Itinéraire

Et si on commençait par Jacques SEGUELA ?

0
29

Jacques SEGUELA

Chef d’orchestre dans la stratégie de grosses marques, il n’est nullement inhabituel d’apercevoir Jacques SEGUELA resserrer les vis du tambour médiatique d’Hommes politiques de 1er rang. Pourtant Docteur en Pharmacie, celui dont le nom rime désormais avec la mythique phrase : «Si on n’a pas de Rolex à 50 ans, c’est qu’on a raté sa vie » est aujourd’hui une figure iconique de la publicité. Un repère qui nous fait obligation de déférence.

Signe des temps, à chaque génération son modèle. La personnalité de Jacques SEGUELA recueille, malgré tout, l’écho favorable des initiés de tous les bois sacrés. Jacques SEGUELA est né le 23 février 1934 à Paris.  Parler de la vie de ce Touche-à-tout serait fastidieux. Car les publications et autres empreintes laissées par ce publicitaire hors paire, suffisent à montrer la complexité de cette tâche.  Ce faisant, nous allons nous limiter à son « Curriculum publicitae »

Le Doctorat en Pharmacie en poche à l’âge de 25 ans n’a eu aucune influence sur cet homme atypique. D’ailleurs, il va claquer la porte des laboratoires de chimie et  embarquer  pour la marque  Citroën avec laquelle il réussi le premier tour du monde. Enorme  signe avant coureur car dans cette ferveur,  SEGUELA sort « La Terre en rond », un livre vendu à 150. 000 exemplaires. Le succès est déjà là.

Cinq ans plus tard, le pharmacien affûte sa plume. Désormais de plein pied dans l’écriture journalistique, il laisse ses empruntes 2 ans durant à Paris Match avant d’atterrir à France Soir. Sa capacité d’adaptation achève de convaincre. Seulement 24 mois après,  ce ‘’Messie’’ de l’image va décrocher le poste de  Producteur  de la chaîne de télévision française ORTF.

C’est à l’âge de 35 ans que la prémonition va prendre entièrement forme. La blouse blanche est définitivement rangée au placard. Car en réalité, celui qui deviendra plus tard Co-fondateur de la célèbre Agence de Communication RSCG, aurait étudié les Sciences de Pharmacie juste pour faire plaisir à sa famille.

En 1969, Jacques SEGUELA s’associe à Bernard Roux pour former  l’Agence ROUX SEGUELA. Première annonce, grand succès : le Président  Georges  POMPIDOU en acteur.  Le train du succès venait ainsi  de démarrer. 1974, l’agence de sondage IFOP lui attribue ‘’la palme’’ de la « meilleure publicité des 30 dernières années » avec le lancement des produits libres de Carrefour. LOUIS VUITTON, LE PRINTEMPS, AFFLELOU et biens d’autres snobes vont passer dans le moule de  ce que l’Abidjanais  appellerait  la  ‘’ La Seguelamania’’. 

En 1974, il déclare officiellement son amour à la Pub à travers : « Ne dites pas à ma mère que je suis dans la publicité, elle me croit pianiste dans un bordel », un autre ouvrage. L’année d’après, géniteur  d’un coup de  « Force Tranquille », cette expression devient le slogan culte du Président François MITTERAND. De cette relation amoureuse naît  « Fils de Pub », une publication aujourd’hui  traduite en dix langues.  Mais la talent d’écrivain n’effrite en rien celui  de  génie créateur. Car le succès des  campagnes : Le Club Med, Air France, APPLE et  Microsoft, seront  également à mettre à son actif.

En 1991, son Agence RSCG fusionne avec EUROCOM pour devenir EURO RSCG. En octobre 2012, cette société change de dénomination et prend le nom de la Holding HAVAS Advertising  ou alors  HAVAS WORLDWIDE. L’un des plus larges réseaux multidisciplinaires dans les métiers de la Communication avec 233 agences à travers le monde.  Et 5ème mondial  derrière OMNICOM, WPP, INTERPUBLI et PUBLICIS.

A 80 ans, Jacques SEGUELA porte la double casquette de Vice-président et Chief Creative Officer (Patron Créatif) d’HAVAS. L’homme a  écrit 29 livres, sillonné 100 fois la planète pour créer ou animer les agences du groupe, créé ou participé à plus de 1000 campagnes, dont 20 Présidentielles.

Marius Aka Fils

Prospective marketing : Découvrez les 7 tendances

Article précédent

Presse en ligne : Le payant va-t-il s’imposer ?

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Itinéraire