AnalyseStratégie

Editorial : Repenser le Tourisme pour le rayonnement de la Sublime Côte d’Ivoire ?

0

Comme chaque 27/09/2022, le monde célèbre la JMT, Journée Mondiale du Tourisme. L’année dernière, à la même date, la Côte d’Ivoire et Abidjan, sa Capitale économique, accueillait les précédentes célébrations de l’écosystème touristique. Cette année, pour la 42ème édition, le gotha mondial du secteur est à Bali, en Indonésie. Afin de Repenser le Tourisme. Une thématique d’actualité dans un monde qui apprend à vivre avec la maladie. Si l’industrie Touristique a fait et fait face aux conséquences des diverses crises liées, de près ou de loin, à la pandémie de la Covid-19, une question se pose tout de même : L’heure est-elle à l’optimiste, surtout pour la Sublime Côte d’Ivoire ? Editorial. 

Le Top 5 Africain dans 3 ans ?

En 2018, L’Etat Ivoirien démarrait, de manière effective, sa Stratégie nationale de développement touristique. Dénommée Sublime Côte d’Ivoire, l’ambition, ici, est, clairement d’hisser la destination Ivoirienne dans le Top 5 Africain. Et ce, à l’échéance 2025. Pour ce faire, le pays veut se positionner comme un véritable hub d’affaires et la base du divertissement régional. Avec, en ligne de mire, un ratio de 5 millions de visiteurs par an !

 

JMT. Sofitel Hôtel Ivoire. Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire. 27-09-2021. Crédit image : Ministère du Tourisme et des Loisirs

Dans cette optique, l’accueil, par la terre d’éburnie, le 27/09/2021, de la célébration officielle de la 41ème JMT était un signe encourageant. Puisqu’il a permis à la Sublime Côte d’Ivoire de montrer, au monde, son leadership, en la matière. Et sa volonté éclairée de faire du Tourisme et des Loisirs, l’un des piliers de son développement.

La nécessité d’une approche immersive

JMT. Sofitel Hôtel Ivoire. Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire. 27-09-2021. Crédit image : Ministère du Tourisme et des Loisirs

Si la Stratégie et le vœux sont pieux, ils requièrent, tout de même, une approche immersive. Car Repenser le Tourisme, c’est, avant tout, dépassé les stigmates laisser par la pandémie. Or, pour se faire, il faut une réinvention globale de tout l’écosystème touristique. Et cela, grâce à un changement
de paradigmes. Dans nos contrées, entre autres.

 

Le Tourisme et les loisirs, une industrie à fort potentiel que la Sublime Côte d’Ivoire ne compte pas négliger !

 

 

Participants JMT. Sofitel Hôtel Ivoire. Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire. 27-09-2021. Crédit image : Ministère du Tourisme et des Loisirs.

L’acception et la pratique du voyage, de la découverte, du divertissement et des investissements dans le secteur. Tels sont les éléments majeurs pour un développement réel du secteur. Parce qu’il faut le rappeler, en dépit de tous les aléas, le Tourisme et les Loisirs sont :

  • Le 3ème secteur importateur au monde.
  • Et le 10ème vivier d’employabilité.

Toutefois, dans cette analyse mi-figue, mi-raisin de la situation, il convient d’indiquer que, ces derniers temps, la Côte d’Ivoire présente de belles choses. En effet, la pertinence de sa stratégie Sublime Côte d’Ivoire a, non seulement, affirmé son leadership, dans le domaine. Mais l’a, également, conduit à la présidence de la CAF OMT, Commission ministérielle pour l’Afrique de l’Organisation Mondiale du Tourisme. Ainsi qu’à celle du Conseil exécutif de l’OMT.

La place du Secteur Privé et de l’écologie dans la Sublime Côte d’Ivoire ?

Nader Fakhry élevé au rang d'Ambassadeur de la Sublime Côte d'Ivoire

Crédit image : Ministère du Tourisme et des Loisirs.

Pour en revenir aux pistes de solutions, il est évident que l’intégration du secteur privé et des acteurs locaux est primordiale. Pour le déploiement efficient de la Sublime Côte d’Ivoire. En y incluant, bien sur, l’aspect écologique. A travers un respect de l’environnement dans l’implantation des projets touristiques. Et la promotion de l’écotourisme, dans le pays des éléphants.

 

 

 

 

En outre, la formation des acteurs du secteur, aux paradigmes innovants, est de mise. Dans un monde où la digitalisation des pratiques mercatiques et communicationnelles du Tourisme, sont l’avenir.

 

L’ADN d’hospitalité de la Sublime Côte d’Ivoire

 

Siandou Fofana. Crédit image : Ministère du Tourisme et des Loisirs.

C’est pourquoi, à l’occasion de la 42ème édition des JMT, la Côte d’Ivoire, par l’intermédiaire de son Monsieur Tourisme et Loisirs, Siandou Fofana a fait une déclaration. «… Par la réalisation de ce rêve éveillé de faire de notre pays, une nation à vocation touristique. La Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2023), que nous accueillerons en janvier-février 2024, est la plateforme idéale pour (dé) montrer à la face du monde, que notre ADN de pays de l’hospitalité, inscrite dans notre hymne national, est d’une force de vie, vivifiante. Que notre richesse et notre diversité culturelle est notre force. Et que la beauté de nos paysages et l’authenticité de notre faune, avec la sève inaltérable de notre flore, est le marqueur d’une destination qui compte ».

 

Crédit image : lepetitjournal.

Poursuivant son propos, l’homme indique que : « Pays parmi les plus réformateurs selon le classement Doing Business, la Sublime Côte d’Ivoire sait aussi compter sur sa jeunesse. Qu’elle a le devoir de former et d’inscrire dans la dynamique du Tourisme 3.0. Cette vision qui passe par le soutien que nous accordons aux start-ups. Celles-ci ayant pour vocation d’être un réservoir d’emplois et de développement des territoires. Par le caractère transversal et fédérateur de l’industrie touristique et hôtelière ludique. Plus de 650.000 emplois sont, chers jeunes, à votre portée, par le Tourisme. Ce Tourisme à panser pour être repensé, est gravé, à maints égards, dans notre Akwaba. Dont notre art culinaire est, à tous points de vue, un atout à labelliser ».

L’exigence, la voie du salut pour la Sublime Côte d’Ivoire ?
L'homme en charge de la Stratégie Sublime Côte d'Ivoire.

Siandou Fofana. Crédit image : Ministère du Tourisme et des Loisirs.

Enfin, il conclut son discours en ces termes. « Mais que serait la valeur de notre tourisme si l’accueil et l’hébergement n’étaient de qualité et en quantité aux standards internationaux ? C’est cette exigence qui guide notre détermination à établir, comme principe immuable, l’inspection et le contrôle des établissements de tourisme et leur classement… En tout état de cause, l’attractivité d’une destination ne saurait être opératoire si le climat des affaires n’est pas tout aussi incitatif. Et porté par une stabilité politique et sociale… À cet effet, le contrat social Pour une Côte d’Ivoire Solidaire, pour lequel nous travaillons tous, est le bréviaire qui doit nous guider. À l’instar des Guides de tourisme que nous avons décidé de reformater dans les chromosomes de l’Ivoirien nouveau qui devra être le visage d’un Tourisme à visage humain ».

 

En définitive, la Sublime Côte d’Ivoire paraît, tout du moins sur le papier, une stratégie adaptée à un monde qui change. Toutefois, pour que son impact soit réel, il faut que, dans son application, elle réponde aux impératifs d’exigences nécessaires au succès de toute grande entreprise. C’est seulement à cette condition que les marques, les entreprises, les opérateurs économiques et le pays pourront en tirer le plein bénéfice. Et ce, pour le bien-être des consommateurs.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Tourisme et relance économique à Djeddah

Climat, les financements de la Banque Mondiale ont atteint 21.233 milliards FCFA

Previous article

Le Conseil d’Administration de la BNI encore primé pour son efficacité.

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Analyse