Crédit image : Digital Evolution
Strat'TechTech

La transformation digitale, bien plus qu’une révolution technologique ?

0

La transformation digitale est au centre de tous les débats et de toutes les activités, car le numérique s’est imposé aux entreprises du monde entier. Désormais, la société évolue à la vitesse 3.0. Cependant, la mutation digitale, loin d’être un tour de magie, est réservée à ceux et celles qui prennent le temps de la comprendre, d’en mesurer les impacts, d’en apprécier les tenants et les aboutissants. Toutefois, posséder ou utiliser un des leviers du numérique tels que le site internet, le mailing, le référencement ou les réseaux sociaux, etc. ne suffit pas, à une structure, pour clamer l’amorce ou la réussite de sa transformation digitale. Cela va bien au-delà. Dès lors, une question se pose : Comment définir la transformation digitale ? Pour y répondre, il faut comprendre l’ensemble de ces deux vocables : « transformation » et « digital ».

Alfred Dy, Consultant en transformation digitale / Crédit image : Strat’Marques


La transformation peut se définir comme le passage d’un état à un autre. Selon le dictionnaire Larousse, c’est le passage d’une forme à une autre. Une transmutation, une modification ou un changement. Et ce changement fait appel à de nouvelles méthodes ou procédures. Quant à la notion de digital, elle provient de l’adjectif latin digitalis, lui-même découlant de digitus (doigt, ce qui appartient ou se rapporte aux doigts, exemple : empreintes digitales). Suivant un article de Rachel Pallamidessi sur l’innovation digitale, publié en juillet 2019 sur OCI.fr : « Tel le frigidaire à la place du réfrigérateur, le digital s’est vu associé à tous les affichages de nombre et toute numérisation ». Le terme s’est inscrit, dans la conscience collective, avec pour référence le traitement informatique. En l’occurrence, « numérique », « représentation par nombre » se rapportant, notamment, aux TIC (technologies de l’information et de la communication), est plus approprié.

Crédit image : La Culture Audencia


Anthony Mathé, docteur en science du langage, dans son interview sur le blog du modérateur (blogdumoderateur.com/numerique-ou-digital), explique le rapprochement des termes « digital » et « numérique » : « Numérique tend à renvoyer de fait au technologique, à la dimension discrète de la technologie. Digital semblerait concerner plutôt l’usager dans son expérience de cette technologie numérique ». En conséquence, le digital est donc l’apanage de la communication via des technologies numériques innovantes et immatérielles. Le numérique, lui, se limite au processus technique servant la digitalisation. Les deux termes sont indissociables et complémentaires. La transformation digitale ou numérique est, donc, un processus par lequel toutes les composantes et les différents processus d’une organisation sont modifiés, pour prendre en compte les usages et les implications des outils numériques.

Crédit image : La Culture Audencia


Cette transformation ne concerne pas, uniquement, les dispositifs, mais va bien au-delà. Elle prend, à son compte, tout le fonctionnement de l’entreprise, dans son ensemble : Les différentes tâches, les hommes qui les accomplissent, le management etc. Subséquemment, il ne suffit pas d’être présent sur Internet, par le biais d’un site, d’un média social ou l’utilisation d’une application informatique et d’équipements technologiques, pour réussir sa transformation digitale. Il faut la prise en compte de la globalité du système.

Crédit image : Redsen Consulting


En définitive, il ne s’agit pas d’une simple révolution technologique. La transformation numérique se doit, inévitablement, de considérer l’aspect humain. Aujourd’hui, les entreprises sont confrontées à des défis majeurs. Des défis à relever. Parmi eux, la rigidité des structures, la résistance au changement, les défis budgétaires, la nécessité d’acquérir des compétences en matière digitale, le besoin d’accompagnement professionnel, la connaissance du consommateur 2.0 (consommateur moderne) etc. Ces bravades majeures, une fois solutionnées, les entreprises bénéficient des nombreux avantages de croissance socio-économique qu’offre la transformation digitale.


Alfred DY


Consultant en transformation digitale

à lire aussi sur Strat’Marques :

SADA, le digital à la conquête du monde des assurances ?

Previous article

Guerre de positionnement : Jusqu’où ira wave ?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Strat'Tech