Yopougon se dote de gares de Gakas et wôrô-wôrôs.
PRODUITStrat'Conso

Des gares légales pour les Gbakas et les wôrô-wôrôs !

0

Une bonne nouvelle pour les usagers de transports en commun. l’AMUGA, l’Autorité de la Mobilité Urbaine dans le Grand Abidjan, et le groupe de travail de la mobilité de la commune de Yopougon ont produit un communiqué. Selon ce dernier, les Gbakas et les wôrô-wôrôs, à l’instar des cars de transports et des autobus de la SOTRA auront, désormais, leurs propres arrêts !

Des wôrô-wôrôs et Gbakas.

Crédit image : Fratmat.info.

Les Gbakas, ce sont ces mini cars qui sillonnent la ville d’Abidjan. Quant aux wôrôs-wôros, ils sont ce qu’il conviendrait d’appelé des taxis communaux. Très prisés, ces modes de transports en commun rendent un immense service aux populations Abidjanaises. Ne serait-ce que de par leurs coûts. Toutefois, même si l’activité est encadrée par les mairies des différentes communes où ils exercent, l’activité sur le terrain reste quelque peu anarchique.

Des Gbakas dans un embouteillage.

Crédit image : Fraternité Matin.

C’est à ce titre que, dans la commune de Yopougon, une opération pilote est lancée. Afin d’offrir, aux Gbakas et wôrô-wôrôs, des gares attitrées. Ainsi, c’est l’avenue principale de Bel Air, allant du Carrefour Sable au Rond-point Gandhi, qui sert de tronçon test pour le démarrage dudit projet. Concernant les différents arrêts définis de concert avec les acteurs, ils sont connus. Il s’agit de :

  • Sable.
  • Shell.
  • Institut des Aveugles.
  • Bel Air.
  • City Mall.
  • Complexe.
  • Nouveau quartier.
  • 5 étoiles.
  • Les oliviers.
  • Sapeur Pompier.
  • Chigata.
  • A l’église.
  • Gandhi.

Crédit image : Facebook.

Cette initiative, si elle porte ses fruits, devrait considérablement réduire l’anarchie constatée en la matière. Cependant, son extension, à tout le Grand Abidjan, dépendra du succès de sa phase pilote. Dans une ville sujette aux embouteillages, un tel projet devrait permettre de désengorger la ville. Et, de par le même, faire gagner du temps aux usagers de la circulation. Un gain de temps qui sera, assurément, apprécié autant par les usagers de Gbakas, wôrô-wôrôs et de la circulation. Qu’ils soient particuliers, transporteurs ou entreprises. A condition, bien sur, que les résultats de la phase pilote du projet soient concluants.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

VTC : De retour en Côte d’Ivoire, Heetch défie Yango !

L’ASEC MIMOSAS à un nouveau sponsor !

Previous article

Les réseaux sociaux les plus populaires en 2022 !

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in PRODUIT