A gauche, Laetitia Gadegbeku Coulibaly. DG Endeavour CI
Crédit image : 35°Ouest
Emploi / FormationStrat'Emploi

Endeavour, un minier engagé dans l’éducation et la formation

0

Endeavour Mining est l’un des principaux producteurs mondial d’or. Et en Afrique de l’Ouest, c’est le plus important. En effet, il exploite des mines au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Sénégal. De plus, l’entreprise détient un solide portefeuille de projet de développement. Ainsi que des actifs d’exploration. Notamment dans la ceinture de roches vertes Birimienne. Une zone très prometteuse de l’Afrique Occidentale. Dans le cadre de sa politique RSE, Endeavour investit dans le développement économique, la santé, l’accès à l’eau et l’énergie, et l’éducation dans ses pays hôtes. Et ce, à travers sa Fondation Endeavour. C’est dans ce cadre que la multinationale minière et l’Etat de Côte d’Ivoire se sont retrouvés, le 14/06/2022. Pour la signature non pas d’une, mais de deux conventions !

Il faut dire qu’en matière de responsabilité sociale, Endeavour est très actives dans la région. Par exemple :

  • Au Burkina Faso, son programme Elites de demain offre des bourses d’études aux étudiants les plus méritants. De plus, en collaboration avec 5 universités du pays des hommes intègres, le minier octroi des stages à des étudiants. Volet santé, pour le projet un village sans paludisme, c’est 100 millions de FCFA que la Fondation Endeavour a décaissés.
  • Avec l’Agence Sénégalaise  de la grande muraille verte, c’est une convention à hauteur de 40 millions de FCFA qu’elle a conclue pour contribuer à la reforestation de la bande Sahélienne.
  • Au Mali, son fonds d’investissements ECOVED finance Mali Shi. Un projet pour la création de la première usine de transformation de Beurre de Karité, dans le pays. En vue, notamment, d’aider à l’émancipation de ces 20.000 femmes qui récoltent et commercialisent la noix de karité.

Ainsi, le 14/06/2022, alors que l’affluence est à son paroxysme au Sofitel Hôtel Ivoire qui abritait le CEO Forum 2022, au Pullman Hotel, ce n’est pas une mais deux conventions que Endeavour signait avec l’Etat de Côte d’Ivoire. Le tout, pour une enveloppe globale de 180 millions de FCFA. L’objectif ? D’une part, faire la promotion de l’employabilité. Autour du projet de développement du nouveau gisement de Lafigué. De l’autre, développer les compétences locales. Et faciliter la collaboration sur une bas inclusive et participative.

De gauche à droite, Sébastien de Montessus, CEO d’Endeavour Mining Corporation et Koffi N’Guessan, Ministrede l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage. Crédit image : 35°Ouest

Pour cette occasion, le Président Directeur General du groupe était présent. Selon  Sébastien de Montessus : « Ce projet Employabilité et Entrepreneuriat Lafigué démontre l’importance des communautés hôtes pour Endeavour. Nous voulons que les communautés, qui nous accueillent, profitent des retombées de la présence d’un projet minier. En augmentant leurs chances d’avoir un emploi sur la mine, ou ailleurs. Et renforcer leurs capacités. Afin de créer un écosystème économique solide aux bénéfices de tous les habitants de la région. Endeavour Mining est fier de soutenir l’Etat Ivoirien dans ses efforts pour l’employabilité et l’entrepreneuriat. A travers ces collaborations avec le Ministère de l’Education nationale et de L’Alphabétisation. Et le Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage ».

Pour ce faire, Endeavour et l’Etat de Côte d’Ivoire ont signé deux Protocoles :

  • Ainsi, alors que la Côte d’Ivoire est engagé dans les Etats généraux de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, le premier protocole, conclu avec son Ministère tombe à point nommé. Et pour cause. La signature scellée permet à la Fondation Endeavour de financer, pendant un an, le projet du Ministère du Dr Mariatou Koné. Ainsi, les plus de 40 millions de FCFA attribués, par Endeavour, permettront l’Alphabétisation de 500 jeunes.  De plus, dans les 5 villages concernés, les écoles accueillant ces jeunes seront équipés en panneaux photovoltaïques.
  • Quant à la deuxième convention, elle intéresse le Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage. Paraphée, elle permet à Endeavour Mining de contribuer, significativement, à la formation professionnelle. Et à l’amélioration du taux d’employabilité des jeunes. Dans la région du Hambol. Par ce biais, c’est, donc, 150 jeunes qui seront formés professionnellement, pendant 4 mois, à divers métiers. A savoir : conduite de gros engins, cuisine, hôtellerie/restauration, peinture, plomberie, maçonnerie, chaudronnerie, électricité d’équipement, mine, installation de toilette, soudure, menuiserie…

Photo de famille avec des représentant d’Endeavour Mining, de l’Etat de Côte d’Ivoire, du GIZ, du Canada et des Royaumes Unis. Signature de convention. 14/06/2022. Pullman Hôtel. Plateau, Abidjan, Côte d’Ivoire. Crédit image : 35°Ouest.

Pour rappel, Endeavour Mining est membre du Conseil mondial de l’or. La multinationale aurifère est cotée aux bourses de Londres et de Toronto, sous le symbole EDV. Dans le cadre des ces 2 protocoles, 50 entreprises de la région du Hambol verront, également, leurs capacités renforcés.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

BNI : L’Excellence en 2021, la Performance pour 2026 !

 

BNI : L’Excellence en 2021, la Performance pour 2026 !

Previous article

OMNITRAVAUX, une expertise locale au cœur de grands chantiers de développement de la Côte d’Ivoire

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply