Crédit image : dz-techs.
DossierStrat'TechTech

Kaspersky : « Les plus grosses sorties de jeux vidéo dans le viseur des hackers »

0

Fondée en 1997, l’expertise de Kaspersky en matière de Threat Intelligence et sécurité informatique est notoire. Elle enrichit, constamment, la création de solutions et de services de sécurité. Et ce, pour protéger les entreprises, les infrastructures critiques, les autorités publiques et les particuliers, à travers le monde. Grâce à son large portefeuille d’offres en cybersécurité, la société Internationale propose la protection avancée des terminaux. Ainsi que des solutions et services de sécurité dédiés. Afin de lutter contre les menaces digitales sophistiquées et en constante évolution. Dans son rapport sur les menaces liées aux jeux vidéo, publié le 06/09/2022, dont Strat’Marques a pris connaissance, Kasperky fait des révélations. Des révélations dont les conclusions sont alarmantes !

Une augmentation de 13% constatée par Kaspersky !

Au premier semestre 2022, les experts de Kaspersky ont détecté une intensification des activités malveillantes visant les gamers. Le nombre de joueurs victimes de ces malwares a augmenté de 13%. Par rapport au premier semestre 2021. En effet, Il faut indiquer que ces maliciels se propagent en exploitant les franchises les plus populaires. Pour recueillir des données sensibles. Ainsi, en voulant télécharger, gratuitement, de nouveaux jeux, à partir de sources non fiables, certains joueurs se sont, dans les faits, exposés à des logiciels malveillants. Avec pour effet, la perte de leur compte gamer. Et, parfois, de somme d’argent !

Crédit image : Innovation Mutuel.

Il faut dire que, dans la plupart des cas, les internautes sont infectés, lorsqu’ils essaient de télécharger des jeux sur des pages tierces. Plutôt que sur les sites officiels. Un phénomène particulièrement récurent quand le prix de lancement d’un jeu est élevé. Car, en se procurant une copie gratuite, sur un site non vérifié, pour économiser, un temps soit peu, de l’argent, concrètement, le joueur perd. Il perd beaucoup plus que s’il avait acquis l’objet de son désir par les boutiques officielles. Et pour cause ! Certains malwares, en infectant les appareils, mettent, autant la main sur les informations de connexion des comptes de jeu des gamers. Que sur leurs coordonnées bancaires. Et, bien souvent, sur des données de leurs portefeuilles cryptomonnaie.

384.000 utilisateurs affectés par près de 92.000 fichiers selon Kaspersky !

Pour évaluer les risques les plus en vogue dans le monde des jeux vidéo, les experts de Kaspersky ont, donc, examiné les menaces les plus répandues. A savoir celles relatives aux jeux PC et mobile. Dans le détail, à l’échelle mondiale, entre le 1er juillet 2021 et le 30 juin 2022, les solutions Kaspersky ont permis de détecter plus de 384.000 utilisateurs affectés par près de 92.000 fichiers malveillants ou indésirables uniques ! En substance, ces fichiers nuisibles prennent l’apparence de 28 jeux et franchises. De surcroît, en plus des nombreux modules autorisant l’installation de programmes indésirables et d’adwares, les chercheurs de Kaspersky ont détecté des Trojan-Spies. un type de spyware capable de traquer toutes les données saisies au clavier. Et de prendre des captures d’écran !

Crédit image : Cyberveille Santé.

Le rapport révèle, également, une croissance des attaques réalisées à l’aide de logiciels malveillants qui récupèrent les données sensibles des appareils infectés. Il s’agit, notamment, du :

  • Trojan-PSW, qui recueille les identifiants des victimes.
  • Trojan-Banker, qui collecte leurs données de paiement.
  • et du Trojan-GameThief, qui se procure les informations de connexion des comptes utilisateurs.

Des attaques surfant sur le succès et la popularité de nouveaux jeux !

Crédit image : Current School News.

Toujours dans la période du 1er juillet 2021 au 30 juin 2022, les solutions Kaspersky ont repéré un total de 3.705 fichiers uniques distribuant ces maliciels en les faisant passer pour des jeux et des sagas populaires. En conséquence, au cours du premier semestre 2022, c’est 13 % d’utilisateurs de plus qui ont été la cible de ces attaques. Par rapport au premier semestre 2021. Le nombre de fichiers uniques utilisés pour infecter les joueurs a, lui aussi, progressé. Passant de 1.530, au premier semestre 2021, à 1.868 pour la même période en 2022. Enregistrant une augmentation de près de 25% !

Il faut savoir que les cybercriminels cherchent, délibérément, à propager leurs virus en surfant sur le succès dont bénéficient certains jeux à leur sortie. Et sur celui de ceux dont la popularité n’est plus à prouver. Dans le viseur, des jeux bien connus comme :

  • Roblox.
  • FIFA.
  • ou Minecraft, par exemple.

Ainsi que les nouveaux épisodes de grandes sagas sorties l’année dernière comme :

  • Elden Ring.
  • Halo.
  • Et Resident Evil.

Toutes ces franchises ont été activement exploitées par les acteurs de la menace. Pour diffuser le malware RedLine !

La ligne rouge à ne pas franchir !

Crédit image : Vecteezy.

D’ailleurs, concernant RedLine, il s’agit d’un programme qui permet :

  • De voler les mots de passe.
  • D’extraire les données sensibles de l’appareil ciblé. Telles que les détails des cartes de paiement enregistrées, les portefeuilles de cryptomonnaies. Et les informations d’identification relatives aux services VPN.

Du 1er juillet 2021 au 30 juin 2022, ce sont 2.362 utilisateurs uniques qui ont subit les attaques de RedLine, diffusées sous l’apparence de jeux très appréciés, que les solutions Kaspersky ont répertorié. Faisant ainsi de Redline la menace la plus active pour la période donnée. Les raisons de la virulence de ce maliciel ? Ce malware est, généralement, vendu sur des forums pirates, à un prix très bas. Ce qui lui confère une grande popularité auprès des cybercriminels.

Les nouveaux outils et stratagèmes décelés par Kaspersky

 

En plus de diffuser des fichiers malveillants, les hackers continuent, en outre, de disséminer, activement, de nouvelles pages de phishing au travers des jeux. Les experts de Kaspersky ont, d’ailleurs, découvert un schéma d’hameçonnage inédit visant les joueurs. En recréant toute l’interface des boutiques intégrées
aux jeux CS : GO, PUBG et Warface, les pirates génèrent des pages trompeuses. Promettant, de la sorte, aux victimes potentielles, de leur offrir, gratuitement, un arsenal intéressant d’armes et d’artefacts. Pour recevoir leur cadeau, les internautes doivent saisir les données de connexion d’un de leur réseau social. Facebook ou Twitter, pour en citer deux. Après avoir pris le contrôle du compte, les hackers peuvent, aisément, rechercher les informations bancaires des victimes, dans leur historique de messagerie. Ou encore demander de l’argent aux amis de la victime, en profitant de leur relation de confiance et de leur insouciance.

La croissance de l’industrie du gaming attise les convoitises
Un expert en cybersécurité de Kasperky

Anton V. Ivanov, chercheur senior en sécurité chez Kaspersky. Crédit image : Kasperky.

Anton V. Ivanov, chercheur senior en sécurité chez Kaspersky, a commenté cette étude. Pour lui : « La pandémie a, largement, contribué à l’essor de l’industrie du gaming. Multipliant, de facto, le nombre d’amateurs de jeux-vidéos. Comme nous pouvons le constater, les cybercriminels tirent, activement, profit de cette tendance. Développant de nouveaux outils et de nouveaux stratagèmes pour atteindre les joueurs, voler les données de leurs cartes de crédit et même leurs comptes de jeu, qui contiennent, parfois, des skins coûteux pouvant être revendus par la suite. Nous nous attendons à voir émerger de nouveaux types d’attaques ciblant les gamers, au cours de l’année prochaine. Des attaques visant, notamment, l’E-Sport qui gagne, aujourd’hui, en popularité dans le monde entier. C’est pourquoi, il est capital de toujours se protéger. Afin de ne pas y laisser son argent, ses identifiants et son compte de jeu ». Souligne-t-il.

Crédit image : TutoTrucsNico.

 

A la lecture de ces faits, quelques conseils d’usages et bonnes pratiques doivent être délivrés. Pour jouer en toute sécurité :

  • Télécharger vos jeux uniquement à partir de magasins officiels comme Steam, Apple App Store, Google Play ou Amazon Appstore. Si les jeux présents sur ces plateformes ne sont pas sûrs à 100 %, ils ont, cependant, l’avantage d’être vérifiés par des représentants de ces interfaces. Et ont déjà passé un processus de sélection. Pour information, toutes les applications ne peuvent pas entrer dans ces stores.
  • Si vous souhaitez acheter un jeu qui n’est pas disponible dans les grandes enseignes, achetez le uniquement sur le site Web officiel. Vérifiez l’URL du site. Et assurez-vous qu’il s’agit bien d’une adresse sécurisée.
  • Méfiez-vous des campagnes de phishing et des joueurs inconnus. N’ouvrez pas les liens reçus dans vos mails et dans les chats des jeux. Sauf si vous faites confiance à l’expéditeur. N’ouvrez pas les fichiers que des inconnus vous envoient.
  • Ne téléchargez pas de logiciels piratés. Ou tout autre contenu illégal. Même s’ils se trouvent sur des pages vers lesquelles vous avez été redirigé depuis un site Web légitime.
  • Une solution de sécurité solide et fiable vous sera d’une grande aide. Surtout si elle ne ralentit pas votre ordinateur pendant que vous jouez, tout en vous protégeant de toutes les cybermenaces possibles.
  • Utilisez une solution de sécurité robuste pour vous protéger des logiciels malveillants et de leur activité sur les appareils mobiles.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

Avec Kaspersky

à lire aussi sur Strat’Marques :

Les contenus populaires auprès des enfants pendant les vacances estivales 2022

Un village aux couleurs Orange à l’Abissa 2022

Previous article

Publireportage : Go Africa Online, le réseau professionnel Africain

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Dossier