Média

Hier internet a eu 25 ans… et demain ?

0

How-Big-Will-The-Internet-of-Things-Be-header

Hier, l’humanité a célébré le 25ème anniversaire d’Internet. Un outil lancé en 1989 à travers le « WWW » ou World Wide Web, rendu accessible au grand public pour la première fois en 1991et devenu incontournable de nos jours.

Elle est donc loin l’époque ou internet ne servait que de moyen de communication entre scientifiques.

A la base, Internet se définit comme «un système immense de télécommunications informatiques développé au niveau international, qui permet d’accéder à des données de toutes sortes, textes, musique, vidéos, photos, grâce à un codage universalisé ».

vitesADSL

Aujourd’hui, le monde a changé de par l’usage que nous faisons d’Internet qui a lui-même considérablement évolué (voir ci-dessus, la courbe d’évolution fulgurante d’Internet). Plus besoins d’un navigateur web installé sur un ordinateur pour pouvoir en profiter. On l’utilise désormais via différents types de logiciels, des applications mobiles, des objets connectés…

A lire: Internet : la 4G, ce qu’il faut savoir !

Daniel Kofman, Chercheur à Telecom Paris Tech en 2015, affirmait à cet effet « Il y a eu trois phases dans l’évolution de l’internet. La première démarre avec les prémisses du réseau, englobe l’apparition du web 1.0 et s’achève à la fin du millénaire avec le développement des accès haut-débit. La deuxième génération est celle du web interactif, l’explosion des réseaux sociaux, la généralisation du cloud et de l’internet mobile ». Et l’expert d’ajouter que « nous rentrons maintenant dans la troisième génération, dans laquelle le numérique devient le principal vecteur d’innovation dans la plupart des secteurs verticaux.»

L’outil a évolué au point d’être tenté d’affirmer que nous vivons dans un monde de sciences fiction…

Toutefois, il existe des inégalités dans l’utilisation de ce dispositif. En 2015, seulement 42% de la population mondiale y était connectée (soit 3,025 milliards d’internautes). Certaines régions du monde, notamment les ‘’pays du sud’’ souffrent de la faiblesse de son taux de pénétration.
Cela s’explique par des problèmes d’ordres politiques et infrastructurels (voir image ci dessous).

Slide015-600x450

Pour ces régions du monde, l’Internet de demain ne sera t-il pas simplement le rattrapage du retard actuel ? Répondre à cette interrogation par l’affirmative peut être une erreur. Car, il faut prendre en compte le fait que le domaine des technologies et plus précisément celui de l’information et de la communication (TIC) est très dynamique.

D’ailleurs, en Afrique les États mènent des actions pour lever les obstacles. Les autorités ont pris conscience du fait qu’internet marque un nouveau tournant dans l’histoire des civilisations après celle de la révolution industrielle. Bouleversement ayant a permis à l’occident son développement économique et social.

A lire: Marché de la publicité en ligne : GOOGLE, leader incontesté

Des changements sont déjà perceptibles avec l’application de nouvelles lois et la mise en place progressive d’infrastructures de pointes. On peut citer comme exemple, le réseau de fibre optique dont se dote le continent Africain en ce moment.

Réseau africain de fibre optique

Ce qu’il faudra donc retenir est que demain, c’est-à-dire en 2025, quel que soit l’endroit où l’on se situe dans le monde, Internet sera encore plus puissant. Il offrira des possibilités encore plus inouïes. Mais, fait marquant, sous le contrôle des acteurs actuels les plus dominants du web : les‘’GAFA’’ (Google, Amazon, Facebook et Apple), selon l’analyse de nombreux experts.

Rodrigue SK
@RKouabenan

La revue de presse du Mardi 23 Août 2016

Previous article

Seedstars World Pitchting: 1,5 million $ US en jeu pour les Start-up ivoiriennes

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Média