Itinéraire

Ivanka Trump: De femme d’affaires à conseillère à la maison blanche

0

Ivanka Trump, la fille du milliardaire américain et président des Etats-Unis suit les traces de son père.  Après ses études, elle s’est lancée d’abord dans le mannequinat puis dans les affaires et a créé une marque de bijou et une ligne de vêtement qui porte son nom. Pourtant depuis 2017, sa vie professionnelle prend un autre virage puisqu’elle travaille désormais comme conseillère à la maison blanche.

Ivanka Trump, 38 ans, est la fille ainée du président américain Donald Trump. Elle est née du premier mariage du président avec Ivana Zelníčková, un ancien mannequin américain d’origine tchèque.

Après des études dans les universités de Georgetown et de Pennsylvanie, elle crée  Ivanka Trump Fine Jewelry en collaboration avec une entreprise de vente de diamant.

La marque de bijou Ivanka trump voyage à travers le monde car en plus des Etats-Unis, ses bijouteries sont aussi ouvertes au  Canada, au Bahreïn, au Koweït, au Qatar, en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.

Elle rejoint ensuite The Trump Organisation, l’entreprise de son père et occupe le  poste de vice-président exécutif du développement et des acquisitions.

Ivanka qui a bien été à l’école de son père ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, elle lance sa propre ligne d’articles de mode, vêtements, sacs à main, chaussures et accessoires, qui sont disponibles dans les grands magasins américains.

Cette marque de vêtement s’est associée  avec le groupe G-III Apparel Group, spécialisé dans la fabrication et la distribution de vêtements et accessoires de gamme moyenne et à prix abordables.

En 2016, à la faveur de la campagne présidentielle de son père, les affaires d’Ivanka ont connu une croissance assez spectaculaire de près de  61 %, avec un bénéfice  de 47,3 millions de dollars.

Ivanka Trump avait des relations d’affaire assez privilégiées avec la Chine ; Plusieurs des produits de sa marque de vêtement sont fabriqués sur le sol chinois. Cela n’était pas un problème jusqu’à l’ascension de son père à la tête des Etats-Unis. Ce dernier n’a cesse d’inciter ses compatriotes à «acheter américain et embaucher américain» tout en accusant  la Chine de «voler» des emplois américains en produisant moins cher.

En 2017, au moins cinq marques déposées par Ivanka Trump Marks LLC auprès du Bureau des marques déposées de l’Administration nationale de l’industrie et du commerce (SAIC) en Chine ont été approuvées. Ces marques déposées accordées aux entreprises d’Ivanka Trump son censées rapporter des millions de dollars de profits. Cette approbation est survenue dans un contexte où Donald Trump faisait pression sur l’entreprise de télécoms chinois ZTE ensuite il s’est rétracté.

Après un entretien télévisé de Donald Trump auquel a participé  Ivanka, la société de bijouterie Ivanka Trump en a profité pour faire  la promotion d’un bracelet en or à plus de 10.000 dollars que la fille du président portait lors de l’émission. Aussi son père  avait-il manifesté son indignation face au refus de l’enseigne Nordstrom  de distribuer la ligne de vêtement de sa fille Ivanka.  Certains américains ont vu cela d’un mauvais œil et plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer  ce mélange entre politique, business et famille.

En 2017, sous l’œil vigilant de la Commission des Lois de la Chambre des représentants, La marque d’Ivanka a dû renoncer à un partenariat avec le groupe textile japonais Sanei, un groupe dans lequel l’Etat japonais était indirectement  actionnaire.

Ce sont là autant de conflits d’intérêt auxquels devait faire face la femme d’affaires et fille du président. L’élection de son père a donc porté un coup à son activité. Son business est depuis ce temps l’objet de boycott et de polémiques à travers le pays. Pour éviter les conflits d’intérêt Ivanka Trump a fermé sa firme de vêtement et céder ses affaires à des proches.

Mais l’ex-mannequin n’aura pas à rougir  et pourra se consoler avec un poste de conseillère auprès du président. Elle aura le statut d’employée fédérale non rémunérée. Pour la fille du milliardaire le salaire n’est pas un problème car elle peut compter sur ses parts dans l’organisation, des parts  qui vont jusqu’à 25%.

Désormais la voilà lancée dans une carrière politique travaillant au côté de son père à l’aile ouest de la maison blanche. Elle s’occupe spécialement des questions relatives aux femmes non seulement aux Etats-Unis mais ailleurs dans le monde.

Même si en tant que femme d’affaires,  Ivanka Trump n’a pas eu à travailler avec l’Afrique, elle compte rectifier le tir  avec son rôle de conseillère du président à travers un programme pour le développement et la prospérité des femmes dans le monde dont elle est l’instigatrice et qui a  bénéficié de l’aval du président Trump.

Dans le cadre de ce programme, la conseillère du président américain a effectué une visite en Afrique précisément en Ethiopie et en Côte d’Ivoire.

A l’issue de sa visite en terre d’éburnie,  celle que les médias américains et internationaux ont surnommé ‘’la première fille des Etats-Unis’’ a annoncé une aide de  deux millions de dollars pour les caisses d‘épargne de femmes dans le secteur du cacao.

On retiendra d’elle également ce message : “Quand on aide les femmes à être indépendantes financièrement, elles peuvent aider leur famille, leur communauté, et participer à la prospérité de leur pays”.

En 2009, elle a publié un livre, The Trump Card : Playing to Win in Work and Life, qui donne des conseils pour réussir dans le monde des affaires sur la base de sa propre expérience et de celle acquise auprès de son père. Dans ce livre, elle donne des conseils pratiques aux jeunes femmes en leur montrant comment se bâtir  une  forte personnalité, savoir ce qu’elles veulent et avoir la part belle dans toute négociation d’affaire etc. en 2017, elle sort un deuxième livre intitulé ‘’Women Who Works’’ (femmes qui travaillent).

Son époux  Jared Kushner a été nommé en  janvier de cette année par son beau père Donald Trump. Lui aussi a dû quitter son poste de président de son entreprise immobilière afin d’éviter des conflits d’intérêt. Il  occupe désormais  le poste clé de Haut-conseiller à la maison blanche.

La famille Trump démontre encore à l’instar de plusieurs autres exemples qu’il n’y a qu’un pas entre la réussite dans les affaires et la direction d’un Etat.

 

Evelyne Ouattara

 

 

 

 

 

10 logos de grandes marques qui ont un sens caché

Article précédent

L’Afterwork des Experts (DEA) 2 : Coach Serj Taïgba en renfort !

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Itinéraire