Des entrepreneurs participants à la première cohorte Challenge+Afrique d'HEC Paris en Afrique de l'Ouest et Centrale
Des membres de la première cohorte Challenge+Afrique. Bureau de représentation d'HEC Paris pour l'Afrique de l'Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat'Marques
Emploi / FormationStrat'Emploi

HEC Challenge+Afrique, la première cohorte prête à relever tous les défis

0

Le 11/10/2021, une aventure révolutionnaire démarrait sur le continent. En effet, la première cohorte du programme Challenge+Afrique prenait place sur les bancs d‘HEC Paris, à Abidjan ! Une promotion composée de 19 participants à l’aspiration identique. Cette aspiration, pour chacun d’entre eux, n’est autre que de réussir le lancement et le développement de leur projet innovant. Et ce, grâce à cette formation.

Une participante du programme Challenge+Afrique d'HEC Paris

Une participante concentrée de la première cohorte Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Les cours de la première édition de Challenge+Afrique se sont achevés le 25/05/2022. Et pour clôturer cette première édition du programme en Afrique, les participants se retrouveront, donc, une dernière fois, le 06/10/2022, pour le Démo Day. A cette occasion, les entrepreneurs pourront, en outre, pitcher leur projet devant de potentiels investisseurs. Alors que le rideau se ferme sur le début de cette ascension, Strat’Marques revient sur l’introduction effective de Challenge+ en Afrique. Les 15 projets sélectionnés, leur bien-fondé à répondre à un besoin local. Sans oublier, leur fort potentiel de développement et le profil des participants, Strat’Marques en fait le tour dans ce dossier inédit !

HEC Challenge+Afrique catapulte les entreprises

Un entrepreneur suivant un cours au Bureau d'HEC Paris d'Abidjan

Un membre de la première cohorte Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Abass, Nadia ou encore Marc. Voici quelques prénoms de cette brillante première cohorte du programme d’HEC Paris. A l’instar de leurs promotionnaires, ils ont tous embarqués dans l’innovant train HEC Challenge + Afrique. Il faut tout de même le rappeler, cette formation est une adaptation, pour l’Afrique d’un programme à succès de la Business School. Le programme en question n’est autre que Challenge+. Et celui-ci a déjà fait ses preuves ! En effet, il a, à son actif, depuis environ 30 ans d’existence, près de 1.000 projets accompagnés. Quant à HEC Challenge+Afrique, pour sa première édition, la formation a accueilli 15 projets à fort potentiel et 19 participants. Dont 15 porteurs et 4 co-porteurs.

La motivation des participants de Challenge+Afrique

Membre de la première cohorte Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Ce serait un euphémisme de dire que ces entrepreneurs sont motivés. Impatients, pour certains, de voir leur projet prendre forme, grâce à HEC Challenge+Afrique, ils partagent tous un dénominateur commun. Ce dénominateur, c’est l’ambition. De façon à réussir leur projet entrepreneurial, de répondre à un besoin, d’innover. En d’autres termes, l’ambition d’apporter de la valeur ajoutée.

L’objectif d’HEC Challenge+Afrique

Un apprenant de Challenge+Afrique

Un apprenant de la première édition de Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

En l’espèce, pour cette session 2021/2022, l’objectif était, avant tout, de former, ses entrepreneurs, au management. Mais aussi de valider le concept de leurs projets. Et cela, pour les outiller à la création d’entreprise et au développement de business plan. Notamment pour la recherche de financements.

Les deux volets d’HEC Challenge+Afrique

Des échanges entre les membres de la première promotion HEC Challenge+Afrique

Challenge+Afrique, c’est aussi le partage d’expérience. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

L’excellence d’HEC Paris combinée à l’expertise locale. Telle est la panacée Challenge+Afrique. Certes, le programme est résolument adapté aux défis de tout futur entrepreneur et aux réalités du continent Africain. Toutefois, il se veut ouvert sur le monde. Ainsi, depuis sa rentrée, les porteurs de projets de Challenge+Afrique et la promotion Challenge+ basée en France, sur le campus de Jouy-en-Josas d’HEC Paris partagent des cours en ligne ! Un format phygital original pensé pour deux choses. Premièrement, permettre aux participants d’HEC Challenge+Afrique de bénéficier des enseignements du corps professoral d’HEC Paris. En second, faire, de la sorte, que les deux promotions appartiennent à un seul et même réseau opérationnel.

Lamine Barro et Amie Kouamé au Bureau d'HEC Paris d'Abidjan

L’intelligence collective résumée en une image. Première cohorte Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Concernant les thématiques spécifiques à la région, elles ont été abordées en face-à-face. Evidemmment, par des experts locaux. En l’occurrence, des entrepreneurs à succès ou, encore, des alumni d’HEC Paris… Et cela, sous la forme de conférences, d’ateliers et de retours d’expérience. Abass Bila est Burkinabé. Et l’entrepreneur n’est ni à sa première startup, ni à sa première formation chez HEC Paris.

Une expérience inestimable

L'assiduité est de mise dans l'HEC Challenge+Afrique

Des apprenants assidus de la première cohorte Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Selon lui, cette expérience au format hybride est d’une valeur inestimable. « Non seulement les contenus sont de qualité et dispensés par une faculté internationale de renom. Mais en plus, ils sont adaptés aux entrepreneurs Africains. Ce format en ligne nous prépare aussi à l’après. Lorsque nous devrons, par exemple, recruter à l’étranger. Et, donc, manager à distance ». A-t-il affirmé.

Vincent N'goran à HEC Paris

Le DP de Strat’Marques, Vincent N’goran partageant son savoir avec la première cohorte Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Quant au côté humain, toujours selon ses dires, il tient une place importante dans cette formation. « Être accompagné par des entrepreneurs Africains et échanger avec les autres cohortes de Challenge+ en France crée un maillage fascinant d’entrepreneurs qui partagent le même mindset. Par conséquent, c’est une grande richesse ». A-t-il révélé.

Apprendre à oser avec HEC Paris !

des entrepreneurs déterminés à relever l'HEC Challenge+Afrique

La détermination de la première cohorte Challenge+Afrique en image. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Abass Bila l’a, également, souligné. Désormais, il apprend à oser ! « J’ai commencé le projet O’kiosk avec une vision plutôt minimaliste. Cependant, avec HEC Challenge+Afrique, je vois plus grand et plus loin. HEC Paris est vraiment à l’image de sa devise : Apprendre à oser ». A-t-il confié.

Une entrepreneure du Challenge+Afrique

Une entrepreneure du Challenge+Afrique en plein cours. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Le programme cache un autre atout majeur. Il s’agit du suivi personnalisé et des diagnostics réguliers dont font l’objet les projets. Un coaching, d’ailleurs, très plébiscité par les participants pour valider leurs idées et prendre du recul sur leur quotidien. Un quotidien, s’il en est, bien plus intense depuis qu’ils ont intégré Challenge+Afrique.

Les modules du programme HEC Challenge+Afrique

La créatrice d'étoffes précieuses à HEC Paris Abidjan

Une participante à la première édition Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

La finance d’entreprise et le droit des startups. De toute évidence des thématiques incontournables pour tout entrepreneur. De ce fait, elles ont, évidemment, été abordées dans le quatrième module du programme. Bien avant, la communication, la comptabilité ou, encore, la stratégie avaient été passées en revue. Enfin, offrir un socle de compétences dures et douces pour garantir la réussite du projet entrepreneurial était, aussi, l’enjeu de cette première édition de Challenge+Afrique. De quoi faire rêver de futures cotations en bourse.

La première promo d'HEC Challenge+Afrique

Des entrepreneurs de la première cohorte Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Et cela ne serait pas surprenant. Selon les Echos Start, parmi les 120 startups Françaises qui feront l’économie de demain, près de 25% d’entre elles sont passées par HEC CHALLENGE+ !

A destination de projets et profils divers

HEC Challenge+Afrique en image

L’enthousiasme de la première cohorte Challenge+Afrique en une image. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Des femmes, Des hommes. Ces porteurs de projets innovants aspirent à définir l’Afrique contemporaine et le futur du continent. Pourtant, à l’origine, ils sont ingénieurs, consultants, auditeurs, directeurs financiers, etc. Bref, de différents corps de métier. Mais tous ambitionnent la même chose : faire de leur projet un succès.

Amie Kouamé, la fondatrice d'Ayana est de la première cohorte d'HEC Challenge+Afrique

Amie Kouamé, Fondatrice d’Ayana. Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

A titre d’exemple, Amie Kouamé. Elle a lancé le webzine AYANA, il y a une dizaine d’années. Et depuis 11 ans qu’elle le dirige, le média est devenu le premier média féminin de la sous-région. De surcroît, en plus de son agence AYANA & Compagnie, elle est multitâche. De ce fait, il convient de souligner qu’elle est consultante en communication et fondatrice d’une marque dans l’agro-business. Le long de son parcours, elle a glané plusieurs prix. Parmi eux, les prix Entrepreneuriat et NTICs lors du forum All Africa Women Agenda, en 2019. Proclamée, par certains, Ambassadrice de l’innovation de Côte d’Ivoire, elle ne compte pas s’arrêter là. Avec HEC Challenge+Afrique, Amie espère développer ses compétences d’entrepreneure et faire de ses entreprises des valeurs incontournables, en Afrique.

Lamine Barro, fondateur d'Etudesk dans la première promotion de Challenge+Afrique d'HEC

Lamine Barro, Fondateur d’Etudesk. Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Quant à Lamine Barro, c’est un passionné d’informatique. Autodidacte, ses passages chez Microsoft West and Central Africa et dans plusieurs entreprises locales lui ont fait prendre conscience d’une chose. Cette chose, c’est, notamment, l’inadéquation entre la formation et l’emploi. Il a, alors, décidé de développer Etudesk. Une plateforme qui propose des solutions de e-learning pour faciliter le développement de compétences des jeunes Africains.

Pour ratisser tous les secteurs

Le DP de Strat'Marques donnant cours au bureau d'HEC Paris d'Abidjan

Vincent N’goran, DP de Strat’Marques donnant un cours à la première cohorte Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

En définitive, leurs projets s’avèrent aussi captivants que leurs parcours. Et ils ne sont pas les seuls ! Roukassfish, N’Zassa, AB Workflow, Evovle, Fatala ou encore Dephi Bank…  Des noms à retenir. Car ils pourraient bien faire parler d’eux dans peu de temps. Et pour cause. Qu’ils s’agissent de FinTech, d’éducation, de services, d’informatique… Chacun des 15 projets sélectionnés répond à un besoin identifié par son porteur.

Un participant à la formation Challenge+Afrique d'HEC Paris

Des membres de la première cohorte Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Pour exemple, tout en soutenant les aquaculteurs, Roukassfish propose la vente de produits frais de la pêche en circuit court. Quant aux projets O’Kiosk et Smart Home, tous deux ciblent le secteur de l’énergie. L’un pour réduire le déficit énergétique et augmenter le pouvoir d’achat des entreprises et des ménages. L’autre pour détecter la perte d’énergie et réduire la consommation énergétique des bâtiments.

Innover pour résoudre les problèmes

Mehdi Ben Geloune et Vincent N'goran, le DP de Strat'Marques dans le bureau de représentation d'HEC Paris pour l'Afrique de l'Ouest et Centraled

De gauche à droite, Mehdi Ben Geloune recevant le livre de Vincent N’goran, le DP de Strat’Marques. Challenge+Afrique. Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Mehdi Ben Geloune a cofondé AB Workflow avec Fadel, son frère. Leur ambition ? Résoudre un problème récurrent en Afrique. « Aujourd’hui, je souhaite être un acteur majeur de la révolution numérique Africaine. En remplaçant les habitudes manuelles par des outils de traitement de l’information simples, rapides et efficaces. En effet, beaucoup d’entreprises, en Afrique, sont encore frileuses à l’idée d’informatiser leurs systèmes, par manque d’informations, par peur du coût et de la difficulté à instaurer de nouveaux process à leurs équipes ». A-t-il expliqué.

La suite pour HEC Challenge+Afrique ?

Photo de famille de la première cohorte d'HEC Challenge+Afrique

Les membres de la première cohorte Challenge+Afrique. et du Bureau de représentation d’HEC Paris pour l’Afrique de l’Ouest Et Centrale. 25/05/2022. Plateau, Abidjan, CI. Crédit image : Strat’Marques

Pour rappel, le programme trentenaire HEC Challenge+ aide les porteurs de projets innovants, à fort potentiel de croissance, à élaborer leur business plan. Il les accompagne, aussi, dans leur développement. Sa formule pédagogique associe formation, conseil et suivi personnalisé. Depuis sa création, le programme a accompagné 666 projets innovants. Ceux-ci ont donné lieu à des réussites. A raison de 8 introductions en bourse, 30 fusions acquisitions, 800 brevets déposés. Et près de 1,2 milliards d’Euros levés auprès d’investisseurs publics et privés. Démarrée en octobre 2021, la fin des cours étaient en ce mois de mai 2022. Toutefois, la première édition de Challenge +Afrique, prendra officiellement fin le 06/10/2022, lors du Démo Day, où les entrepreneurs pitcheront leur projet devant d’éventuels investisseurs. Ce jour sera également jour de rentrée pour la deuxième cohorte d’HEC Challenge+Afrique.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Challenge+Afrique, s’entourer pour développer une entreprise innovante

Heineken exalte ses consommateurs lors de la finale de la Champions League

Previous article

Un groupe Ivoirien en maturité, les perspectives de SNEDAI

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply