la Côte d'Ivoire et ses voisins de l'UEMOA ensemble pour vendre l'offre touristique de la zone.
Crédit image : ministère du Tourisme et des Loisirs de Côte d'Ivoire
AnalyseStratégie

Editorial : La Côte d’Ivoire et ses voisins de l’UEMOA sublimes à Madrid !

0

Du 18/01/2023 au 23/01/2023, la 43ème édition de la Foire International du Tourisme (Feria Internacional de Turismo/Fitur) se tient à Madrid, la Capitale du Royaume d’Espagne. Ainsi, la plus grande ville d’Espagne accueille la session 2023 de cette manifestation. Une manifestation placée, cette année, sous le signe de la relance solidaire du secteur du Tourisme. C’est donc dans ce cadre que l’UEMOA, l’Organisation sous-régionale Ouest-Africaine, a mutualisé ses ressources. Afin de vendre l’offre touristique de ses 08 pays-membres. A la faveur de l’un des plus grands rendez-vous au monde, les membres de l’UEMOA mènent une action stratégique commune. Une stratégie dans laquelle la Côte d’Ivoire affiche son statut de pays à vocation touristique. Editorial.

Les actions de la Côte d’Ivoire et des sept autres pays membres de l’UEMOA en prélude du Fitur

Deux jours avant, le 16/01/2023 déjà, en prélude de la manifestation, une table-ronde dans la ville du Palais Royal. Précisément à l’hôtel Meliá. Etaient présents : Les Tour-Operators et voyagistes Espagnols. Ainsi que ceux des 4 points cardinaux. Précisément . Lors de celle-ci, Guy Francis Kodjo, conseiller technique du Ministre du Tourisme et des Loisirs chargé des stratégies de développement a fait entendre la voix de la Sublime Côte d’Ivoire aux prospects de la péninsule Ibérique. Et dans cet exercice, il n’était pas seul. Il pouvait compter sur le soutien de la Directrice Générale des Loisirs, Isabelle Anoh, d’un pool d’opérateurs économiques et les responsables, en Côte d’Ivoire, des faîtières de l’écosystème Touristique.

La Côte d'Ivoire au place Santona.

Crédit image : ministère du Tourisme et des Loisirs de Côte d’Ivoire

Quant à Siandou Fofana, le porte drapeau de la Sublime Côte d’Ivoire, le lendemain, 17/01/2023, au Palace Santona, conduisant une importante délégation Ivoirienne, en prélude à la Foire, a pris la parole lors du Forum sur l’investissement touristique dans la Zone UEMOA. Ce, en sa double qualité  de Président de la Commission régionale pour l’Afrique de l’OMT et de 1er Vice-président du Conseil exécutif de l’institution spécialisée des Nations-Unies.

La Côte d’Ivoire, un hub Continental du Tourisme d’affaires ?

la Stratégie Sublime Côte d'Ivoire a été exposé au Fitur 2023.

Crédit image : ministère du Tourisme et des Loisirs de Côte d’Ivoire

A ses côtés, le Président de la Commission de l’Union, Abdoulaye Diop. Et plusieurs de ses pairs de l’espace sous-régional. Le Monsieur Loisirs et Tourisme de la Côte d’Ivoire, dans son opération de charme, a fait savoir à l’auditoire que la terre d’éburnie est un hub Continental du Tourisme d’affaires. Fort de cela, désormais, le pays des éléphants, par l’entremise de sa stratégie Sublime Côte d’Ivoire, développe une offre écologique. Une proposition qui constitue un atout supplémentaire pour une nouvelle promesse  « Ecotourisme, tourisme d’affaires, Côte d’Ivoire, pays de rêve ».

Crédit image : ministère du Tourisme et des Loisirs de Côte d’Ivoire

En outre, Il a indiqué de quelle manière « plus de 500 km de façade maritime. Dont des pans sont en attente de mise en valeur. Avec une option d’exploration subaquatique de 17 aires naturelles protégées. En plus de 8 parcs nationaux, 7 réserves naturelles – une intégrale, une scientifique. Pour une superficie de 1.182.295 ha. Soit environ 7% du territoire National inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, est un avantage comparatif indéniable pour le Tourisme vert ». Pour lui, si  l’écotourisme est l’ensemble de toutes les formes de tourisme basées sur la nature, dans lesquelles la principale motivation des touristes est l’observation et la jouissance de la nature, de sa biodiversité et des cultures traditionnelles qui prévalent dans les sites naturels, « notre Sublime Côte d’Ivoire offre, indéniablement, une opportunité unique d’y vivre des expériences uniques ».

Des signaux post-Covid au vert !

Crédit image : ministère du Tourisme et des Loisirs de Côte d’Ivoire

Mieux, se basant sur des indicateurs objectifs, il a dévoilé l’action du pays en tant qu’ hub Continental du Tourisme d’affaires. Pour lui, cet atout supplémentaire justifie l’ambition Ivoirienne d’affirmer sa vocation touristique. Il faut le dire. A maints égards, cette édition 2023 du Fitur s’annonce très positive. Surtout à la lumière des signaux, tous au vert. Appuyée en cela, notamment, par la reprise croissante de l’activité touristique mondiale. Et la résilience développée lors des précédents salons. Grâce, entre autres, au soutien significatif des Institutions, sous l’égide de l’Organisation Mondiale du Tourisme et de l’ensemble de l’Industrie. En ce sens, ce rendez-vous en terre Ibérique est l’une des premières fenêtres de visibilité et d’exposition sur le monde. C’est dire l’importance de celui-ci, pour les destinations Africaines en général. Et pour l’UEMOA en particulier.

Crédit image : Diario de Jerez

Clairement, la Foire de Madrid s’inscrit dans un contexte de reprise de l’activité touristique mondiale. En tout état de cause, suivant  la voie de la reprise de l’Industrie post-Covid, les organisateurs sont très optimistes. Et pour cause. Comptant, à l’International, parmi les principaux Salons et Foires du tourisme, ses promoteurs ont configuré l’événement. De sorte à consolider son envergure. En réaffirmant son rôle de plus grande plateforme d’affaires du secteur. Dans le détail, le salon présente, aux professionnels, les meilleurs outils et offres. Afin que ces derniers soient au fait des dernières tendances. Pour ce faire, en ce premier mois de l’année 2023, ils ont mis un accent particulier sur la durabilité et l’innovation.

La Côte d’Ivoire joue les VRP à Madrid !

Crédit image : ministère du Tourisme et des Loisirs de Côte d’Ivoire

Dans cet élan donc, la présence de la terre d’éburnie au Fitur n’est pas fortuite. Avec comme proposition, sa stratégie nationale de développement touristique, Sublime Côte d’Ivoire, le pays joue les VRP. Factuellement, il entend montrer l’attractivité de sa destination. Pour ce faire, il affiche, à Madrid, son riche potentiel et ses perspectives d’investissements pour l’industrie touristique, hôtelière et ludique. Et, de sa valise, il déballe 05 faîtières représentatives de l’écosystème et une dizaine d’entreprises Ivoiriennes du tourisme et de l’hôtellerie, certes. Mais pas que… Des entreprises de l’Agroindustrie, de la Fintech et d’autres secteurs vitaux de l’économie Ivoirienne sont du voyage. Aux côtés de leurs homologues d’Afrique de l’Ouest. Bref. Un échantillon des avantages de la destination Ivoirienne.

Crédit image : ministère du Tourisme et des Loisirs de Côte d’Ivoire

De surcroît, cette mutualisation historique de l’économie touristique pour le développement des Etats-membres de l’UEMOA pourrait porter ses fruits. En effet, comme le dit l’adage, l’union fait la force. Le suivant, en toute objectivité, le choix de dépasser les intérêts individuels pour une synergie, sinon une complémentarité d’action, ne peut qu’être gagnant. Puisqu’elle permet d’avancer, sur l’échiquier International, un bassin touristique commun. Mais où les expériences multiples offertes par chaque pays émetteur, ses prescripteurs, les marques hôtelières et les professionnels du voyage du monde entier travaillent à une stratégie pérenne et fructueuse pour tous.

UEMOA, une stratégie commune pour sublimer les offres nationales ?

Crédit image : MisterTravel

C’est donc dans la matérialisation de cette optimisation promotionnelle que les 08 pays membres de l’UEMOA se sont, aussi, mutualisés sur le site de IFEMA MADRID – Recinto Ferial, Av. Partenón 5, 28042 Madrid. Comment ? En optant pour un espace commun de 500m2. Dont 52 m2 dédiés, individuellement, à chacun des Etats exposants. Avec en prime, 136m2 consacrés aux salons VIP et salles de réunions multimédia. Revenant sur la Côte d’Ivoire, cette disposition, au Fitur, lui permet, de placer aisément ses offres. Avec comme argumentaire de vente, ses avantages sécuritaires, infrastructurels et fiscaux. Et une attractivité renforcée par la tenue, en 2024, de la CAN 2023.

The place to BtoBtoC !

Pour les organisateurs de la Foire Madrilène, cette édition 2023 est le cadre privilégié. Privilégié pour découvrir les nouvelles tendances et nouveaux paradigmes. En particulier pour les professionnels du tourisme, des voyages, de l’hôtellerie et des loisirs. Quant à la Côte d’Ivoire, dont la volonté est d’intégrer le Top 5 Africain de l’industrie à l’échéance 2025, pour elle, is the place to be & to BtoBtoC ! Car, c’est là un rendez-vous incontournable si elle veut se positionner comme hub Ouest-Africain du divertissement. Et base de loisirs de l’hinterland. A condition, bien sûr, que la Sublime Côte d’Ivoire ait, comme boussole, l’Excellence et la Performance. En renforçant donc la mise en œuvre d’une offre sous-régionale, cette alliance, avec à ses voisins de l’UEMOA, peut être le moteur pour l’agrégation de tout l’écosystème touristique et ludique de l’espace économique Subsaharien.

Crédit image : ministère du Tourisme et des Loisirs de Côte d’Ivoire

Pour rappel, la stratégie de développement touristique, Sublime Côte d’Ivoire, comporte 09 projets structurants. Ces 9 projets s’appuient sur 09 réformes structurelles. Parmi elles, Abidjan Business City qui doit renforcer la robustesse du positionnement hub d’affaires du pays. Et la mise à maturation de circuits nationaux et régionaux. Susceptibles de formaliser et développer un écotourisme attractif et compétitif. Concernant, justement, le Tourisme d’affaires, le pays des éléphants veut s’établir comme centre des conférences, congrès et expositions en Afrique. C’est pourquoi, il vise 1,5 million de visiteurs à l’horizon 2025. Un chiffre qu’il compte atteindre par le développement, notamment, de deux pôles territoriaux complémentaires de tourisme d’affaires. A Yamoussoukro et à San Pedro.

Crédit image : ministère du Tourisme et des Loisirs de Côte d’Ivoire

En 2024, la Côte d’Ivoire accueille la CAN. Alors que le tournoi se rapproche,  la promotion de son potentiel et de ses attraits touristiques est une prescription obligatoire. Voire impérieuse si elle veut se hisser au rang des meilleurs destination d’Afrique. Ainsi, à un an de cet évènement d’envergure, la vente de son offre touristique – aussi bien à Madrid, que Berlin, Beijing, Paris ou encore Durban, principaux salons au monde de l’Industrie touristique – est une ordonnance imprescriptible. Alors que ces lignes s’écrivent, après trois années d’absence du fait des effets de la Covid-19, la CITHA – Conférence sur l’Investissement Touristique et Hôtelier en Afrique – s’est déroulée, ce 18/01/2023, au Sofitel Hotel Ivoire d’Abidjan. En Avril 2023 et Mai 2023, le SITA – Salon International du Tourisme d’Abidjan – fera de même.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Les Sublimes acteurs du Tourisme Ivoirien récompensés

 

Un bon vendredi 13 pour la 7ème cohorte d’Orange Fab !

Previous article

CITHA 2023 : « L’Afrique mérite le beau ! »

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Analyse