kkb fr24
Dossier

Dossier Marketing Politique (acte 4) : les actions de KONAN Kouadio Bertin (KKB) pour séduire

0

kkb fr24

Dans le milieu politique, son nom rimait jusqu’à tout récemment avec la Jeunesse du PDCI-RDA (JPDCI). KONAN Kouadio Bertin alias KKB, c’est de lui qu’il s’agit a cette avance là. Dans la bataille électorale, il affirme avoir son mot à dire. Comment le candidat indépendant s’y prend pour faire passer le message ? Esquisse de réponse.

Une fronde souple et mesurée

KKB  a refusé de suivre la démarche retenue par sa maison politique. Le PDCI d’Henri Konan BEDIE (HKB) a décidé de présenter Alassane OUATTARA comme candidat unique sous la bannière RHDP.  Mais le député de la commune de Port-Bouët n’ose pas ‘’s’attaquer’’ aux fondamentaux par exemple le « monument » HKB.

kkb bedie

En filigrane, le frondeur compte garder intacte l’estime que lui accordaient les militants traditionnels du parti lorsqu’il présidait encore aux destinées l’organe JPDCI. La preuve même en ‘’rupture de ban’’ il a été voir son «  père » Bédié à  Daoukro  en septembre 2013.

D’autres parts, KKB sait qu’il existe d’autres cadres ou sympathisants qui avalent difficilement la pilule : « Appel de Daoukro ». Alors il n’hésite pas à critiquer la gouvernance ADO. Confirmant à la fois sa détermination et battant en brèche les avis le donnant pour « espion du pouvoir dans l’opposition ». Jusqu’à preuve du contraire, les sorties de K. Kouadio Bertin font feu de tout bois pour consumer cette hypothèse.

Le surplus SCHEVENINGEN

KKB, tout comme BANNY, s’est rendu en octobre 2014 au centre pénitencier de SCHEVENINGEN de la CPI pour voir Laurent GBAGBO et Charles Blé GOUDE. Ce voyage n’est pas sans conséquences. Avec GBAGBO, il revient avec des codes d’accès aux réseaux de l’ex-Président de la République.

kkb meeting

En visitant, Blé GOUDE, l’opinion peut déduire au moins une chose : KKB est constant dans sa démarche. L’on se souvient que l’ex-Chef de la Galaxie patriotique avait fait la grosse révélation  selon laquelle KKB lui avait confié avoir du mal à soutenir OUATTARA, lors du second tour des échéances électorales de 2010. Al et Laura  RIES l’on dit : «  Le plus important aspect d’une marque est sa constance » ; parole d’initiés. La marque KKB  fait sienne cette maxime.

Les médias au cœur d’une stratégie

Le législateur-candidat à l’exécutif place les medias  en haute estime dans sa stratégie. Points de presse, conférences de presse, communiqués de presse, tribunes, KKB  multiplie ces actions de communication depuis  un bon moment. Sur sa lancée, on peut dire qu’il est de ceux qui se sont prononcés sur quasiment tous les points saillants de l’actualité socio-politique ivoirienne.

En le faisant, le frondeur est sûr de voir ses interventions relayées par les médias chose qui  renforce son capital sympathie  . Journaux, radios, télévision , il y laisse fréquemment  des traces.  Mieux, en plus de la presse politique, l’Honorable  fait des incursions dans les magazines peoples tels que GO MAG.

kkb journal signé-01

Cœur de cible ? Certainement la jeunesse. Cet électorat plus dense est généralement friand des leaders ‘’courageux’’ Ceux qui sont sur le terrain, qui franchissent le rubicond ou alors qui prennent des positions révolutionnaires. Le positionnement de KKB s’inscrit apparemment dans cette logique.

  • La presse

KKB n’a certes pas d’organe de presse à lui dédié. Pour sûr, il jouit d’une notoriété entretenue voire accrue par la presse écrite principalement. Quant à la radio et la télévision, quelques interventions sont à mettre à son compteur quoiqu’à l’international, le candidat n’a pas été suffisamment actif ;pour rejoindre certains observateurs.

  • KOUADIO KONAN Bertin sur internet

KOUADIO KONAN Bertin, ne fait pas vraiment usage d’internet pour sa campagne électorale 2015. Les liens de ses différents sites web www.kkb-ci.org  et www.kkb.com sont indisponibles. Sa seule page Facebook qui nous a semblé  officielle  si nous-nous référons à  la mention : « Plate forme officiel de KKB », ne compte que trois (3) publications depuis sa mise en ligne en 2014.

 Il s’agit d’une mise à jour de photo de profil, une autre pour la photo de couverture, puis une dernière avec le texte « Bonjour à tous, voici ma page Facebook officielle », qui date du 09 juillet 2014. Et pourtant cette page a déjà récolté près de 6000 fans et de nombreuses interactions sur les publications.

Nous avons fait la même remarque avec le compte Twitter kouadio konan bertin (@kkbertin). Deux (2) tweets vieux de plus d’un an, alors que 190 individus s’y sont abonnés. Étonnamment , il suffit de faire une petite recherche sur le réseau social avec comme mot clé ‘’KKB’’ pour s’apercevoir combien de fois le député de Port-Bouët est mentionné dans les post.

Capture Facebook KKB

Le seul véritable outil de communication de KKB sur internet est son profil personnel Kouadio Konan Bertin qui compte 3000 abonnés. Le fil d’actualité régulièrement mis à jour semble susciter de l’intérêt de la part des ‘’facebookers’’.

  • Affichage

C’est le moment de vous présenter la campagne affichage du candidat Kouadio Konan Bertin.


Partant d’une signature bien ancrée dans l’humus social de la jeunesse ivoirienne. Rappelant un concept musical fort apprécié de cette frange de la population  quelques années en arrière, KKB lance son Concept pour la présidentielle 2015: « C’est le moment ! ». Par ces mots, KKB répond surtout au PDCI dont il est issu qui lui, a jugé bon de positionner son candidat en 2020.

KKB

Deux (2) slogans ponctuent sa campagne : « La Côte d’Ivoire un tout qui a besoin de tous » et « Unir pour bâtir ». Ces dictons véhiculant quasiment la même idée, sont des appels à l’unité, à une implication beaucoup plus active des forces vives de la nation, dans le but de bâtir notre cher Pays.

Qu’il affiche une allure plutôt sereine ou qu’avec un sourire il indique sa montre, le message principal est clair: Plus de temps à perdre, c’est le moment d’intervenir, de réagir, d’agir… « C’est le moment ».

…l’inévitable Houphouët…

Son logotype, présentant une colombe sur la carte de la Côte d’Ivoire avec au bas ses initiales, dénote de son attachement à la philosophie du père de la Nation dont il se réclame.  Mais aussi, de son engagement à restaurer la paix totale sur toute l’étendue du territoire national.

Le violet  dans l’esprit

Couleur secondaire, le violet s’obtient du mélange du bleu qui n’est autre que la symbolique de la vérité ou alors la fraîcheur et du rouge  du courage, de l’énergique (la jeunesse).  Le violet de KKB doit aussi s’interpréter comme l’expression de la douceur, du pacifisme mais également du rêve. Le candidat là déjà dit : «  Je rêve d’une Côte d’Ivoire nouvelle guérie définitivement de ses maux »

Ce challenge est certes une gageure mais notre candidat semble être prêt à y faire front car pour lui : « C’est le moment».

  • Les suggestions de la Rédaction

D’aucuns dirons que les usagers d’internet principalement les réseaux sociaux, sont dominés par des jeunes politiquement moins actifs ; soit. Mais à l’hypothèse que cela se vérifiait, la communication permet aussi d’entretenir des relations, de garder le contact. Pour dire qu’on gagne toujours à s’investir dans le virtuel.

A fortiori pour  KOUADIO KONAN Bertin qui est tout de même le candidat le moins âgé.  Le staff de l’ex-président de la JPDCI  gagnerait à être plus présent sur internet pour racler des voix. Nous en voulons pour preuve l’intérêt qu’a cette classe d’âge pour l’ensemble des publications Facebook et Tweeter ayant la mention KKB.  Pour rappel,  82% de la population Facebook en Côte d’Ivoire a entre 18 et 40 ans.

Un profil personnel Facebook pour communiquer c’est bien, mais  avoir une page  est encore mieux. Cela offre au bas mot, plus d’options à savoir la possibilité de multiplier les administrateurs donc plusieurs personnes peuvent l’animer pour plus de visibilité. Aussi  la  page Facebook accompagne-t-elle la stratégie (ciblage,  sponsoring, statistiques…). Encore qu’il  faut l’alimenter régulièrement en contenu pour entretenir sa communauté. Suggestion  valable aussi bien pour le réseau social crée par  Mark Zuckerberg que pour Twitter.

Au niveau de la télé, cette quinzaine électorale est  à  mettre profit. Au besoin, en plus des capsules diffusées dans la ‘’tranche Présidentielle’ ’ sur RTI 1, un beau spot publicitaire renforcerait la stratégie. Toutefois, force est de reconnaitre les efforts de communication fournis par le staff du plus jeune des prétendants au fauteuil du plateau.

 

Marius Aka Fils, Collaboration Rodrigue S.K et J. Prunel (Concepteur-Rédacteur)

Chiken Treat : la marque qui recrute un poulet comme Community Manager !

Previous article

La revue de presse du Mercredi 21 Octobre 2015

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Dossier