kouagoua(1)
Dossier

Dossier Marketing Politique (acte 7) : les actions KOUANGOUA Jacqueline Claire pour séduire

0

kouagoua(1)

En décidant de prendre « ses responsabilités » pour candidater à la présidence de la République de Côte d’Ivoire, KOUANGOUA Jacqueline Claire entre dans l’histoire. En lice tout comme LAGOU Henriette, la métisse de la course, suit ainsi les traces d’une autre Jacqueline (HOBLE). Après la déclaration de candidature, il faut pouvoir séduire les électeurs. Analysons la stratégie’’ Claire’’.   

L’atout de leader

Mme KOUANGOUA est la patronne de  LA TULIPE.  Entreprise  basée à Daloa et  exerçant  dans divers domaines d’activités à savoir  l’Imprimerie, les Travaux Routiers (Ponts et Chaussées), Bâtiments, Electrification, Lotissement, Projets Agricoles et Diverses Prestations. Originaire de l’ouest de la Côte d’Ivoire, elle est aussi conseillère municipale à la Mairie de Zouan-Hounien.

kouangoua_camp

Femme de réseau, Mme KOUANGOUA assure la présidence du Syndicat des Entrepreneurs et Fournisseurs du Haut-Sassandra. Si au plan national sa notoriété reste discutable il n’en demeure pas moins que la candidate indépendante est connue du monde des affaires surtout dans cette partie de la Côte d’Ivoire.

Sa célébrité sera consacrée en 2006 année au cours de la laquelle Jacqueline Claire fût nommée par l’Ambassade des Etats Unis en collaboration avec AWEP-CI  en qualité de  Femme d’Excellence. A la faveur du Concours Femme BF d’UNILEVER.

En insistant sur son expérience professionnelle et syndicale, la prétendante à la magistrature suprême veut faire la différence. C’est-à-dire démontrer qu’elle a déjà dirigé. Donc capable de guider le navire Ivoire vers de bons ports.

Le soutien régional comme pilier

Pour négocier au mieux son aventure politique, il convient de se construire un bastion.  A ce niveau, diverses  fibres s’offrent aux personnalités.  L’ethnie ou la région, la religion, le genre ou encore la catégorie sociale.  Celle qui promet  «  rendre  claire  la gestion des affaires de l’Etat » s’est focalisée sur la région dont elle est originaire pour en faire sa ‘’base arrière’’.

jacqueline Kouangoua

Depuis le 15 Novembre 2014, près d’un an avant ces échéances  de 2015,  KOUANGOUA Jacqueline Claire épouse POTEY a confié son projet à ses parents.  En présence des différents chefs des Départements de Toulepleu, Facobly, Kouibly, Tai, Blolequin, Duékoué, Bangolo et de Guiglo.  Cette  démonstration de force vise un seul objectif : « Il y a du monde derrière donc il faut compter avec ma candidature ».

La femme, ça retient l’attention

Toute candidature féminine à la présidentielle en sociétés africaines capte forcément l’attention. Si la notoriété de la dirigeante d’entreprise se limitait jusque-là à certaines sphères, Jacqueline Claire peut désormais se targuer de bénéficier d’une audience plus large. En sus, une candidature féminine bien managée donne également un avantage concurrentiel important. Quoique cela se lit mieux généralement sous d’autres cieux.

Le marketing de proximité ?

Sensiblement, pour pêcher des voix, l’équipe de Claire a opté pour  un marketing de proximité ou du moins de réseaux.  Seulement, le hic  est que les tournées effectuées par la candidates sont circonscrites ; majoritairement dans sa zone de prédilection.

Jacqueline Claire dans les médias

  • La presse

KOUANGOUA n’est pas suffisamment présente dans la presse écrite. A part les apparitions du reste clairsemées dans quelques quotidiens dues à la couverture classique des activités des candidats.

kouangoua presse

Notre pige a pu repérer une  seule manchette à son compteur. La Une de l’hebdomadaire d’information générale LA SYNTHESE paru le mardi 20 octobre dernier.

Au niveau de la presse en ligne par contre, biens de sites d’information font mention de ses activités.

  • La radio et la Télévision

L’occasion de la tribune Face aux électeurs de la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) se présentait comme capital pour son positionnement. Parce qu’il faut souligner que le PAD (capsule de 5 minutes) affichait jusque-là non parvenu. Pourtant une autre aubaine pour se vendre aux électeurs vue la puissance inégalée du medias qu’est la télévision. RTI, donnait ainsi la possibilité à ceux qui sont moins présents sur ses antennes de se faire entendre en cette période stratégique.

face aux électeurs Kouangoua Jacqueline Claire

Mais si  la candidate indépendante de l’Unité Progrès–Alternance (UPA) est créditée d’une bonne tenue sur le plateau avec la douceur qui caractérise la femme, sa prestation n’a pas vraiment convaincu. Peut-être qu’il faut mettre cette contre performance  sur le compte de l’anxiété des premiers jours.

A maintes reprises, Jacqueline a fait recours aux «béquilles » pour paraphraser les Toasmasters, pour répondre aux questions. Ce qui donne malheureusement pas une impression de personnalité moins charismatique à notre ‘’Maman Jacqueline’’ nationale sur le coup. Constat analogue  à l’international. La candidate n’a accordé aucune interview à aucun organe étranger ; du moins pour l’instant.

  • Jacqueline Claire sur internet

L’ancienne employée de FRATERNITE MATIN (Ndlr : elle  a travaillé au service imprimerie)  ne bat pas campagne sur  Internet. Une présence  sur Facebook avec la page Kouangoua Jacqueline Claire qui compte 362 fans, et un profil personnel Jacqueline Claire Kouangoua (avec 243 ami(e)s et suivi par 83 personnes) et rien de plus.

Capture Facebook Kouangoua Jacqueline Claire

Encore que ce compte n’est pas vraiment utilisé si nous-nous referons à la date de la dernière publication (le 18 septembre 2015).  Pourtant, sa page ci-dessus mentionnée enregistre de nombreuses interactions (J’aimes et commentaires…) sur les publications.

Nous avons aussi noté l’existence d’un groupe Facebook dénommé ‘’Les amis pour la victoire de Kouangoua Jacqueline – Claire’’ qui réunit 115 membres.

Au-delà de Facebook, KOUANGOUA Jacqueline Claire n’a aucun site internet et aucune présence sur Twitter qui est pourtant le numéro 2 des réseaux sociaux en Côte d’Ivoire.

  • Affichage

Nos équipes ont pigé quatre (4) villes c’est-à-dire Abidjan, Bassam, Anyama et Bingerville. Jusqu’au mardi  20  octobre 2015 à 19h, elles n’ont pu rapporter une seule face publicitaire vendant la candidate venue du grand Ouest de la Côte d’Ivoire.

Les suggestions de la Rédaction

Ne pas s’afficher dans le District d’Abidjan pour une candidate peu connue de l’échiquier politique ne lui est pas du tout profitable.  Parce que des faces publicitaires  bien conçues et agréablement agencées peuvent aider à glaner des voix. En plus de contribuer de donner une identité graphique à la candidate.

On ne le dira jamais assez, la presse, la télévision et la radio sont les medias très puissants. Communiquer dans ceux-ci ne fera que renforcer la visibilité du programme, du personnage voire les valeurs défendues par Jacqueline-Claire. Mais là aussi ‘’Maman’’ n’a pas convenablement négocié le virage décisif.

Un coaching intensif et  sérieux pourrait aider  la candidate à maitriser au mieux les rouages de la communication politique, car c’est tout un art.  Cependant, nous sommes persuadés que  Mme KOUANGOUA a son mot à dire dans ce débat.

A lire aussi:

Marius Aka  Fils, Collaboration Rodrigue S.K

La revue de presse du Vendredi 23 Octobre 2015

Previous article

Dossier Marketing Politique (acte 8) : les actions GNANGBO Kacou pour séduire

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Dossier