Visite Green Label
Focus

GREEN LABEL : le corps enseignant séduit

0

Visite Green Label

Rassurer les derniers clients et motiver de nouveaux adhérents au projet GREEN LABEL telle a été l’idée qui a poussé les responsables de l’entreprise spécialisée dans l’agro-reboisement et l’épargne verte à rééditer sa traditionnelle sortie avec  nouveaux clients et prospects. C’était le samedi 07 Mai dernier.

Lire aussi: Epargne verte : Saviez-vous qu’avec 20.000 FCFA GREEN LABEL vous rend riche à vie ?

Il s’agissait pour cette unième sortie de faire visiter aux adhérents et aux indécis les biens fondés de cette épargne. Pour cette visite, deux sites à savoir Kindjrobo et de Ahouakro 3 ont été choisis.

Jeunes et adultes on fait le déplacement. Preuve que ce projet concerne tout le monde. Après les différentes visites, M. Kouadio Jonathan, Directeur Marketing de GREEN LABEL, a pendant près d’une heure, expliqué à ses invités les réels bénéfices qu’on tirerait de ces investissements. « Le teck est un bois qui se vend très bien et qui peut permettre d’avoir un retour sur investissement formidable. » a-t-il fait savoir. Une épargne rentable et sûre selon lui. « Le bois de teck est un bois dont les feux de brousse ne détruisent pas. Il est donc sécurisant. » a ajouté le Directeur.

Comment ça marche ?

M. Kouadio Jonathan, Directeur Marketing de GREEN LABEL

Avec seulement 20.000 FCFA par mois, GREEN LABEL donne la possibilité à ses clients de devenir propriétaire d’un hectare de champ de teck qu’ils pourraient exploiter au bout de quinze ans. Le coup total de cet investissement se chiffre à 3.600.000 FCFA avec un gain minimum de 10.000.000 de FCFA.

Lire aussi: GREEN LABEL : un capital confiance de plus en plus au vert

En plus d’être une épargne, le projet de GREEN LABEL s’inscrit dans la dynamique de la reforestation. Car, selon les informations concernant la déforestation, la Côte d’Ivoire perd près de 200.000 hectares de sa forêt chaque année. C’est donc dans le but de pallier à ce phénomène que Green Label s’est lancé dans l’épargne verte.

Que pensent les invités ?

IMG_9422

Après les explications de M. Kouadio, les invités ont posé des questions en vue de lever le voile sur leurs inquiétudes concernant le projet. Ces zones d’ombre étaient essentiellement en rapport avec le mode de paiement.

Lire aussi: GREEN LABEL : la liste des ‘’Ambassadeurs’’ s’allonge

Le Directeur Marketing de Green Label a signifié qu’il existe quatre modes de paiement qui sont, « le cash, l’espèce, le chèque et le virement bancaire ». Mais pour lui, le paiement par virement bancaire est le moyen le plus simple et rapide. Au terme de cet entretien, certains invités se sont prêtés à nos questions.

Wanda Serge Alain (Enseignant et futur adhérent) : Emu et intéressé

Wanda Serge Alain

« Moi je suis ému de savoir que ce projet est 100% ivoirien. Mais j’ai néanmoins une inquiétude. Je constate que Green Label est une jeune entreprise qui acquiert de l’expérience au fil des ans. Néanmoins je prendrai le risque, je suis intéressé. »

Miss Biailly Epiphanie (Comptable de formation, nouveau souscripteur) : le projet est novateur

Miss Biailly Epiphanie

« Je pense que le projet est novateur. Car il permet de prévoir l’avenir de nos enfants. Nous comptons prendre encore d’autres parcelles si nous avons les moyens. »

Tra Bi Clément (Psychologue futur adhérent) : je suis motivé

Tra Bi Clément

« Ma présence ici prouve ma motivation. Je suis intéressé. D’ici la fin du mois je souscrirai. »

Koffi Koffi Paulin (Agent de sécurité, futur adhérent) : convaincu

Koffi Koffi Paulin

« Je ne m’attendais pas à voir tout ça. Je n’étais pas encore convaincu jusqu’à maintenant. Je pense que dès le lundi j’irai souscrire. »

N’Zi Léopold (Enseignant, Responsable Syndical de Projet au Niveau de la Coordination) : y croire

M. N’Zi Léopold

« Moi je n’ai plus de doute. Je pense que le travail abattu et la communication fait autour du projet nous suffit largement pour nous donner de l’assurance. Il faut maintenant y croire et espérer, un lendemain meilleur. »

Dominique Koffi (Stg)

Investissements publicitaires 2015 : La télévision a récolté +9 milliards de FCFA

Previous article

Voodooment maman : fatalité & maternité

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Focus