Atelier OIM autour des défis sécuritaires.
Atelier de présentation de bilan. Projet Renforcer la sécurité frontalière et la résilience des communautés frontalières, dans le golfe de Guinée. 28/06/2022. Novotel Hôtel. Plateau, Abidjan, Côte d'Ivoire. Crédit image : OIM Côte d'Ivoire.
AnalyseStratégie

Les défis sécuritaires, un enjeu majeur pour l’OIM

0

Ces dernières années, le golfe de Guinée est confronté à des défis sécuritaires majeures. Menaces djihadistes, trafics de drogues, blanchiment d’argent nuisent à l’attractivité de la zone. Bien entendu les troubles sociopolitiques ne font qu’aggraver cet état de fait. En conséquence, cette situation est une entrave à la libre circulation des biens et des personnes. Ainsi qu’à l’investissement. C’est la raison pour laquelle, pendant près d’un an, dans le cadre de sa mission de régulation des migrations, l’OIM a mené un projet. L’objectif ? Renforcer la sécurité frontalière et la résilience des communautés frontalières, dans le golfe de Guinée. 

 

Un projet autour des défis sécuritaires

 

Un Atelier OIM autour des défis sécuritaires.

Atelier de présentation de bilan. Projet Renforcer la sécurité frontalière et la résilience des communautés frontalières, dans le golfe de Guinée. 28/06/2022. Novotel Hôtel. Plateau, Abidjan, Côte d’Ivoire. Crédit image : OIM Côte d’Ivoire.

C’est pour présenter le bilan de ce projet que l’OIM a conduit un atelier. Dans ce cadre, le 28/06/2022, au Novotel Hôtel du Plateau-Abidjan-Côte d’Ivoire, elle a présenté le bilan de son action. Une action de l’Organisation Internationale pour les Migrations réalisée en partenariat avec l’Etat de Côte d’Ivoire.

Atelier OIM autour des défis sécuritaires.

A droite, une représentante de l’Ambassade d’Allemagne en Côte d’Ivoire. Atelier de présentation de bilan. Projet Renforcer la sécurité frontalière et la résilience des communautés frontalières, dans le golfe de Guinée. 28/06/2022. Novotel Hôtel. Plateau, Abidjan, Côte d’Ivoire. Crédit image : OIM Côte d’Ivoire.

Commencé le 01/05/2022, le projet s’est achevé le 30/06/2022. Le but, de celui-ci, était le renforcement des conditions sécuritaires et sanitaires dans le Golfe de Guinée. En outre, l’affermissement des capacités de gestion des frontières faisait partie du cahier de charge. Enfin, la résilience des communautés au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Togo était inclue dans l’agenda.

 

Une étude pour identifier les failles sécuritaires

 

atelier OIM autour des défis sécuritaires.

A gauche, l’agent de liaison, en Côte d’Ivoire du ministère fédéral Allemand des Affaires étrangères. Atelier de présentation de bilan. Projet Renforcer la sécurité frontalière et la résilience des communautés frontalières, dans le golfe de Guinée. 28/06/2022. Novotel Hôtel. Plateau, Abidjan, Côte d’Ivoire. Crédit image : OIM Côte d’Ivoire.

Financé par l’Allemagne, ledit projet a abouti à la production d’une étude. Une étude relative à la perception des communautés, sur la sécurité et la gestion des frontières. Notamment dans le Nord-Est de la Côte d’Ivoire. Plus précisément dans la région du Bounkani. Un outil qui, d’ailleurs, est à même de fournir, aux entreprises et aux marques, des données factuelles. Et ce, sur la situation sécuritaire des espaces économiques du Golfe de Guinée. D’ailleurs, de l’étude, il ressort que plus de 90% des personnes enquêtées connaissent les différentes catégories des Forces de Défense et de Sécurité  présentes au poste frontière.

 

L’apport du projet

 

A droite, Letizia Tirone lors de l'atelier autour des défis sécuritaires du Golfe de Guinée

A droite, Letizia Tirone cheffe de mission et de programmes de gestion des frontières de l’OIM Côte d’Ivoire. Atelier de présentation de bilan. Projet Renforcer la sécurité frontalière et la résilience des communautés frontalières, dans le golfe de Guinée. 28/06/2022. Novotel Hôtel. Plateau, Abidjan, Côte d’Ivoire. Crédit image : OIM Côte d’Ivoire.

Selon Letizia Tirone, face aux défis sécuritaires majeurs de la zone, ce projet est d’un appui indéniable. C’est pourquoi, lors de l’atelier, la cheffe de mission et de programmes de gestion des frontières de l’OIM Côte d’Ivoire a déclaré : « Le gouvernement de l’Allemagne et l’OIM partagent un engagement de longue date. En matière d’appui au gouvernement Ivoirien. En faveur d’une mobilité transfrontalière sûre et respectueuse du droit humain. A travers ce projet, cet engagement est renouvelé. Pour soutenir le renforcement de la sécurité aux frontières, faciliter les mouvements sûres et réglementaires. Dans la poursuite d’une stabilité régionale dans le Golfe de Guinée ».

 

Des problèmes sécuritaires identifiés

 

Atelier de présentation de bilan. Projet Renforcer la sécurité frontalière et la résilience des communautés frontalières, dans le golfe de Guinée. 28/06/2022. Novotel Hôtel. Plateau, Abidjan, Côte d’Ivoire. Crédit image : OIM Côte d’Ivoire.

Concernant la question des menaces et risques sécuritaires, les enquêtés affirment que les principaux problèmes sécuritaires transfrontaliers sont : Le vol du bétail (50,8%) et les attaques des bandits armés (33,4%). D’ailleurs, 70% des enquêtés se sentent en sécurité, dans leur localité, du fait de l’existence de patrouilles des FDS. Et du bon niveau de cohésion sociale au sein de la communauté. Les 30% restant ne se sentent pas en sécurité. Et cela, pour plusieurs raisons. A savoir les menaces terroristes, les braquages à domicile, les coupeurs de routes et le manque de collaboration avec les FDS, entre autres.

Photo de framille des participants à l'atelier sur les défis sécuritaires

Photo de famille. Atelier de présentation de bilan. Projet Renforcer la sécurité frontalière et la résilience des communautés frontalières, dans le golfe de Guinée. 28/06/2022. Novotel Hôtel. Plateau, Abidjan, Côte d’Ivoire. Crédit image : OIM Côte d’Ivoire.

En conclusion, étant donné les menaces sécuritaires qui planent sur le Golfe de Guinée, le rapport de cette étude devrait être à même d’aiguiller les entreprises et les marques. Notamment, sur le volet logistique, implantation géographique, investissement et mains d’œuvres disponibles.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Migrants as messengers, l’entrepreneuriat comme solution aux migrations irrégulières

 

La super lauréate du Prix Pierre Castel de SOLIBRA

Previous article

Jumia,10 ans d’e-commerce en Côte d’Ivoire

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Analyse