Event

Financement des projets agricoles en Côte d’Ivoire : l’AVA obtient l’appui de la CAISSE d’EPARGNE

0

 AKA

La CAISSE d’EPARGNE et l’Agence pour la Valorisation de l’Agriculture (AVA) ont décidé d’unir leurs forces pour donner plus de clarté à l’économie verte ivoirienne. Une convention de partenariat a été signée entre ces deux structures hier au siège du banquier de « Proximité » sis à Abidjan-Plateau.

L’AVA n’aura pas prêché en désert. Quand bien même parfois, ces incessants SOS en faveur du monde agricole, se font  depuis la partie septentrionale ivoirienne quelque peu aride. Pas besoin de faire un idéogramme pour capter le sens de ce symbole. Car symbole c’en est un.

Cette convention de partenariat entre l’AVA et la CAISSE d’EPARGNE n’est pas qu’allégorique ; bien au-delà. Mais elle marque d’une part la consécration d’un parcours. Celui de l’Agence agricole qui vient d’extraire une grosse épine de ses pieds dans sa randonnée forestière.  Structure qui contre vents et marées, a réussi à donner aux paysans et aux pasteurs, un statut  honorable. Loin du faire-valoir dont ils faisaient l’objet des années en arrière.

D’autres parts, cet accord constitue la première réaction concrète à un appel vieux d’une décennie. En effet, depuis sa création, l’organisation dirigée par Jennifer CERES  plaide pour le soutien financier des paysans. Comme moyens : conférences, tribunes, voyages  mais aussi productions audiovisuelles (Ndlr : Emission ‘’Brave Paysan’’), se multiplient à travers le monde pour atteindre cet objectif qui vient de  connaitre un début de formalisation avec l’assistance de la  CAISSE d’EPARGNE.

Les raisons qui ont motivé le banquier à s’allier à l’AVA sont de deux (2) ordres selon son Directeur Général, M. Mamah DIABAGATE.  D’abord le financier se dit séduit par l’engagement de sa partenaire dans la mission qu’elle s’est assignée.

Ensuite, le patron de la CAISSE d’EPARGNE a déclaré que son établissement partage les valeurs du promoteur agricole : « Notre partenariat est encré dans l’essentiel de la vie agricole de notre pays. Nous sommes le N°1 de la proximité et nous voulons voir tous  les acteurs agricoles  sortir de la précarité. Et nous sommes décidés à le faire. »

Le disant, le désormais argentier des paysans a déclaré avoir mobilisé « un(1) à deux (2) milliards de F CFA » pour la cause.  Il s’agira donc pour le communicant agricole d’encadrer éleveurs et agriculteurs à l’effet de les orienter vers le financement de leurs projets.

Autres implications de cette union, M. DIABAGATE promet apporter son appui à toutes les actions de communication agricole initiées par son partenaire. En plus d’autres opérations de communication d’envergures annoncées d’ici peu.

De son côté, la promotrice des Journées Nationales de Valorisation de l’Agriculture des Ressources Animales et Halieutiques (JNVA) à confié ceci à la presse : «  Je salue ce partenariat qui permettra aussi d’aider la jeunesse rurale à s’occuper sainement. Je crois que notre partenaire est un grand visionnaire en ce sens que les JNVA 2015 tableront sur la problématique du financement de l’Agriculture.»

Entre autres manifestations de cette collaboration, le « N°1 de la proximité bancaire » envisage distribuer gratuitement des cartes bancaires prépayées aux paysans lors des JNVA 2015 prévues en juillet prochain à Daoukro. «  Ils pourront faire des opérations directement dans nos agences mobiles (Ndlr : Des camions-guichets) » a précisé le Dg de la banque.

Marius Aka Fils

KAMAX: Pâté kamax

Previous article

NESTLE: Cordon bleu du 23 04 2015

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Event