DossierStrat'TechTech

Enfin une borne de recharge publique pour véhicules électriques en Côte d’Ivoire !

0

En 2020, la Côte d’Ivoire se lançait, effectivement, dans une opération d’envergure. Une opération dont le but n’est autre que le renouvellement du parc automobile sur le territoire. Aujourd’hui, cette initiative permet, non seulement, la multiplication des achats de voitures neuves. Mais également aux concessionnaires comme SOCIDA, CFA Motors ou encore Rimco Motors et Sam Motors d’atteindre des niveaux records, en matière de vente de véhicules, en terre Ivoirienne. Et, alors que le vent de l’avent souffle partout dans le monde, sur les routes du pays des pachydermes, de drôles d’engins font leur apparition : Les voitures électriques.

Une borne pour véhicules électriques installée par Auto24 et EV.Tech

Crédit image : Affairage.ci.

En Côte d’Ivoire, AUTO24, c’est la nouvelle plateforme de vente et rachat de véhicules d’occasion inspectés et certifiés. Officiellement installée en terre d’éburnie depuis Septembre 2022, la filiale d’Africar Group, leader des petites annonces automobiles en Afrique, propose, déjà, plus d’une centaine de véhicules d’occasion. En l’occurrence, des véhicules tous inspectés et certifiés, dotés de services inédits pour le secteur, en Afrique. Des services tels que :

  • Une garantie de six mois, extensible à un an.
  • Une année d’assistance et remorquage.
  • Un an d’assurance.
  • Un an de maintenance avec le réseau Autofast de la CFAO, etc.

Pour étoffer sa proposition de services, sur un marché qui n’en est qu’à ses balbutiements, AUTO24, accompagnée par la société locale EV.Tech, installe la première borne de recharge publique pour véhicules électriques, dans le pays.

Les véhicules électriques, un marché en pleine croissance ?

Crédit image : Energie Plus Le Site.

Il faut dire qu’en à peine une décennie, le marché mondial des véhicules électriques a connu une croissance vertigineuse. Pour preuve, de 120.000 voitures électriques vendues par an, en 2012, le chiffre est passé à 120.000 voitures électriques vendues par semaine. Avec une pointe à plus de 6,6 millions par an, en 2021 ! Des résultats qui sont loin d’être le fruit du hasard. Mais plutôt ceux d’un besoin né d’un contexte bien précis. En effet, les différentes crises énergétiques et les hausses des prix du pétrole ont, par ricochet, développé l’engouement des consommateurs pour ce type de voitures. Un engouement qui croît, tout autant, dans le cœur des consommateurs Africains, en général. Que dans celui des consommateurs Ivoiriens, en particulier. Des consommateurs qui, selon les enquêtes de Strat’Marques, se disent, de plus en plus, à l’écoute d’offres dans ce sens. Et, pourquoi pas, prêts à passer à l’achat !

C’est pourquoi, fort de ce constat, la startup Africaine AUTO24, soutenue par le groupe automobile Stellantis, s’attaque au marché des véhicules électriques d’occasion, en Côte d’Ivoire. Pour appuyer sa proposition, elle vient même d’installer, il y a peu, la première borne publique de recharge de voitures électriques dans le pays. Plus précisément à Treichville – Abidjan – Côte d’Ivoire, devant son siège social. Un siège qui accueille, également, son showroom.

Plus de 5.000 bornes de recharge en prévision !

Une voiture électrique en charge.

Crédit image : La Tribune.

Et ce n’est pas tout ! AUTO24 prévoit d’accompagner la société Ivoirienne EV.Tech dans son activité. A cet effet, ce sont donc plus de 5.000 bornes de recharge que les 2 entreprises comptent fournir, au pays, dans les années à venir. Et ce, afin de rendre accessible les acquisitions et l’utilisation de véhicules électriques. Sur un territoire cruellement en manque de ces fameuses bornes électriques nécessaires à l’utilisation, sans stress, desdits véhicules.

La Côte d’Ivoire, un terrain propice pour l’électrique ?

Il faut rappeler que la Côte d’Ivoire a l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique. Avec un taux de croissance annuelle de près de 7% sur la dernière décennie, la qualité de ses infrastructures et ses grands chantiers BTP en font un terrain propice pour l’accueil de ces véhicules en vogue. A condition, bien évidemment, de trouver le cocktail parfait entre besoins énergétiques et nécessités écologiques. Une recette qui ne devrait pas être trop difficile à trouver. Puisqu’avec bientôt 42% de la production énergétique du pays composée d’énergie vertes à base d’hydraulique, de biomasse et de solaire, l’importation de véhicules électriques d’occasion, reconditionnés et certifiés, a toute sa place. De plus, le pays est engagé dans de grand chantiers. A titre d’exemple :

  • La multiplicité des routes et des ponts.
  • La baie de Cocody et le train urbain.
  • La récurrence des évènements nationaux et internationaux.
  • La stratégie Sublime Côte d’Ivoire.
  • L’accueil, en janvier 2024, de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations…

Autant de perspectives qui devraient accroître la visibilité, déjà non négligeable, du pays de Didier Drogba, dans les années à venir. Et qui poussent AUTO24 à accélérer son positionnement sur le marché Ivoirien. Ainsi, dès janvier 2023, la start-up proposera une première gamme de véhicules électriques d’occasion pour les particuliers et les entreprises, au niveau local. Dans le détail, l’entreprise a déjà révélé le nom de quelques véhicules qui composeront cette gamme. Parmi eux, les modèles :

Un modèle électrique KIA.

Un véhicule électrique Hyundai.

La Tesla 3, une voiture électrique.

Ces véhicules seront vendus dans un pack incluant l’installation complète de la bonne de recharge, au bureau ou à domicile ! A noter, également. L’entreprise enregistre aussi, d’ores et déjà, des commandes sur des véhicules haut de gamme telle que la Tesla Model 3.

Le co-fondateur et CEO d’Africar Group et AUTO24.africa.

Axel Peyrière. Crédit image : LinkedIn.

S’exprimant au sujet de la première borne de recharge publique pour véhicules électriques en Côte d’Ivoire, Axel Peyrière, co-fondateur et CEO d’Africar Group et AUTO24.africa a déclaré : « Nous sommes très fiers, avec toute l’équipe d’AUTO24, de faire avancer la Côte d’Ivoire et l’Afrique Sub Saharienne dans l’électrification de son parc automobile, en installant cette première borne de recharge publique dans le pays, et ainsi pousser les consommateurs locaux à s’intéresser au sujet. Surtout que la Côte d’Ivoire a l’un des mix énergétiques les plus verts de tout le continent. Grâce à sa production d’énergie électrique avec des barrages hydroélectrique notamment ».

Pour rappel, Africar Group Pty Ltd est une structure Australienne. Elle possède, exploite et développe le plus grand réseau automobile en Afrique. Présente dans plus de 45 pays, elle couvre des marchés totalisant plus d’un milliard de personnes. Lancée par Emerging Classifieds Ventures, la société est spécialisée dans la création et l’exploitation de places de marché sur les marchés émergents. Quant à Ev.Tech, c’est le premier concepteur Africain d’infrastructures de recharge dédiées aux spécificités et réalités locales. Basée en Abidjan, EV.Tech regroupe des compétences en ingénierie internationale et se développe dans la sous-région, à travers son réseau de partenaires. L’entreprise est un membre actif de l’APEME-CI.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

La percée des véhicules Chinois en Côte d’Ivoire

AFRICA SANTE EXPO, un engagement pour l’amélioration de la santé en Afrique

Previous article

Mondhiro rend vos pieds uniques et bien plus encore !

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Dossier