, visite DP World avec un officiel avant sa réunion avec le PDG de l’institution / Crédit image : afDB

Pour ces trois jours de visite, le président de la BAD (banque Africaine de développement) a un programme chargé. Outre des réunions bilatérales, avec d’autres hauts responsables gouvernementaux et des dirigeants d’entreprises parapubliques, il s’entretiendra, notamment, avec la ministre d’État à la Coopération internationale, S.E. Reem Al Hashimy, également Directrice Générale de l’Expo 2020 de Dubaï, et le ministre d’État aux Affaires Africaines, S.E. Sheikh Shakhbout bin Nahyan bin Mubarak Al Nahyan.

Crédit image : Expo 2020 Dubai

Dubai Ports World est le plus grand opérateur portuaire, opérant dans 78 terminaux maritimes et intérieurs dans plus de 60 pays. Or la Banque Africaine de développement a participé activement au financement de projets d’infrastructures portuaires en Afrique. De ce fait, nonobstant ses autres domaines prioritaires, compte tenu de la forte impulsion donnée par la BAD au financement des infrastructures, sur le continent, Adesina rencontrera le Président Directeur Général de Dubai Ports World, S.E. Sultan Bin Sulayem.

Akinwumi A. Adesina, Président du Groupe de la Banque Africaine de Développement / Crédit image : La Tribune Afrique

Akinwumi A. Adesina, le Président de la BAD a toujours été claire sur ses intentions, allant même jusqu’à déclarer : « Nous souhaitons vivement voir les Émirats arabes unis devenir un partenaire précieux et un investisseur important en Afrique… Il y a beaucoup de choses que la Banque Africaine de développement et les Émirats arabes unis peuvent faire ensemble. »

Crédit image : The First Group

Il faut dire que La Banque est l’un des principaux cofinanceurs de l’initiative Desert to Power, dans le Sahel Africain ; un projet qui permettra de raccorder 250 millions de personnes à l’électricité, en exploitant les abondantes ressources solaires de la région. Les Émirats arabes unis ont réalisé des avancées significatives en matière de croissance verte et d’énergies renouvelables. Aussi, les énergies renouvelables devraient constituer un domaine d’intérêt potentiel pour des investissements conjoints. Le président du Groupe de la Banque Africaine de développement visitera, également, le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement.

Crédit image : 225Invest.ci

Si la visite est, essentiellement, axée sur le renforcement des liens et la mise en place d’une collaboration, plus étroite, entre la Banque Africaine de développement et les Émirats arabes unis, elle saura, aussi, l’occasion, pour le président Adesina de faire le tour de l’exposition de Dubai et de visiter les pavillons des Émirats arabes unis, de l’Union Africaine et du Nigeria.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

La BAD en visite stratégique dans le Royaume Chérifien

La nuit du saphir, à la découverte de l’art oratoire

Previous article

TOTEM EXPERIENCE, L’agence qui catalyse la créativité digitale Africaine !

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in finances