Konan Kouadio Siméon
Dossier

Dossier Marketing Politique (acte 2) : les actions de KONAN Kouadio Siméon (KKS) pour séduire

0

Konan Kouadio Siméon

Après BANNY, place à KONAN Kouadio Siméon dit KKS. Convaincu d’être investit d’une mission divine, le candidat indépendant  brigue pour la seconde fois la magistrature suprême. Approche de sondage  de la stratégie du « neutre réconciliateur ». Dossier.

Au commencement était la parole…

L’homme est entré dans l’arène politique ivoirienne avec fracas : « Dieu m’a révélé que je serai président de ce pays ».  Dieu, tout le monde ou presque, se sent concerné. Et la ‘’révélation’’ donne à réfléchir et nourrit les débats.  Les communautés chrétiennes et musulmanes en premiers.  Du coup, il est quasiment  impossible d’oublier  l’émetteur d’un message. KONAN Kouadio Siméon rime avec  cette déclaration de taille et entretient sa popularité.

Toujours dans la logique de démarcation du déjà vu, du déjà entendu, KKS a planté psychologiquement une enseigne dans l’opinion.  Pancarte dont l’objectif est de faire ombrage aux poids lourds de l’échiquier politique ‘’trempés’’ dans les vagues incessantes de tension. En d’autres mots, inviter les Ivoiriens à sortir du climat de torpeur choisissant désormais   K. Kouadio Siméon : le «Neutre réconciliateur », ‘’celui que le grand Architecte a choisi  pour redonner vie  à la mère patrie’’.

Konan Kouadio Siméon

Il faut dire que le contexte s’y prêtait aisément. Et le Head de  l’actualité sociopolitique en Eburnie n’a pas vraiment variée depuis les soubresauts de septembre 2012. Aujourd’hui encore, il est question de réconciliation. Trouver  la bonne formule pour réconcilier les Ivoiriens, tout le challenge est là.  Investit de l’ « onction divine » en plus d’être dans le segment fermé des candidats n’ayants pas été parmi les protagonistes des différentes crises politiques, KKS pense disposer de ressources nécessaires pour solutionner ce problème de fond. Et en 2010 comme  aux jouxtes en cours, il brandit la même carte de visite.

ensuite l’acte… seul candidat jusque-là à avoir refusé  les fameux ‘’100 millions’’

KKS c’est aussi la posture de l’homme à la fois intègre et humble.  Le 1er octobre 2015, à quelques jours de l’ouverture des campagnes électorales, le Président- Candidat Alassane OUATARA a consenti à offrir à chaque candidat la somme de 100 millions de F CFA. L’offre devant servir de soutien au  financement desdites campagnes. La réaction du challenger indépendant a fait et sans doute continue de faire son petit bonhomme de chemin.

 « En l’absence de clarté et d’explication dudit courrier, nous avons commis notre service juridique à l’effet de nous instruire sur la base légale de cette offre. » avertissait-il aux premières heures. Puis, le candidat de  conclure par la suite : « nos investigations à l’heure actuelle ne nous ont pas permis de cerner avec exactitude le bien-fondé de cette magnanimité du Président de la République, lui-même candidat et donc concurrent à ladite élection. » Un  autre signal fort : l’homme garde la ligne.

Puis un obstacle de levé  dans la marche vers le palais du Plateau 

Avec un sang-froid  vanté d’olympien, le natif de Toumodi (Centre de la Côte d’Ivoire) par ailleurs Manager en gestion administrative et financière a pu passer les rampes d’un ‘’agacement programmé’’. Invité de la tribune ‘’Face aux électeurs’’ acte 2 (mercredi 14 octobre 2015) sur RTI, l’interviewé s’est dit confronté à une modératrice « en mission pour le gouvernement ».  Parlant de la journaliste Sylvie Touré de la télévision nationale.  Il finit par le signifier directement à la consœur en plein  plateau.  Notons qu’au lendemain de son passage, la majorité des réactions sur les réseaux sociaux lui donne raison sur ce coup. Ces internautes estiment que KKS a été souvent interrompu par la modératrice.

Konan Kouadio Siméon

Mais l’on retient du candidat un personnage posé, serein et imperturbable, avec une bonne prestance et une attitude de leader. Valeurs sine-qua-non à la séduction d’un électorat à qui ont souvent servi des discussions peu recommandables pour des personnalités de cet acabit.  Les experts de la communication politique pourraient s’accorder sur un minimum : l’invité du jour a fait bonne impression. Car, l’enjeu de cette épreuve c’est peut être aussi de mesurer le self-control  des candidats.

En définitive, l’équipe de campagne de KKS est regardante de l’image de son mentor.  D’ailleurs, nous apprenons (vendredi 16 octobre 2015)  que  son directeur de  Communication, Emile Konan Fréjus venait d’animer un point presse au cours duquel il annonce « saisir  la HACA pour le non-respect par la RTI d’un minimum sur lequel nous nous sommes entendus à l’avant-veille de cette émission. »

En fait, rien n’est laissé au hasard dans la  ‘’KKS attitude’’ semble démontrer son staff : «  Nous-nous sommes  entendues sur le  Synopsis, les thématiques, les rubriques, le temps accordé à chaque rubrique avaient été discutés au cours d’une séance de travail.  Malgré cela, a relevé Emile Konan Fréjus dit EKF, la RTI notamment la journaliste «  Sylvie Touré est sortie de son rôle de modératrice pour voler la vedette, et  à l’invité principal et à ses collègues dans un comportement militant et partisan ». «  Nous allons le dire à la HACA et exiger réparation  pour le temps de parole qui nous a été abusivement extorqué afin que ces pratiques d’un autre âge ne se reproduisent plus », a-t-il ajouté.

Présence dans les médias

*Presse

KKS et ADO ont une particularité dans ces échéances. Les deux se sont affrontés en 2010 et se retrouvent dans la course de 2015. D’un point de vue médiatique, ceci devait donner  au « Neutre réconciliateur »  un petit avantage concurrentiel relativement aux six (6) autres adversaires.

Konan Kouadio Siméon

Car ayant déjà affiché ses intentions, possibilité lui est donnée  de garder le contact avec les électeurs. Cela peut se faire en réseaux ou sur le terrain, mais la presse écrite peut servir également de canal important. La pluparts des journaux sont vus dans les quatre coins du pays. S’attribuer des manchettes à une fréquence réglée selon la méthode arrêtée en interne constitue une stratégie non moins efficace.

Pour faire simple, si sur les quatre dernières années, les lecteurs ou alors ‘’les titrologues’’, plus nombreux, voyaient régulièrement  Konan Kouadio Siméon en  balayant  les Une des journaux, ce dernier pourrait  en tirer  profit. Mais, on peut le dire, de mémoire de journaliste, KKS n’a pas été beaucoup  présent dans la presse écrite. Constat similaire pour  la radio et la Télévision.  Pourtant, très souvent le positionnement commence par là.

* Siméon Sur internet

Le candidat Konan Kouadio Siméon est par contre présent sur internet.  Pour sa campagne,  les médias sociaux sont mis à contribution : (Facebook, Twitter, Linkedin), un site web (http://www.simeonkonan.org/) et Youtube.

Facebook Konan Kouadio Siméon

Sur Facebook, la page officielle de l’homme politique (Konan Kouadio Siméon KKS) totalise +1600 fans.  Notez que notre dernier passage date du vendredi 18 octobre (11h00). L’ensemble des publications est constitué de partages de l’actualité de KKS repris sur des sites  externes (Youtube, DiaspoTV.info, Abidjan.net…).

Ils véhiculent essentiellement les déclarations du candidat Siméon. Nous avons relevé une non utilisation des hashtags, qui auraient cependant permis de centraliser par la recherche, l’ensemble du contenu de Konan Kouadio Siméon sur Facebook.

Aussi, avons-nous eu l’agréable surprise de découvrir un groupe Facebook dédié au candidat en plus de sa page officielle. Dénommé Fan Club KONAN Kouadio Siméon (KKS), l’assurance d’une réconciliation vraie, nous y avons dénombré exactement 999 membres. « Ce groupe est crée pour partager toutes les informations relatives aux activités du président KKS… », Précise l’administrateur principal.

Il a eu la bonne idée d’ancrer en haut du fil d’actualité, une publication présentant le projet de société du candidat à la présidentielle 2015 ; document en format PDF téléchargeable.

Contrairement à la page Facebook, le groupe est animé à la fois par ses administrateurs et ses membres.  Leurs  publications  sont bien visibles dans le fil d’actualité (partages et commentaires). Tout cet ensemble participe à la vie de la communauté autour de KKS.

Konan Kouadio Siméon est aussi actif sur Twitter avec un compte officiel : KONAN Kouadio Siméon (@pdtKKS) qui compte 51 abonnés. Il n’est pas synchronisé à Facebook, alors les tweets sont des post directes (apparemment faits par le candidat lui-même).

Konan Kouadio SIméon sur Twitter

Dans tous les cas, les électeurs devront apprécier le ton personnel utilisé par l’animateur du compte. Cependant, comme sur la page officielle Facebook, nous n’avons remarqué aucune utilisation d’un hashtag et ‘’tags’’ (identification) de personnalités qui pourraient influencer l’électorat pour KKS.

Quant au site web simeonkonan.org, il affiche une page d’accueil avec en évidence une photo du candidat tout souriant comme pour souhaiter la bienvenue aux visiteurs. Cependant, dès l’arrivé sur le site, l’apparence  du design nous a emmené à chercher nos repères pendant près d’une minute avant de nous retrouver vraiment.

Quatre rubriques ont pu être relevées pour ce site.  Il s’agit entres autres de : ‘’L’IPP’’ avec en sous-rubrique ‘’Qui sommes-nous’’, ‘’Actualité’’, ‘’L’initiative’’ avec sa sus-rubrique ‘’S’inscrire’’ et ‘’Contact’’ la dernière rubrique.

Le visiteur qui arrive sur le site la première fois peut savoir grâce à un texte défilant en haut de site que KKS est présent sur l’ensemble des réseaux sociaux. Après le bloc d’images défilantes de l’actualité du site, des encadrés tentent d’apporter des réponses aux questions que pourraient se poser les électeurs sur la personne de Konan Kouadio Siméon et sa candidature pour la présidentielle la présidentielle 2015.

Malheureusement, en pleine visite du site internet du candidat Siméon (le vendredi 16 octobre dernier), nous avons été victime d’une interruption de notre navigateur sur la page en cours, faisant allusion à un problème de sécurité (voir la capture d’image ci-dessous).

Konan Kouadio Siméon web site down

Utilisant le navigateur Google Chrome, nous décidons de passer à Opera. Même constat.

Deux jours après, nous tentons d’accéder au site, mais le problème persiste. Cet arrêt peut s’expliquer par le fait que l’adresse IP de http://www.simeonkonan.org/ a mauvaise réputation aux yeux de ces navigateurs, suite à une atteinte de la sécurité du site internet ou un hacking (site piraté).

 Les suggestions de la Rédaction

Au niveau de l’affichage, le candidat n’a été vu dans le réseau. Or, la force de ce média est connue.  Ne dit-on pas qu’une image vaut mieux que mille mots ? S’afficher c’est donner déjà des consignes de vote : code couleur, identité visuelle, messages  etc.  Les votants se tromperont moins dans leur choix quant au bulletin de vote.

En outre, il faut savoir que la Télévision est le medias le plus puissant au monde. Par conséquent nous  la recommandons vivement.

Sur le web, Konan Kouadio Siméon jouit d’une bonne présence avec du contenu engageant. Cependant, nous aurons préféré avoir affaire à un site internet au design plus épuré, ainsi qu’une sécurité de niveau supérieur. Ce dernier point est particulièrement important pour éviter des désagréments (interruptions du site, ou blocage par les navigateurs) aux potentiels électeurs venus découvrir la plateforme.

Mais, KKS a une autre force. Le candidat est très introduit dans l’univers de la société civile. Pour avoir été Président du Réseau National des Organisations de Santé de Côte d’Ivoire (RENOSCI). Plate-forme apolitique certes, mais il n’est interdit aux milliers de membres de voter. Donc un autre vivier de taille. Sans doute, sans faire de tapage, l’équipe du  « Neutre Réconciliateur » travaille ardemment au bouche à oreille, une stratégie loin d’être négligeable.

A lire aussi:

Marius Aka Fils (Collaboration : Rodrigue S.K)

ITA: Rentrée académique 2015-2016

Previous article

UNILEVER: PUBLI-REPORTAGE

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Dossier