Crédit image : System Concepts
entrepreneuriatStrat'Eco

Le Design Thinking Selon Christian Abel Fleurisson

0

Chaque conception est motivée par un problème. Dans la préhistoire, l’Homme avait besoin de s’abriter des intempéries et d’un endroit où se reposer. Alors, il investit les grottes. Toutefois, un autre problème survient : l’humidité. De cette situation, l’esprit humain conçu le concept de « maison ». Quand il éprouva le besoin de couvrir son corps, il inventa le « vêtement », etc. En définitive, toute conception est une solution, à une demande, un besoin, ciblée à partir d’un problème. Traduire l’observation en idées, en informations, en produits et services qui amélioreront la vie, c’est cela le Design Thinking.

Crédit image : EtriStars

L’intérêt, ici, est de trouver des réponses nouvelles et créatives aux problèmes, tout en plaçant les personnes (physiques et morales) et leurs appétences au premier plan. Pour ce faire, il faut réunir le souhaitable, le techniquement faisable et l’économiquement viable. Cette approche, systématique et centrée sur l’humain, résout les problèmes complexes de différents aspects de la vie. Et l’approche va bien au-delà des préoccupations traditionnelles telles que la forme et la disposition ! Contrairement aux approches scientifiques et techniques traditionnelles qui abordent une tâche du point de vue de la technicité gagnante, les besoins et exigences des utilisateurs et l’invention orientée consommateurs sont au cœur du processus.

Crédit image : Université de la Nouvelle-Calédonie

Identifier le problème, définir les étapes à suivre et les outils à utiliser pour trouver une solution, puis se tenir au plan et espérer le résultat souhaité. Un process a priori simple, mais pas toujours flexible, innovant ou efficace. Que faire si la problématique identifiée n’est pas la véritable source de difficultés ? Même question lorsque les étapes ne mènent pas au bon épilogue ?

 

 

Au lieu de commencer par le problème, le design thinking commence par l’observation. Il s’inspire d’une compréhension de la culture et du contexte (ce dont les gens ont besoin), plutôt que du nœud à dénouer.
Tout se résume vraiment à la résolution de problèmes. Pour réussir et être un leader dans votre domaine, vous devez trouver de bonnes solutions, en plus d’être innovant. Et cela peut donner l’impression d’attendre que la foudre frappe.

Crédit image : Netmind

Parfois, un repositionnement est nécessaire. Les gens n’ont pas réellement besoin de téléphones portables (noms). Les gens n’ont besoin que de communiquer (verbes). Le problème au niveau du téléphone portable peut donc être important. La priorité est de faire en sorte que les gens communiquent mieux et facilement.

Session de travail avec Christian Abel Fleurisson, Consultant en stratégie, transformation et développement local/ Managing Director de CONSULTING CAF UG (Berlin)

Recadrer un problème aide à le voir comme une opportunité. Tina Seelig enseigne depuis 16 ans des cours sur la créativité et l’innovation, à la Stanford University School of Engineering. Elle propose trois techniques pour trouver des solutions innovantes : Repenser la question, réfléchir à de mauvaises idées, et décompresser les hypothèses.

Christian Abel Fleurisson

Consultant en stratégie, transformation et développement local/ Managing Director de CONSULTING CAF UG (Berlin)

à lire aussi sur Strat’Marques :

Marketing : Allier la quête de performance et le management des compétences selon Christian Fleurison

Une amélioration pour la SGCI au premier trimestre 2021

Previous article

Le Cluster Orange Côte d’Ivoire défend son bilan RSE et réaffirme son engagement dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires et l’hypertension artérielle

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply