Un expert du cyberespace et d'Internet derrière ses écrans
Crédit image : Kaspersky
Strat'TechTech

Kaspersky s’implique dans la cybersécurité en Afrique

0

La cybersécurité et la protection de la vie privée numérique sont fondamentales. Et c’est dans ce secteur que Kaspersky évolue. Fondée en 1997, la société Internationale a une expertise en matière de Threat Intelligence et de sécurité informatique. Cela lui permet, donc, de créer de solutions. Des solutions au service de la protection des entreprises, des infrastructures critiques et des personnes morales et privées. Ainsi, elle assure la sécurité des terminaux, grâce à ses outils dédiés à la lutte contre les menaces digitales.

Logo Kaspersky en écran de veille

Ecran de veille d’un ordinateur portable avec le logo Kaspersky. Crédit image : Le Temps

Aujourd’hui, ses technologies aident plus de 400 millions d’utilisateurs et près de 270.000 entreprises. Résolument engagée pour un internet plus sur, en Afrique, la société est partenaire de la 2ème édition du Cyber Africa Forum. L’évènement de la cybersécurité pour un digital au profit de la croissance économique du continent. Une rencontre qui se déroule les 09 et 10 mai 2022 , au Radisson Blu Hôtel d’Abidjan, Côte d’Ivoire.

Des chiffres alarmants !

Graphique issu du rapport d’évaluation des cybermenaces en Afrique publié en octobre 2021 par Interpol

Camembert du Top des cybermenaces détectées en Afrique, en Mai 2021 / rapport d’évaluation des cybermenaces en Afrique / Crédit image : Trend Micro

En Afrique, de même qu’ailleurs, la sécurité dans le cyberespace revêt des enjeux importants ! Entre janvier et août 2020, 28 millions de cyberattaques étaient, effectivement, détectées sur le continent. Et cela, dans tous les secteurs d’activité. Aussi, selon le rapport d’évaluation des cybermenaces en Afrique, réalisé par Interpol, en 2021, la cybercriminalité a coûté 2 .568.820 milliards de francs CFA au continent. En cause : Le manque de formation sur la cybersécurité, de protection des systèmes d’information, le déficit en procédure de sécurité…

La profession de foi de Kaspersky

Photo de Pascal Naudin, le Directeur des Ventes B2B sur les régions d’Afrique du Nord, de l’Ouest et Centrale chez Kaspersky

Pascal Naudin, le Directeur des Ventes B2B sur les régions d’Afrique du Nord, de l’Ouest et Centrale chez Kaspersky / Crédit image : Webmanagercenter

Pascal Naudin est le Directeur des Ventes B2B sur les régions
d’Afrique du Nord, de l’Ouest et Centrale chez Kaspersky. Il a expliqué les raisons de la participation de la multinationale à cette rencontre CAF : « La cybersécurité est omniprésente dans le développement économique d’un pays, dans la croissance d’une entreprise et dans les discussions géopolitiques Internationales. Le Cyber Africa Forum est un événement au cœur des grandes questions d’aujourd’hui et nous sommes ravis d’y participer. »

un homme portant un polo au logo de Kaspersky

Un homme portant un polo au logo de Kaspersky / Crédit image : 35°Ouest

Il faut dire que Pascal Naudin est un homme de conviction. Poursuivant son propos, il a fait une déclaration. « Nous sommes convaincus que la sécurité dans le cyberespace passera par la sensibilisation, la formation, le recrutement et la communication autour des enjeux du numérique, de la valeur des données, des informations, des systèmes informatiques et opérationnels. Une prise de conscience est indispensable, tout comme les bons outils et les bonnes clés, pour parvenir à ce monde numérique plus sûr… ». A-t-il affirmé.

Enseigne lumineuse de la société internationale Kasperscky

Enseigne lumineuse Kasperscky / Crédit image : 35°Ouest

De nos jours, la cybersécurité n’est pas une option, c’est un critère stratégique. Au quotidien, les chercheurs de Kaspersky découvrent 380.000 nouveaux échantillons malveillants, à travers le monde. En participant au Cyber Africa Forum, l’entreprise entend, en effet, adresser deux défis majeurs. D’une part, accompagner les populations vers une meilleure connaissance des bonnes pratiques d’hygiène numérique. De l’autre, soutenir l’innovation et mettre la
sécurité au cœur de la transformation numérique et des objectifs de croissance des décideurs d’entreprises et d’institutions Africains.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

CAF mène l’attaque de la croissance économique de l’Afrique


.

 

B2B DIGITAL DAY, pour une transformation digitale au cœur du développement des entreprises

Previous article

Les innovations de l’Open 2022 de Golf de Côte d’Ivoire

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Strat'Tech