Crédit image : Facebook.
AnalyseDossierStratégie

Grand oral pour la Côte d’Ivoire à la CGECI Academy 2022

0

La CGECI Academy, le Business event de référence pour les acteurs des secteurs privé et  public, en Côte d’Ivoire, a célébré son 10ème anniversaire. 10 ans d’impact pour le développement du secteur privé. Et de ses relations avec les entités publiques. Pour cette 10ème édition, la solidarité économique Francophone était à l’honneur. Pour ce faire, les promoteurs de l’évènement ont innové. Ainsi, les 27 et 28 octobre 2022, la CGECI Academy accueillait, aussi, la 2ème REF, la Rencontre des Entrepreneurs Francophones. Cependant, l’autre surprise de ce rendez-vous annuel n’était autre que le Grand Oral réalisé par l’Etat de Côte d’Ivoire. Lors de celui-ci, le pays a profité de la présence de délégations de patronats issues d’une trentaine de pays pour présenter les opportunités d’investissement dans 4 secteurs stratégiques.

 

Pitch pour la Côte d’Ivoire à la CGECI Academy 2022

Le président de la CGECI.

Jean-Marie Ackah. Crédit mage : Facebook

Le 28/10/2022, à la salle des fêtes du Sofitel Hôtel Ivoire, Cocody – Abidjan – Côte d’Ivoire, une surprise attendait les participants, à cette 10ème CGECI Academy. En effet, à la faveur de la cérémonie de clôture du business event, profitant de cette lucarne, l’Etat de Côte d’Ivoire a réalisé un exercice inédit ! Se muant en entrepreneur, il a pitché, pour 7 minutes chacun, 4 secteurs stratégiques d’investissement dans le pays. Des secteurs qui, d’ailleurs, s’inscrivent dans sa stratégie de développement, à l’horizon 2030.

 

Crédit image : Facebook.

Il faut savoir que la Francophonie, avec près de 300 millions de locuteurs sur les 5 continents, est, à l’heure actuelle, la 3ème langue la plus usitée dans les milieux d’affaires. De plus, d’ici 30 ans, le nombre d’utilisateurs de la langue de Molière devrait doublé et passé à 600 millions ! C’est dire le potentiel de la Francophonie et l’importance d’une solidarité économique Francophone. Un potentiel qui, s’il est porté par une solidarité réelle, serait susceptible d’adresser, efficacement, un marché aux possibilités, jusqu’alors, sous exploitées.

4 secteurs stratégiques présentés à la 10ème CGECI Academy

Patrick Achi à la clôture de la 10ème CGECI Academy.

Patrick Achi, premier Ministre de Côte d’Ivoire. Crédit image : Facebook.

C’est donc, en tout état de cause, que la Côte d’Ivoire a fait l’exposé, devant la presse et un parterre d’investisseurs, Grande Entreprise et PME, de 4 secteurs stratégiques d’investissement. Des secteurs qui, au titre du PND, Plan Nationale de Développement, 2021-2025, devraient tirer la croissance du pays à 7%, dans les 10 années à venir.

La Santé

Pierre Dimba, Ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle de Côte d’Ivoire. Crédit image : AIP.

La récurrence de crises, ces 3 dernières années, a mis en lumière les insuffisances des différents systèmes sanitaires, en Afrique comme ailleurs. En conséquence, pour les investisseurs, les opportunités dans le secteur pharmaceutique, en particulier, et dans les infrastructures sanitaires, en général, sont bien réelles. Sachant, notamment, que la Côte d’Ivoire dispose d’une administration structurée et favorise les investissements dans ces domaines.

 

Crédit image : Facebook.

L’exemple le plus significatif, s’il fallait en citer un, c’est la croissance de 18%, observée en 2021, dans le secteur de la santé. En outre, la prévalence de pathologies telles que le diabète, l’hypertension artérielle et autres maladies cardio vasculaires… emmènent les acteurs à revoir leur stratégie en la matière. Investir, donc, dans un Etat comme la Côte d’Ivoire, classé dans le Top 10 des pays Africains les plus attractifs et influents, leader sur un marché régional de 450 millions d’habitants, parait, à ce titre, judicieux.

Construction, Logement et urbanisation

Bruno Koné à la CGECI Academy 2022.

Bruno Koné Nabagne, Ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme de Côte d’Ivoire. Crédit image : Abidjan.net.

Il faut savoir que la Côte d’Ivoire est, aujourd’hui, à un taux d’urbanisation de 52%. Si Abidjan compte la plus forte concentration de population urbaine, avec 7 millions d’habitants, plus de la moitié des populations de ce pays de plus de 29 millions d’habitants vit en zone urbaine. En l’occurrence, 16 millions d’individus. Toutefois, l’urbanisation intensive a ses dérives. Or, la modernité n’exclut pas le contrôle. C’est pourquoi la terre d’éburnie travaille à l’implantation de villes nouvelles à :

  • Jacqueville
  • Bassam
  • Anyama…

Une nécessité sur un territoire de 322.462 km2 qui accuse un déficit de 600.000 logements ! Et où l’Etat, les promoteurs immobilier et les particuliers construisent, à peine, entre 20.000 et 30.000 logements par an. Dans ce contexte, la Côte d’Ivoire visent, en synergie avec les opérateurs économiques, la création de 50.000 à 60.000 logements par an. Pour réduire, d’ici 10 ans, cet écart. Cet écart entre besoin réel et offre disponible. Une stratégie qui, en outre, devrait conduire, également, à la création de 1.600.000 emplois par an. Et ce, sans compter les activités de rénovation urbaine.

Industrie et Agro-industrie

Les opportunités de l'agroindustrie présentées à la CGECI Academy

Souleymane Diarrassouba, Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME de Côte d’Ivoire. Crédit Image : AFRIK SOIR.

La Côte d’Ivoire regorge de nombreuses ressources. Mais elle est surtout reconnue comme l’un des leaders mondiaux de la production de cacao, de café d’anacarde… Malheureusement, le pays transforme peu, voire à peine, ses ressources. De sorte qu’il est loin de son plein potentiel. Au-delà donc de l’industrialisation, l’agro-industrie est un chantier majeur pour la nation de Félix Houphouët Boigny. Une nation toujours en quête de l’autosuffisance alimentaire, dans un monde miné par les crises. Face, donc, au défi que représente la souveraineté alimentaire, l’Etat entend encourager les opérateurs économiques à investir dans la production vivrière.

Le Numérique

Amadou Coulibaly, Ministre de la Communication et de l’Économie numérique de la Côte d’Ivoire. Crédit image : CIO Mag.

C’est un secret de Polichinelle, le Web 2.0 et, maintenant, le Web 3 ont révolutionné le monde. Tant dans l’appréhension de ce dernier que dans ses habitudes de consommation. En Côte d’Ivoire, l’économie numérique représente 3% du PIB national. Le tiers de la population, soit environ 10%, utilise Internet et/ou effectue régulièrement des transactions par Mobile Money. Que ce soit dans le cadre privé ou professionnel. S’il existe, encore, dans le pays, des zones blanches, l’inclusion numérique est, à n’en point douter, l’un des chantiers majeurs du pays des éléphants. Un chantier stratégique dans un monde où la digitalisation des process et les appareils dits connectés deviennent incontournables. Le développement des activités et infrastructures affiliées est, donc, une opportunité d’investissement pour les entrepreneurs.

Crédit image : AFRICA MUTANDI.

Pour rappel, la première REF s’est tenue les 24 et 25 août 2021 à Paris, en France. A cette occasion, l’Etat de Côte d’Ivoire avait invité l’APF, Alliance des Patronats Francophones, à se rendre dans ses terres. Aujourd’hui, avec cette deuxième REF, c’est chose faite ! Les 19, 20 et 21 novembre 2022, l’Alliance sera à Djerba, en Tunisie. Afin de poursuivre cet élan de dynamisation de la solidarité économique Francophone. La prochaine REF se déroulera les 04, 05 et 06 juin 2023 dans la province du Québec, au Canada.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

CGECI Academy 2022, la nécessité d’une solidarité économique Francophone

 

 

 

Orange pour l’éthique et contre la corruption !

Previous article

YouScribe, le savoir accessible à tous !

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Analyse