Philippe Oster, Directeur des Affaires Internationales d'HEC Paris / Cocktail de rentrée du chapter Alumni Côte d'Ivoire et du Bureau de Représentation de HEC Paris en Afrique de l'Ouest et Centrale / Hôtel Tiama Abidjan Plateau Côte d'Ivoire / 22-09-2021 / Crédit image : Strat'Marques
Emploi / FormationStrat'Emploi

Les ambitions de HEC Paris et de son bureau de représentation d’Abidjan

0

La Côte d’Ivoire occupe une place stratégique dans le panorama mondial. C’est la raison pour laquelle la haute école de commerce de Paris a installé son Bureau de Représentation pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale dans sa capitale économique, Abidjan, précisément au Plateau, son centre des affaires. Cette semaine, une délégation de la direction d’HEC Paris était présente en Côte d’Ivoire. À cette occasion, Strat’Marques a rencontré Philippe Oster, le directeur des affaires internationales de la business school parisienne. Il s’est confié sur l’objet de cette visite en terre d’éburnie.

Philippe Oster, Directeur des Affaires Internationales d’HEC Paris / Cocktail de rentrée du chapter Alumni Côte d’Ivoire et du Bureau de Représentation de HEC Paris en Afrique de l’Ouest et Centrale / Hôtel Tiama Abidjan Plateau Côte d’Ivoire / 22-09-2021 / Crédit image : Strat’Marques


Les frontières rouvrent et la mobilité a repris. Des étudiants des quatre points cardinaux reprennent les cours en présentiel. “Nous n’avons jamais reçu autant de candidatures, notamment internationales, qu’en 2021” révèle Philippe Oster. À l’heure actuelle, le groupe se classe dans le top 5 mondial des établissements académiques de renommée mondiale. Pour le directeur des affaires internationales d’HEC Paris, Abidjan devient une position stratégique pour le groupe : “HEC Paris a décidé de faire d’Abidjan, un hub, une place forte de sa stratégie”. Une bonne nouvelle pour le pays.

Philippe Oster, Directeur des Affaires Internationales d’HEC Paris / Cocktail de rentrée du chapter Alumni Côte d’Ivoire et du Bureau de Représentation de HEC Paris en Afrique de l’Ouest et Centrale / Hôtel Tiama Abidjan Plateau Côte d’Ivoire / 22-09-2021 / Crédit image : Strat’Marques


La venue de cette délégation, dans la nation des éléphants, revêt un triple objectif. Philippe Oster s’est étendu sur ces points : “Notre premier objectif est de doubler le nombre d’étudiants Africains sur tous les programmes, d’ici 2025. De 8% aujourd’hui, nous comptons monter le taux d’étudiants africains admis à nos programmes à 15%, à l’horizon 2025. Le programme PACT Afrique, en collaboration avec l’INPHB (institut national polytechnique Félix Houphouët Boigny) est pensé et conçu pour l’égalité de chances. Notre deuxième objectif est de continuer le déploiement de nos programme comme l’executive mastère MUST (management d’une unité stratégique) devenu Global Executive Master in Management, GEMM. Nous travaillons, également, sur le développement d’un master en entrepreneuriat pour et avec l’INP-HB (institut national polytechnique Félix Houphouët Boigny) de Yamoussoukro qui reprend la pédagogie HEC Paris basée sur le learning by doing ». L’idée est de créer des écosystèmes, de grands hub en dehors de la France et le départ de ce projet se fait ici, en Côte d’Ivoire, avec le Bureau de Représentation de HEC Paris en Afrique de l’Ouest et Centrale. Pour preuve, le démarrage de la première édition, sur le continent, de notre programme trentenaire Challenge +, sous la dénomination Challenge+Afrique“.

Philippe Oster, Directeur des Affaires Internationales d’HEC Paris / Cocktail de rentrée du chapter Alumni Côte d’Ivoire et du Bureau de Représentation de HEC Paris en Afrique de l’Ouest et Centrale / Hôtel Tiama Abidjan Plateau Côte d’Ivoire / 22-09-2021 / Crédit image : Strat’Marques


Cette année académique 2021-2022 s’annonce pleine et fructueuse pour HEC Paris et son bureau de représentation en Afrique de l’Ouest et Centrale. Ses programmes innovants, accessibles aux personnes désireuses d’étendre leurs compétences, contribueront, sans aucun doute, à rehausser le niveau de formation sur le continent, avec au centre la Côte d’Ivoire.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Bayard Afrique s’outille pour donner le goût de la lecture dès le plus jeune âge

Previous article

POESAM 2021, quand le social fait de l’entrepreneuriat une poésie

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply