Le premier Guide des Agences de Communication en Côte d'Ivoire
DossierPRODUITStrat'Conso

Le Guide des Agences de Communication, la boussole qui révèle les agences du marché Ivoirien

0

En cette fin d’année 2022, Strat’Marques revient, en format papier, avec un concept inédit. Un format spécial publié par sa maison d’édition, les éditions Fleurianes. En effet, Strat’Marques lance le Guide des Agences de Communication. Un guide qui se veut, à la fois, un lien entre les différents acteurs du marketing et de la communication. Et une boussole, surtout pour les annonceurs, entreprises, marques, les médias et tous les partenaires impliqués. Dans cet article exceptionnel, la rédaction de Strat’Marques explique les raisons qui ont poussé votre magazine à la publication de cette édition spéciale. La première du genre, en Côte d’Ivoire.

La montée en puissance du conseil en communication

Crédit image : Storytelling.fr

Ainsi, pour expliquer les raisons, il convient de faire un bond de vingt ans dans le passé. Et ce, par la magie que la documentation, l’expérience et la plume offrent. En effet, si le marché de la publicité, en Côte d’Ivoire, poursuit sa mue, celle-ci n’est pas de tout repos. Et pour cause. Vers la fin des années 2000, la terre d’éburnie disposait, à peine, d’une dizaine d’agences de communication. Pourtant, l’an 2000 avait débuté avec le boom des agences conseil en communication.

Crédit image : Adweknow.

A cette période faste, le marché enregistre l’entrée, en grande pompe, d’entreprises du domaine comme Voodoo Communication. Et il faut dire que cette dernière a démarré fort, avec, dans son portefeuille, la réalisation de campagne éponyme pour de grandes marques. De grandes marques comme Orange Côte d’Ivoire, nom issu d’un rebranding suite à l’acquisition par le Groupe Orange de la compagnie de Télécoms Ivoiris. Dans la foulée, rapidement, d’autres acteurs lui emboîtent le pas. Des agences conseil en publicité et des régies publicitaires naissent à foison. Enrichissant, ainsi, l’écosystème Ivoirien de la communication, de la publicité, du marketing et des médias.

+144% d’agences de communication et +71% de régies publicitaires entre 2013 et 2018 !

En tout état de cause, les historiques McCann Erickson, Lintas, Dialogue production, Acajou, etc. n’étaient, désormais, plus les seuls à se partager le gâteau. De cette euphorie créatrice, en 2013, le paysage publicitaire Ivoirien totalise 36 Agences conseils en communication et 111 régies publicitaires. Des chiffres émanant du CSP, le Conseil Supérieur de la Publicité. Toujours selon l’organe de régulation de la publicité dans le pays des éléphants, fin 2018, 88 agences et 190 régies étaient enregistrées dans le pays. Soit un taux de croissance de plus de 144% pour les agences et de près de 71% pour les Régies. Et cela, seulement en l’espace de 6 ans !

Crédit image : Regie Publicitaire.

Des acteurs cités qui, comme l’exige la réglementation en vigueur, détiennent tous, officiellement, l’agrément du CSP. Ce dynamisme et ce sens de l’innovation n’a cessé de croitre. Puisque, selon une étude de la plateforme de veille médias, Brandmediasmonitoring, en 2021, le marché pesait environ 38 milliards FCFA !

La concurrence entre agences de communication

Crédit image : Agence Caza.

Qui remportera le jackpot du marché de la publicité ? Qui sera la plus convoitée par les gros annonceurs du marché ? Au niveau de la concurrence existante entre les agences de communication, c’est un euphémisme d’affirmer qu’elles se livrent une bataille acharnée. Et pour preuve. Aujourd’hui, le constat clair !

Crédit image : digi-comminication.

Certaines nouvelles agences, dites petites agences tirent leur épingle du jeu. Au point où nombre d’entre elles se positionne sur l’échiquier des campagnes à gros budget. Un échiquier dont les pions sont, traditionnellement, les grosses agences. Quelques-unes de ces petites agences ont même réussi l’exploit de déposséder de grandes agences de marchés qu’elles croyaient acquis ad vitam aeternam. De sorte que leurs prouesses font, dorénavant, figure de cas d’école.

La difficulté de relations durables entre communicants et annonceurs

Crédit image : Mistral Media.

Avant toute chose, il faut rappeler, d’une part, qu’en Côte d’Ivoire, les relations entre agences et annonceurs sont régies. Régies par le code Ivoirien de déontologie de la publicité. Ce code prévoit, d’ailleurs, les généralités d’un contrat entre agences et annonceurs. D’un autre côté, il est de notoriété publique que les annonceurs signent de moins en moins de contrats avec les agences de communication.

Crédit image : Generali.

Ces derniers préfèrent ne pas se mettre la corde au cou. Soit pour garder un brin d’indépendance. Ou pour bénéficier de la souplesse et de la latitude de travailler avec l’agence de leur choix, selon l’opportunité du moment. Des éléments qui, pour parler sans ambages, n’ont rien pour rassurer les premiers responsables d’agences. En conséquence, dans un tel contexte, ces derniers se retrouvent dans l’obligation de facturer au prix fort leurs prestations. Car sachant que, de nos jours, les collaborations sont éphémères, il en va de leur survie. Etant donné que tout manager se doit de pérenniser son activité, pour le bien de l’entreprise et de ses employés.

Le choix de l’agence ?

Crédit image : Compte pro.

A la réalité, bon nombre d’annonceurs basent, généralement, le choix de leur agence sur des critères assez subjectifs. Des critères telles que :

  • La notoriété de l’agence ou de son principal dirigeant.
  • Des liens d’amitié avec certains responsables d’agences de communication.
  • Les recommandations d’amis, etc.

A contrario, afin de garantir une sélection respectant l’orthodoxie en la matière, d’autres utilisent des critères plus objectifs. Conscient de cet état de fait, Strat’Marques a donc décidé de concevoir le Guide des agences de communication. Dans ce tout premier Guide des agences de communication, les annonceurs découvriront une belle palette d’indicateurs. Des indicateurs à même de les orienter, efficacement, dans leurs choix stratégiques. Grâce à cet outil, les coulisses des agences sont dévoilées. Et cela, à travers des données telles que :

  • L’historique de l’agence.
  • Sa raison sociale.
  • Sa date de création.
  • Son capital.
  • Sa forme juridique.
  • Ses principaux dirigeants en image.
  • Ses activités, produits ou services.
  • Son nombre de collaborateurs.
  • Ses clients et références.
  • Son affiliation, ou non, à un groupe, un réseau international.
  • Son chiffre d’affaires.
  • Sa situation géographique.
  • Ses contacts téléphoniques, site web, adresse email, etc.

Des données utiles récoltées, afin de doter les annonceurs des bonnes cartes pour la prise en main de leurs décisions stratégiques. Un travail de fourmi qui n’aurait été possible sans la bienveillance de toutes les agences qui se sont prêtées au jeu, en acceptant de nous fournir leurs données, pour l’édition de ce tout premier numéro spécial. L’exercice a été, certes, long, mais le jeu en vaut la chandelle. Enfin, si le Guide des Agences de Communication est conçu pour une publication annuelle, c’est parce que, chez Strat’Marques et aux éditions Fleurianes, nous sommes persuadés que le Guide des Agences de Communication répond à un besoin. Autant pour les agences de communication et régies publicitaires. Que pour les annonceurs, les entreprises, les marques et tous les acteurs de la communication, du marketing et des médias.

Le format imprimé du Guide des agences de communication est, d’ores et déjà, distribué gratuitement, par envoi personnalisé, aux agences de communication et aux annonceurs. Quant à la version électronique, elle est disponible en ligne et téléchargeable gratuitement via le lien : www.guideagence.pro/

La Rédaction

à lire aussi sur Strat’Marques :

AGUIMA parmi les agences les plus performantes d’Afrique

Le premier Demo Day Challenge+Afrique

Previous article

Le programme GEMM d’HEC Paris, quels intérêts pour les cadres et dirigeants d’Afrique ?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Dossier