Marque

L’agriculture Biologique : une nouvelle approche au Burkina Faso

0

Le Conseil National de l’Agriculture Biologique (CNABio) au Burkina a fait de la promotion de l’agriculture biologique une de ses priorités. Un pari qui porte ses fruits car peu à peu les agriculteurs et les consommateurs Burkinabé y prennent goût.

Dans un monde tourné vers la consommation d’aliments à base de produits chimiques, vers la promotion des OGM mais aussi, vers l’utilisation de pesticides, certains organismes comme le CNABio promeuvent toute autre forme d’agriculture. Notamment l’agriculture biologique.  En effet l’agriculture biologique est un mode de production basé sur des méthodes naturelles qui excluent l’utilisation de produits chimiques de synthèses. Elle répond à la demande croissante de la population en produits sains, savoureux et nutritifs.

 L’agriculture Biologique, la raison d’être du CNABio

Dans la sous-région, le Conseil National de l’Agriculture Biologique (CNABio) du Burkina est un bel exemple de structure promotrice de cette agriculture qui au fil des années, connait une adhésion massive des producteurs et consommateurs Burkinabé. Depuis sa création en 2011, le CNABio œuvre pour la promotion de l’agro écologie et l’agriculture biologique au Burkina Faso. Et ce, à travers une approche participative mais aussi pour le développement d’un marché local des produits biologiques.

A lire aussi: Promotion de l’Agriculture en Afrique : Ségolène ROYAL salue le travail d’AVA

Avec l’élaboration de son label BioSPG (Système Participatif de Garantie) et de la Norme Burkinabé de l’Agriculture Biologique, le CNABio a pu certifier plusieurs opérateurs sur toute l’étendue du Burkina Faso. Le Label BioSPG du Burkina Faso est l’un des premiers labels bio nationaux en Afrique de l’Ouest. L’obtention de la certification BioSPG est une fierté pour les acteurs en ce sens qu’il permet de garantir sur la base d’une participation active des acteurs concernés que leurs produits agricoles ou denrées alimentaires sont conforme aux exigences des normes burkinabè en agriculture biologique.

 Des avantages insoupçonnés

L’agriculture biologique contribue ainsi à la sécurité et à la souveraineté alimentaire mais aussi à la préservation de la biodiversité. Aussi, elle participe à la restauration des sols et des écosystèmes. Produits sur des sols sains et fertiles, les aliments biologiques ont de nombreuses vertus et se conservent longtemps. Ils sont gorgés d’arômes, de nutriments, de vitamines et d’antioxydants avec un  bien meilleur goût pour le plaisir et la santé de toute la famille.

Une organisation parfaite pour mieux vendre

Pour étendre l’expansion de cette agriculture biologique sur le marché, les producteurs ont mis en place un cadre de concertation pour se former, s’informer et partager leurs expériences. Mais aussi, pour échanger sur les problématiques liées à leur secteur d’activité et développer des activités promotionnelles.

A lire aussi: Financement de l’Agriculture ivoirienne : Après la CAISSE D’EPARGNE, l’IMCE se rapproche de l’AVA

Par ailleurs des circuits de commercialisation ont été mis en place pour permettre aux producteurs d’écouler leurs produits. Ainsi, Chaque producteur est lui même responsable de  la commercialisation de ses produits. Le CNABio facilite la mise en relation des acteurs et donne des consignes sur l’utilisation de la marque. Les circuits les plus utilisés sont entre autres, la vente bort champs, les marchés dédiés, les boutiques spécialisées et les livraisons de paniers.

 Fernand Appia

Sur les traces de Fadima Diawara, conceptrice du smartphone 100% Africain

Article précédent

Le média en ligne KOACI s’apprête à changer de visage

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Marque