les clients Green Label transportés dans le confort
les clients Green Label transportés dans le confort
Focus

GREEN LABEL : la liste des ‘’Ambassadeurs’’ s’allonge

0
les clients Green Label transportés dans le confort

les clients Green Label transportés dans le confort

Eux également avaient assurément rechigné face à la promesse d’attribution d’exploitations de tecks à partir de 20 000 FCFA. A l’instar de milliers de souscripteurs, ils ont fini par voir, toucher et surtout avoir le cœur net quant à un retour sur investissement. Ce, au détour d’une randonnée organisée samedi 23 avril dernier par l’opérateur GREEN LABEL.

Poussée par la légitime curiosité de savoir l’état d’avancement de leur épargne verte, une autre vague de clients de la société GREEN LABEL s’est prêtée à une visite des sites agro-forestiers de Taabo et de N’ziannouan.

L'auto car transportant les clients Green Label

L’auto car transportant les clients Green Label

Au nombre de trente sept (37) exactement, ces souscripteurs ont eu droit à une première incursion dans le vaste chantier de plants de tecks situé dans la région de Taabo.

Toute la délégation a écumé la parcelle ; estimée à environ 100 hectares ; de cette spéculation très prisée et ses larges feuilles avec.

Découverte pour certains, camping pour d’autres, l’escale de Taabo fut meublée d’échanges « fructueux » entre l’initiateur de la visite et ses partenaires.

M. BALLY respirant l'air naturel à plein poumon

M. BALLY respirant l’air naturel à plein poumon

Même son de cloche du côté de N’Ziannouan plus précisément à Ahouakro. Avec en prime, le partage d’un Cocktail à la manière GREEN LABEL : mets typiquement africains, boissons naturelles servis ; le tout dans un cadre exclusivement rural, un environnement exclusivement bio.

A l’allée comme au retour, mais aussi pendant la visite-terrain, M. Jonathan KOUADIO, Directeur Commercial et Marketing de GREEN LABEL, a répondu dans le menu détail aux préoccupations des convives.

Celles-ci s’articulaient en effet autour de deux problématiques essentielles  : la valeur marchande du teck à terme de l’exploitation ainsi que les dispositions prévues par le contrat en cas d’incapacité pour le souscripteur de continuer l’aventure.

Et leur interlocuteur de rassurer : «  Le teck nourrit sept (7) marchés de luxe à travers le monde. Mieux, la pratique indique que la demande demeure nettement supérieure à l’offre. Par conséquent, dans 20 ans voire plus, le marché reste toujours demandeur et les prix d’achat seront davantage intéressants. »

le temps d'un partage

le temps d’un partage

S’agissant de la pérennité du projet, M. KOUADIO a expliqué et a également instruit l’auditoire. En rappelant que même en cas de décès, les ayants droit du souscripteur sont pris en compte. « C’est la raison de la présence d’Assureurs dans le processus. » A-t-il justifié.

Au final, les clients, ont tous promis recommander l’opérateur à leur entourage. En témoignent les propos de M. BEDIA Raymond, Gestionnaire de compte dans une Maison de téléphonie : « Nous avons eu des échanges de vérité. Nous pouvons en déduire que les conditions sécuritaires sont réunies pour un réel retour sur investissement. Je pense que la durée du projet ne devrait pas constituer un obstacle car 10 ou 15 ans, selon moi c’est 10 ou 15 jours. Nous allons accroître notre capital tout en invitant nos contacts à y adhérer. »

M. BAHI Eric, Comptable est quant à lui reconnaissant du travail abattu par Green Label : « Nous conviendrons tous que la conduite d’un tel projet n’est pas aisé de nos jours même quand nous disposons de moyens financiers conséquents. De ce point de vue, j’estime que cette société nous permet de résoudre cette équation en plus de nous garantir un résultat probant au bout d’une opération aussi flexible. »

M COHEN, un autre souscripteur satisfait

M COHEN, un autre souscripteur satisfait

Notons que lorsque l’offensive commerciale s’avère concluante, l’autre étape consiste à formaliser les intentions dégagées. Le prospect devient en effet client seulement lorsque celui-ci paraphe le contrat le liant à GREEN LABEL.

Globalement, il est question pour cette société de créer et entretenir des plantations de tecks au bénéfice dudit client en contrepartie d’une épargne s’étendant sur un certain nombre de mois.

Marius Aka Fils, Envoyé Spécial à Taabo et N’ziannouan

La revue de presse du Jeudi 28 Avril 2016

Previous article

La revue de presse du Vendredi 29 Avril 2016

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Focus