Le DG de La Clinique Rosette.
Crédit image : Strat'Marques.
EventStrat'Event

La Rosette et l’Art, 2 univers au service de la vie

0

C’était un peu la surprise dans le milieu culturel Ivoirien. En effet, le 16/09/2022, alors qu’ Abidjan se morfond sous la grisaille, un ECNI, Evènement Culturel Non Identifié, prenait place. Baptisé La Rosette et l’Art, celui-ci a fait un atterrissage réussi, à Treichville, dans le quartier Arras, précisément à la Clinique La Rosette. Et ce, pour une rencontre inédite entre la Médecine et l’Art. Reportage.

Un ECNI à Treichville Arras

Un des artistes exposant au vernissage de La Rosette.

Crédit image : Strat’Marques.

Il est 17h00 en Abidjan. Heure d’embouteillage dans la Capitale économique Ivoirienne. Surtout le vendredi. Pendant qu’une fine pluie brumise la ville, de petites mains s’affairent dans la quartier Arras. Pas loin, justement, de la Pharmacie Arras, des sons de marteau, légèrement couvert par des sonorités Afrobeat du moment, émanent de la Clinique La Rosette. Un remue-ménage, d’ailleurs inhabituel pour ce type d’établissement, qui laisse perplexe. Cependant, la curiosité l’emportant toujours, il convient de la satisfaire.

Des invités contemplant un tableau à La Rosette et l'Art.

Crédit image : Strat’Marques.

Et la satisfaction est vite au rendez-vous. L’objet de cette activité n’était autre qu’un concept inédit : La Rosette et l’Art. Dans le détail, il s’agit d’une rencontre entre l’Art et le domaine Médical. Le premier du genre organisé par ce centre médical. Et pour la 1ère édition de cet évènement novateur, intimiste et privé, les partenaires du Centre d’Imagerie, sa clientèle et la presse étaient conviées. Au programme :

  • Exposition d’Œuvres d’Art.
  • Découverte de l’établissement.
  • Echanges avec le personnel.
  • Rencontre avec les artistes.
  • Champagne, petits fours et chocolats.

Une vision au service de la Vie

Crédit image : Strat’Marques.

Fondé par feu Dr. Assalé Assalé, radiologue de son état, il faut rappeler que le Centre de diagnostique La Rosette était, à sa création, en 1996, le tout premier Centre d’Imagerie ouvert par un Ivoirien. Depuis lors, le Centre s’est fait une place remarquée dans l’écosystème médical Ivoirien. En outre, le projet, porté à l’époque par son fondateur visait, dès sa naissance, deux principaux objectifs :

  • Apporter une solution médicale aux populations.
  • Et se mettre au service de la vie et du bien-être de chaque individu.

Crédit image : Strat’Marques.

Une vision, aujourd’hui, perpétuée par le comité de direction de la clinique et l’ensemble de son personnel. C’est, donc, dans la continuité de cet héritage et de cet engagement pour la vie que le Dr Yannick Assalé, Directeur Général de La Rosette, a reçu, le 16/09/2022, des partenaires, sa clientèle et la presse pour un vernissage, dans l’enceinte de son centre, dans le quartier Arras de Treichville, pour le tout premier La Rosette et L’Art.

Quand La Rosette & L’Art ne font plus qu’un !

Crédit image : Strat’Marques.

La Rosette et l’Art ou la rencontre des techniques médicales et artistiques ! Deux disciplines foncièrement au service de la vie. Ainsi, lors de cet évènement intimiste, les invités ont pu découvrir des œuvres d’arts. Des œuvres exposés dans différentes salles du Centre La Rosette. Ainsi, dans le hall, des statuettes et masques de l’Art Primaire et des peintures du style contemporain.

L'artiste peintre Tchimou à la Rosette et l'Art.

Crédit image : Strat’Marques.

Un détour dans les salles du Centre et, en plus des sculptures de Gordy, ce sont les œuvres uniques de Dame Boty qui sont parfaitement agencé à un scanner. Ou encore, les créations du peintre Tchimou qui s’exprime à côté d’un mamographe ou d’un échographe. Le tout créant un univers atypique où le milieu médical, ses machines et les œuvres de ces artistes s’unissent pour transformer le Centre La Rosette en une œuvre d’Art à part entière. Un concept atypique et innovant qui a émerveillé et conquis les convives présents.

Le Pari osé du DG de la Rosette

Le Dr Yannick Assalé. Crédit image : Strat’Marques.

En outre, il faut savoir que le Dr Yannick Assalé, concepteur de l’évènement, est un féru d’art. Interrogé sur le pourquoi de ce pari osé, le Directeur Général de La Rosette s’est exprimé en ces termes : « Dans cet univers de haute technicité qu’est le Centre médical, l’art est toujours un moment de grâce. Au-delà des maux, un moment de partage privilégié. Ainsi, dans un lieu qui ne se veut plus, seulement, techniquement performant, mais aussi humainement compétent, respectueux des modes de vie et attentif aux sentiments de ses patients, l’Art à toute sa place ».

Le DG de La Rosette et des partenaires à son vernissage.

Crédit image : Strat’Marques.

Poursuivant son propos, le Dr Assalé en est venu au comment : « C’est dans cet état d’esprit que l’amour de l’art contemporain et de l’art premier s’est révélé être un point supplémentaire de jonction. Entre ma personne et le PDG du Groupe Medimage, Philippe Ros, Partenaire stratégique de Siemens Healtineers pour l’Afrique et mécène de l’association Afrik’Art. Un pont qui nous permet, aujourd’hui, de donner naissance à LA ROSETTE ET L’ART, une fenêtre sur l’esthétique et l’émotion pour soutenir l’art, la culture et aider notre personnel et nos patients à lutter pour la vie ».

Le lien entre lA Rosette et l’Art
Le premier responsable du Centre d'imagerie la Rosette.

Crédit image : Strat’Marques.

Enfin, le DG de la clinique La Rosette a tenu à partager le lien particulier qu’il entretien avec l’Art. « Je suis, moi-même, un passionné d’art. Pour moi, l’art signifie la vie, le passé, le présent et le futur. Il est l’expression de la beauté, de la diversité de la vie et des émotions les plus enfouis. A La Rosette, nous sommes au service de la vie. Et quoi de mieux pour marquer notre engagement que de soutenir des artistes Ivoiriens. Ces personnes qui œuvrent, comme nous, à la vie ! Ces œuvres rendent notre Clinique agréable pour le personnel, les patients. Et rappellent, à tout un chacun, l’importance de la vie ». A-t-il révélé.

Une personne prenant en photo, sur son smartphone, une peinture exposée à La Rosette et L'Art.

Crédit image : Strat’Marques.

Pour rappel, à ses débuts, le Centre ne proposait que l’échographie et la radiographie. En 2007, ils ouvrent ses services de laboratoire, de consultation de cardiologie et bien d’autres à valeur ajoutée. En constante évolution, le centre a consenti des investissements majeurs en imagerie. Notamment en IRM, scanner… Et à même ouvert un deuxième Centre, à San-Pedro, La Rosette SP. Avec environ 65 mille patients par an, La Rosette associe des normes de prise en charge élevées aux technologies les plus récentes. Dans un environnement confortable et plaisant pour tous. Lors de cette première édition de La Rosette et l’Art, deux tableaux ont été vendus aux enchères.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Un artiste Ivoirien s’expose sur NFT !

 

Fintech, Ecobank et AMA Academy forment les journalistes

Previous article

USYCAA, perturbations atmosphériques après l’accalmie ?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Event