Crédit image : L'Afrique des Idées
financesStrat'Eco

Le secteur privé rafle 90 % des possibilités de refinancement dans l’espace UEMOA

0

Au premier semestre 2021, le volume des crédits bancaires, dans l’espace UEMOA (union économique et monétaire ouest africaine) est à la hausse. Une progression due à la politique conciliante de la BCEAO (banque centrale des états d’Afrique de l’Ouest). Une politique grâce à laquelle les établissements, exerçant dans les 8 pays de la zone économique et monétaire ouest africaine, ont pu se refinancer.

Crédit image : Sika Finance

Selon les chiffres officiels consultés et calculés par nos confrères de Sika Finance, le volume de crédits bancaires a augmenté de 10,43% . De 7 411,7 milliards de francs CFA fin 2020, il est passé à 8 184,9 milliards de francs CFA au terme de juin 2021, soit un enchérissement de +773,2 milliards de francs CFA.

Crédit image : Equonet.net

Le volume des dépôts bancaires suit la même tendance. Il est en accroissement de +49%, soit +2 122,4 milliards de francs CFA, et s’établit à 6 452 milliards, au premier semestre 2021. Des chiffres attendus, sachant que l’aptitude des banques à accorder des crédits est intimement liée à leur habileté à mobiliser l’épargne des populations.

Crédit image : equonet

Concernant la maturité, les prêts concédés sur le moyen et long terme sont à hauteur de 2 789,3 milliards de francs CFA, soit 33 %, contre 5 395,6 milliards de francs CFA, soit 66 %, de janvier à juin 2021, avec un biais de 1%.

Crédit image : ECONOMISTE

Le secteur privé a largement bénéficié de ces crédits bancaires. Il a aspiré 7 373,5 milliards de francs CFA, soit 90 % du volume global alloué. Les 10% restant, environ 811,2 milliards de francs CFA, sont allés au secteur public.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Forte augmentation de la masse monétaire En Afrique de l’Ouest

Le SIBAL s’attaque à la malbouffe

Previous article

La connectivité partout, le défi de MTC

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in finances