Crédit image : Togo First
Emploi / FormationStrat'Emploi

Des formations pour une filière laitière Ivoirienne forte

0

La terre d’éburnie importe 81% de ses besoins en lait. Un chiffre qui, s’il n’en est, montre, qu’en la matière, le pays est très loin de l’autosuffisance. C’est la raison pour laquelle l’Etat de Côte d’Ivoire et FrieslandCampina, la coopérative hollandaise bien connue des consommateurs pour sa marque Bonnet Rouge, ont signé un partenariat. Et ce, afin de colmater la brèche. Parmi les solutions trouvées, des sessions de formations au profit des éleveurs de la filière laitière.

 

Des formations éclatées

 

Les 17/08/2022 et 19/08/2022, des éleveurs, des régions du Gbèkè et du Poro, ont donc participé a des formations, respectivement à Bouaké et à Korhogo. Organisées tout au long de l’année, sous forme éclatée, ces formations visent à outiller, ces derniers, des techniques modernes de production de lait. En vue, clairement, du développement de la chaîne de valeur laitière, en Côte d’Ivoire.

 

Des formations précédentes

 

Crédit image : Abidjan.net

Déjà, un premier atelier de formation, à destination des formateurs, s’était tenu pendant deux jours, les 14/04/2022 et 15/04/2022. Plus précisément, à Yamoussoukro, la Capitale Politique Ivoirienne, dans les murs de l’Ecole Supérieure d’Agronomie de l’INP-HP. Et cela, en prélude sessions de formations éclatées prévues dans ledit partenariat.

 

Une exhortation à se constituer en coopérative

 

LANADA de Korhogo.

Concernant la formation réalisée à Korhogo, c’est la salle de conférence du LANADA qui l’a accueillie. Animée par le Dr Ouattara Issif, ce dernier a instruit les participants sur la santé animale, l’hygiène et la nutrition bovine. Des participants en provenance, en l’occurrence, de Korhogo, Dikodougou, M’bengué et Tengrela.

Crédit image : SciDev.net.

Les éleveurs ont, également, été sensibilisés sur l’importance des coopératives. C’est ainsi que les différentes étapes de la création et de la gestion d’une coopérative leur ont été révélés. En outre, ils ont été exhortés à s’organiser en tant que telle. Afin de constituer une filière lait, indépendante de la filière bovine viande. Dans le détail, la formation a vu la participation de résidents de Bouaké, Brobo, Botro, Dabakala, Béoumi, Sakassou et Marabadissa.

LogoFC_rgb_spotwhite

Les participants à ces différentes formations ont salué l’initiative de FrieslandCampina et de l’Etat de Côte d’Ivoire. Une initiative née pour l’encadrement et l’accompagnement de ceux-ci, dans leur activité. Selon leurs dires, ils sont disposés à œuvrer, avec bien entendu l’appui des partenaires, à la croissance durable et significative de la production nationale de lait, en Côte d’Ivoire.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Qui est le plus gros importateur d’oignons néerlandais sur la saison 2021/2022 ?

100 pays du monde où le salaire mensuel est le plus élevé #1

Previous article

Le Fintech Challenge 2022 d’Ecobank

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply