Marque

GreenN quitte la Côte d’Ivoire pour la Lybie

0

Greenn quitte la côte d'ivoire

GreenN, le quatrième opérateur de téléphonie mobile en part de marché sur le sol ivoirien, vient d’être transféré à la Société postale de télécommunications et de technologie d’information et de communication en  Libye (Lptic).

D’après un communiqué publié mercredi dernier par le gouvernement provisoire de la Libye, cette mesure permettra à l’entreprise de profiter de l’expérience professionnelle exceptionnelle de la LPTIC et du soutien de sa direction.  ‘’Notre priorité est d’assurer que la base d’actifs opère efficacement et durablement. Une fois cela réalisé, nous chercherons à examiner des nouvelles opportunités de croissance et de démontrer notre valeur non seulement dans l’économie libyenne, mais aussi dans d’autres économies en croissance dans la région’’, a affirmé Faisal Gergab, président de la société LPTIC.

Il faut dire que ce choix  de LAP GREEN est forcément en réaction à la  sortie de  Bruno Koné, ministre ivoirien de la poste et des technologies de l’information et de la communication.  Le porte-parole du gouvernement avait demandé aux entreprises COMIUM, CAFE MOBILE, WARID  et  GREENN de fusionner.

En le faisant, ces opérateurs ayant pour point commun les difficultés financières  devaient pouvoir, selon lui,  permettre à l’Etat de recouvrer une dette qui s’élève à 91 milliards de FCFA, et dont  GreenN a une part de 9 milliards.

Soulignons que selon les récents chiffres communiqués par l’ARTCI, GreenN ne représente que 6% du marché de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire, soit 785 000 abonnés.

Quel sort est réservé aux 250 employés qui exerçaient au sein de cette entreprise ? L’avenir nous le dira.

Rodrigue SK

La revue de presse du Vendredi 28 Août 2015

Article précédent

Spécial – Grands Salons et Foires de 2015 à Paris|Septembre 2015

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Marque