Ce dossier signé Strat'Marques parle du Marketing Direct
Crédit image : VisaCreate
AnalyseDossierStratégie

Le Marketing Direct, la stratégie pour une relation client personnalisée ?

0

Le Marketing Direct permet d’atteindre une cible précise sans avoir à recourir à un intermédiaire. Le succès de cette stratégie repose sur la transmission d’un message conçu pour le consommateur visé. Afin qu’il achète le produit ou service proposé. Dans ce dossier, Strat’Marques présente les tenants et les aboutissants du Marketing Direct ainsi que les outils nécessaires à la réalisation de cette stratégie.

Le Marketing Direct, une approche sans intermédiaires

Crédit image : Altéor Conseil.

Tout d’abord, il faut savoir que le Marketing Direct se défini comme toutes les actions de vente et de communication réalisées. Dont l’atteinte de la cible se passe d’intermédiaires. Dans leur exécution, ces actions doivent être interactives et de personne à personne. C’est la raison pour laquelle l’autre nom du Marketing Direct est le Marketing One-To-One. Si elle est bien suivie, cette stratégie génère une réaction positive et rapide de l’organisation, du prospect et/ou du client.

Crédit image : Audreytips

C’est pourquoi une base de données, composée d’informations détaillées sur la ou les cibles, est indispensable. À partir de ces précieuses datas, il est ainsi plus facile de créer des segments de consommateurs. Et de leur proposer des offres promotionnelles selon leurs profils. Car, cette stratégie à l’avantage de personnaliser l’interaction, en fonction de la cible.

Atteindre sa cible avec le Marketing Direct.

Crédit image : OnVaSortir! Paris.

Ainsi, grâce à un ciblage précis, atteindre la cible et établir des relations avec des prospects est plus aisé. Quant aux interlocuteurs, ils bénéficient d’un contenu pertinent, apte à répondre à leurs besoins.

Un terme soixantenaire

Sur la photo, le père du Marketing Direct.

A gauche, Lester Wunderman. Crédit image : The New York Times.

C’est en en 1961 que le terme Marketing Direct est utilisé pour la première fois. En effet, cette année là, le publicitaire Lester Wunderman use de ces mots pour définir cette stratégie. Qui a pour finalité d’améliorer la relation client avec les contacts cibles. Et, en définitive, de développer le business. Chemin faisant, faisant petit à petit ses preuves, le Marketing Direct se démocratise, au fil des années.

 Le Marketing Direct, une stratégie personnalisée

Crédit image : Cumul-info-service.

Concernant l’essence de cette stratégie, elle sert à créer une relation directe entre les prospects ou clients et l’entreprise. De ce fait, les entreprises et les marques font appel, de plus en plus, aux actions de Marketing Direct, dans le cadre de leurs stratégies. Afin de se doter d’une assise, autant relationnel qu’opérationnel. En outre, dans certains cas, elles les combinent avec le marketing mix. Pour maximiser les chances de réussite de leurs différentes campagnes. En l’espèce, la réalisation de campagne de la sorte nécessite plusieurs éléments. A savoir :

  • Des supports de communication : Leur choix doit être fonction de l’audience cible et du type de contenu à diffuser. Car ils sont le moyen par lequel l’entreprise, l’organisation, la marque communique avec le consommateur.
  • Une offre : En substance un service, un produit ou une manifestation d’intérêt concernant un événement proposé au prospect comme au client.
  • L’opportunité de réponse directe : Sur le canal proposé, le prospect ou le client doit avoir la possibilité d’interagir directement. Sans passer par un autre canal.
  • Une base de données : Elle doit contenir toutes les informations, recueillies sur les prospects et les clients, nécessaires pour adapter l’offre à chaque cible.

Le Marketing Direct pour une liberté de choix !

Crédit image : Initianet.

Il faut rappeler que, dans les années 1900 à nos jours, la technologie a connu un véritable boom. En effet, elle s’est démocratisée au point où ses innovations s’ancrent, facilement, dans le quotidien des entreprises, marques, organisations. Et des consommateurs. Ce qui fait qu’aujourd’hui, les outils utilisés pour le Marketing Direct peuvent être nouveaux ou anciens. Les entreprises peuvent donc, désormais, choisir parmi les nombreux canaux disponibles, pour l’application de leurs stratégies.

Les canaux du Marketing Direct

Le Marketing Direct utilise des canaux numériques et des canaux traditionnels.

Crédit image : Prezi.

Depuis l’avènement des TIC, au début des années 2000, les nouveaux canaux numériques se développent a vitesse grand V. L’adhésion du public, aux technologies de l’Information et de la Communication, a engendré des stratégies autour de ces dernières. Des stratégies sur lesquelles le Marketing Direct s’appuient. Notamment :

  • Le marketing mobile : Environ 30 % d’adresses emails changent chaque année. Fort de ce constat, la solution des coupons est très efficace. Dans le détail, il s’agit d’envoyer des coupons aux prospects ou clients, via leurs numéros de téléphones mobiles. Ces coupons proposent, généralement, un bon de réduction en points de vente, un numéro d’appel, un lien dirigeant vers un bon de commande, un formulaire de contact… Ils sont envoyés sous forme de messages textes, présentent des QR codes, des flash codes et sont inclus dans une carte magasin, par exemple.
  • Le marketing social et digital : Il s’agit, ici, des divers outils digitaux servant à la diffusion de messages sur les réseaux sociaux, les sites web, les applications mobiles, les blogs, les emails et les vidéos en ligne.
  • La publicité en ligne : Très utile, elle sert à pousser à l’achat, le prospect ou le client.
  • L’email marketing : Encore appelé emailing, c’est l’outil le plus simple et le moins cher parmi les nombreux canaux, pour approcher directement la cible.

Les canaux  traditionnels ne sont pas non plus à négliger dans le Marketing Direct. Pourquoi ? Parce qu’ils ont fait leurs preuves durant plusieurs années. Il n’est donc pas étonnant qu’ils soient intégrés dans l’élaboration et l’application d’une telle stratégie. Ce sont :

  • Les kiosques interactifs : Des bornes où le client et le prospect peuvent acheter les produits ou services et obtenir des informations.
  • Le phoning : Concrètement, il consiste à passer des appels téléphoniques (télémarketing) pour commercialiser des services ou des produits.
  • Le boîtage : Les différentes annonces personnalisées et offres envoyées dans les boîtes aux lettres des contacts cible.

Les 5 phases du Marketing direct

Le Marketing Direct permet de ne pas manquer sa cible.

Crédit image : Ben Soltana Marketing Strategie & Growth.

Pour élaborer une campagne réussie, 5 étapes du Marketing Direct doivent être abordées :

  • L’identification de la cible.
  • L’élaboration du message.
  • La sélection des canaux de communication.
  • L’automatisation de la campagne marketing.
  • Le suivi et l’analyse des résultats.

Comme toutes stratégies marketing, l’objectif est clairement :

  • La croissance des ventes.
  • La fidélisation de la clientèle existante.
  • La conquête de nouveaux clients.

De la sorte, l’entreprise, l’organisation, la marque obtient, non seulement, une réponse à un besoin stratégique. Mais également une réaction rapide et bien déterminée, venant de la cible. Grâce à des actions marketing réalisées à moyen ou court terme. En outre, en fonction des attentes de l’entreprise et du niveau d’interaction, cette stratégie vise également :

  • La collecte de diverses informations, afin d’élaborer une base de données.
  • L’accroissement des parts du marché de l’entreprise.
  • La multiplication des rendez-vous, avis, visites en magasin ou sur le site Internet.
  • Une proximité avec la clientèle et une meilleure gestion des clients insatisfaits.

Captiver la cible

Crédit image : moyens.net.

Comment transformer les prospects en clients ? C’est la question récurrente, en matière de marketing. Pour y répondre, plusieurs actions sont possibles comme par exemple :

  • Proposer de tester un nouveau produit ou service, dans le cadre d’une campagne promotionnelle.
  • Ou encore un accès, en avant-première, à un produit ou service.
  • Captiver leur attention est aussi une alternative.

Ainsi, en plus d’informer les prospects des promotions futures et en cours, de l’actualité de l’entreprise et des nouveaux produits, la possibilité, par ce biais, de les convertir en clients est ouverte.

Privilèges et petites attentions

Crédit image : Marketing Professionnel.

Il convient d’indiquer que le consommateur aime se sentir valoriser. Des privilèges accordés, des petites attentions nourrissent toujours positivement le lien qu’il entretient avec la marque, l’organisation, la marque. Afin d’encourager la clientèle actuelle à continuer d’acheter ses services ou produits, des cadeaux ou des remises peuvent aider à la fidéliser.

Mettre en avant la marque

Les étapes du Marketing. Direct

Crédit image : Slideserve.

L’importance du message n’est plus à démontrer. Puisqu’il doit inciter à réaliser l’action demandée. En conséquence, il doit être, à la fois original, pertinent et percutant. Car il met en avant les valeurs de la marque, ses atouts, ses services ainsi que ses produits. Proposer un bonus à recevoir après l’action, une réduction, une invitation à un événement, un service ou encore un produit, à travers une présentation détaillée, est toujours une bonne idée.

Le temps de réponse

Crédit image : Comm’alliances.

De nos jours, pour bien s’organiser et répondre dans les temps à leurs interlocuteurs, de nombreuses entreprises passent par le marketing automation. En l’espèce, cela consiste à automatiser différentes tâches. A l’aide d’un logiciel adapté. Par ce biais, le prospect ou le client reçoit des messages personnalisés. A chaque fois qu’il effectue l’action demandée. Des emails ou SMS sont, ensuite, automatiquement envoyés via une programmation préétablie des tâches, en fonction du temps de l’interaction, du profil de la cible et du comportement du prospect ou du client.

Suivi et analyse des résultats

Crédit image : L’Etudiant.

L’étape primordiale pour évaluer le ROI (retour sur investissement) de la campagne, estimer le budget nécessaire pour acquérir un nouveau client et fidéliser la clientèle. Cette opération, réalisée entre autres à l’aide de KPI (indicateurs de performances), permet d’identifier les faiblesses de la stratégie. En vue de l’améliorer. En somme, pour savoir quels objectifs ont été atteints, une comparaison des résultats attendus par rapport aux résultats obtenus, notamment le nombre de réponses obtenues, de ventes réalisées, ou encore de rendez-vous signés, est d’un grand secours.

Crédit image : Marketing Professionnel.

Le Marketing Direct permet de contacter un prospect ou un client sans recourir à un intermédiaire, de fidéliser sa clientèle et de convertir ses prospects en clients. Aussi bien utilisée en BtoC qu’en B2B, cette stratégie  regroupe plusieurs éléments utiles au succès des campagnes. L’automatisation et le suivi du processus sont nécessaires à la fidélisation de la clientèle. Et à l’obtention d’un bon retour sur investissement.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef 

à lire aussi sur Strat’Marques :

Publicité : L’événementiel, un secteur qui a le vent en poupe

Données mobiles #2 : Découvrez le top 20 des pays les plus chers au monde !

Previous article

100 pays du monde où le salaire mensuel est le plus élevé #1

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Analyse